Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Ruto prend de l'avance dans le décompte des voix présidentielles au Kenya, alors que les esprits s'échauffent.

14/08/2022 | 19:58
Dead heat for Kenya presidency as election results trickle in Nairobi

Le vice-président du Kenya, William Ruto, est arrivé en tête d'une course présidentielle serrée, selon les résultats officiels rapportés par les médias kenyans dimanche, alors que davantage de policiers anti-émeute ont été déployés à l'intérieur du centre national de décompte des voix après des échauffourées et des accusations de la part d'agents de partis.

La fracas a mis en évidence les tempéraments irritables et les fortes tensions au sein de la salle de comptage nationale, alors que le pays attend les résultats officiels de l'élection de mardi dernier. Des citoyens ont fait des remarques ironiques en ligne sur la mêlée, soulignant que le reste de la nation attend patiemment.

Dans la course à la présidence, les résultats officiels vérifiés, rapportés par le groupe médiatique Nation, montrent que Ruto a obtenu 51% des voix, devant le leader de l'opposition de gauche Raila Odinga qui a obtenu 48%.

La confusion sur le décompte des voix dans les médias et la lenteur des progrès de la commission électorale ont alimenté l'inquiétude au Kenya, qui est la nation la plus riche et la plus stable d'Afrique de l'Est, mais qui a un passé de violence après des élections contestées.

Reuters n'a pas pu avoir accès au décompte officiel des votes pour la course à la présidence dimanche. Un flux en direct affichant les résultats au centre national de décompte avait disparu quelques heures auparavant.

Interrogée sur le décompte, une porte-parole de la commission a renvoyé Reuters au flux en direct. D'autres responsables électoraux ont déclaré qu'ils n'étaient pas en mesure de fournir l'information.

Les résultats officiellement vérifiés samedi, avec un peu plus d'un quart des votes comptés, plaçaient Odinga en tête avec 54% des voix tandis que Ruto en avait 45%.

Le vainqueur doit obtenir 50% des voix plus une. La commission dispose de sept jours à compter du vote pour déclarer les vainqueurs.

Un décompte Reuters de 255 des 291 résultats préliminaires au niveau des circonscriptions à 12h00 GMT dimanche a montré que Ruto était en tête avec 52% et Odinga avec un peu plus de 47%. Deux candidats mineurs se partageaient moins d'un pour cent entre eux.

Reuters n'a pas inclus 19 formulaires dans le décompte car ils manquaient de signatures, de totaux, étaient illisibles ou présentaient d'autres problèmes.

Le décompte préliminaire est basé sur des formulaires qui peuvent être révisés si des divergences sont découvertes au cours du processus de vérification officiel.

Les nombreux contrôles et équilibres sont conçus pour tenter d'empêcher le genre d'allégations de truquage qui ont provoqué des violences en 2007, où plus de 1 200 personnes ont été tuées, et en 2017, où plus de 100 personnes ont été tuées.

LE CHAOS DANS LA SALLE DE COMPTAGE

Odinga et Ruto sont en lice pour succéder au président Uhuru Kenyatta, qui a atteint la limite de ses deux mandats. Kenyatta s'est brouillé avec Ruto après les dernières élections et a soutenu Odinga pour la présidence.

Kenyatta quitte le pouvoir en ayant alourdi la dette du Kenya pour des projets d'infrastructure coûteux et sans s'être attaqué à la corruption endémique qui a vidé tous les niveaux du gouvernement. Le prochain président devra également faire face à l'augmentation rapide des coûts de la nourriture et du carburant.

Les bons résultats de Ruto reflètent un mécontentement généralisé à l'égard de l'héritage de Kenyatta, même dans les régions du pays où le président avait déjà remporté le scrutin.

Un grand nombre de Kenyans n'ont pas non plus voté, affirmant qu'aucun des deux candidats ne les inspirait.

Dimanche, Johnson Sakaja, membre du parti de Ruto, a remporté le poste de gouverneur de la capitale Nairobi, le comté le plus riche et le plus peuplé des 47 comtés.

TENSIONS AU CENTRE DE DÉPOUILLEMENT

Alors que la course serrée se poursuit, les agents du parti sont devenus de plus en plus agités au centre de dépouillement, connu sous le nom de Bomas. Tard samedi, l'agent principal de Raila Odinga, Saitabao ole Kanchory, a saisi un microphone et a annoncé "Bomas of Kenya est une scène de crime", avant que les officiels ne lui coupent son microphone.

Les agents du parti se sont battus entre eux, avec la police et avec les agents électoraux, essayant à un moment donné de traîner un agent à l'extérieur.

Les scènes, diffusées aux informations nationales, ont été accueillies avec stupéfaction par les Kenyans, qui ont exhorté leurs dirigeants à grandir.

"Le comportement imprudent à Bomas de soi-disant dirigeants, qui peut enflammer rapidement le pays, doit être dénoncé", a tweeté Alamin Kimathi, un militant des droits de l'homme. "Laissez le drame se terminer. Laissez le processus se poursuivre."


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
POWER SOLUTIONS, LTD. 2.51%2530 Cours en différé.8.30%
Dernières actualités "Economie & Forex"
02:28Les usines japonaises augmentent leur production pour le troisième mois en août
ZR
02:25Poutine se prépare à proclamer l'annexion de régions ukrainiennes
RE
02:17La RBA augmentera ses taux de 50 points de base en octobre, le taux plafond est poussé à la hausse
ZR
02:11Les actions de la société japonaise eisai en hausse de 1,26% après avoir été inondées de...
ZR
01:45Les contrats à terme sur la moyenne japonaise nikkei sont en baisse de 0,46% dans les échanges matinaux...
ZR
01:32Ukraine-Des élus US promettent davantage d'aide financière et militaire contre l'"ouragan Poutine"
RE
01:09La production industrielle de la Corée du Sud en août se contracte plus que prévu, les ventes au détail bondissent
ZR
29/09L'organisme de réglementation souhaite obtenir plus d'informations sur l'opération Tegna de 5,4 milliards de dollars de Standard General.
ZR
29/09USA-Ian de nouveau classé en ouragan à l'approche de la Caroline du Sud
RE
29/09Poutine décrète l'indépendance des régions ukrainiennes occupées de Kherson et Zaporijjia
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"