Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

(SWY)
  Rapport
SynthèseActualitésAgendaSociétéFinancesFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

Stornoway Diamond : ANNONCE SES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE L'EXERCICE 2016

15/09/2015 | 03:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Stornoway Diamond Corporation (TSX-SWY; la « Société » ou « Stornoway ») a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre clos le 31 juillet 2015.

Faits saillants du premier trimestre de l'exercice 2016 :

(tous les chiffres sont présentés en dollars canadiens)

  • La construction du projet diamantifère Renard se poursuit conformément au calendrier et au budget prévus.
  • Les coûts engagés et les engagements à la fin du trimestre totalisaient 402,6 M$, soit 50 % du budget.
  • La construction dans l'ensemble a progressé de 35 %, ce qui est supérieur au taux prévu de 33 %. Les travaux d'ingénierie ont progressé de 80 %, comparativement à une progression prévue de 87 %.
  • La main-d'oeuvre sur place au mois de juillet a avoisiné les 329 travailleurs, dont 24 % étaient des Cris du territoire Eeyou Istchee.
  • À la clôture du trimestre, les principaux travaux de construction allaient bon train à l'usine de traitement, à la centrale électrique, à l'installation d'entretien et au concasseur primaire. L'installation d'entretien et l'enveloppe de bâtiment de l'usine de traitement devraient être achevées respectivement d'ici la fin de septembre et la fin d'octobre, soit bien avant les échéances prévues.
  • Au cours du trimestre, la Société a inscrit une perte nette de 9,7 M$, ce qui représente une perte par action de 0,01 $ (perte diluée de 0,01 $ par action).
  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à court terme se sont établis à 270,1 M$[1]. La capacité de financement excédentaire disponible pour terminer le projet, y compris la trésorerie excédentaire et les facilités de crédit en cas de dépassement de coûts disponibles, est maintenant estimée à 101 M$, en présumant le respect de toutes les clauses restrictives et les conditions préalables liées aux engagements de financement futur et en supposant un cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain de 1,25.

             
« Les travaux de construction liés au projet Renard ont bien progressé au cours du dernier trimestre, et nous prévoyons toujours les achever selon le calendrier et le budget, a déclaré M. Matt Manson, président et chef de la direction de Stornoway. Les travaux de construction continuent de progresser plus rapidement que prévu, les principaux travaux techniques étant maintenant presque achevés, l'enveloppe de bâtiment des principales installations est en voie d'être terminée et ces dernières pourront ainsi être chauffées en prévision du temps froid. De plus, la capacité de financement excédentaire dont nous devrions disposer pour terminer le projet continue de croître grâce à nos facilités en cas de dépassement des coûts disponibles et à l'incidence de la dépréciation du dollar canadien sur la valeur des fonds. Les variations du cours du change continuent d'influer sur nos résultats financiers, en raison du calcul de la juste valeur d'une partie de notre dette et, dans une plus grande partie, offrent une possibilité d'accroître notre solide situation de trésorerie en vue de la mise en service du projet et de la période de démarrage qui doivent débuter à la fin de l'an prochain. »  

Survol des résultats financiers

La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à court terme de Stornoway s'établissaient à 270,1 M$ à la clôture du trimestre, en comparaison de 363,6 M$ à la clôture du trimestre précédent. Les liquidités dont dispose actuellement Stornoway sont suffisantes pour couvrir le montant prévu des frais de mise en valeur de la mine, des frais de financement et des frais généraux pour l'année civile 2015. Le deuxième et le troisième paiement requis aux termes du contrat de financement lié à la production, qui s'élèvent respectivement à 80 M$ US et à 90 M$ US, devraient être reçus respectivement en septembre 2015 et en mars 2016, après quoi Stornoway pense avoir recours à un emprunt garanti de premier rang de 100 M$ vers la fin de 2016 afin de terminer la mise en valeur de la mine.

En présumant qu'elle utilisera en entier le montant de l'emprunt garanti de premier rang, la Société s'attend à disposer d'une capacité de financement excédentaire de 101 M$ composée d'un montant de 53 M$ en trésorerie, en débiteurs et en crédits d'impôt minier prévus et d'un montant de 48 M$ sous la forme de facilités en cas de dépassement des coûts disponibles. Cette prévision suppose un coût de projet de 811 M$ (incluant les niveaux prévus d'augmentation du coût des capitaux et des imprévus), le respect de toutes les clauses restrictives et des conditions préalables liées au financement futur et un cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain de 1,25 pour les engagements de financement non versés qui sont libellés en dollars américains. Cette prévision est appelée à changer d'un trimestre à l'autre, à mesure que les travaux de construction du projet diamantifère Renard progresseront, en fonction du calendrier des décaissements et des encaissements, des fluctuations du cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain et des modifications pouvant être apportées au coût prévu du projet. Les dépenses d'investissement engagées durant le trimestre se sont élevées à 96,0 M$. À ce jour, des dépenses d'investissement de 402,6 M$ ont été engagées sur le coût total du projet, estimé à 811 M$.

La perte nette pour le trimestre clos le 31 juillet 2015 a diminué de 1,8 M$ pour s'établir à 9,7 M$ comparativement à une perte de 11,5 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent et tient compte d'un montant de 7,3 M$ comptabilisé à titre d'autres produits (charges). La perte nette reflète l'incidence de plusieurs éléments qui ne sont pas représentatifs de la performance sous-jacente de Stornoway au chapitre de l'exploitation, notamment les variations de la juste valeur d'un dérivé ainsi que des profits et pertes de change latents. Pour le trimestre clos le 31 juillet 2015, les charges d'exploitation se sont chiffrées à 2,4 M$.

Faits saillants de la construction

À la clôture du trimestre, la construction avait progressé dans l'ensemble à un taux de 35 %, selon des estimations en heures-personnes, comparativement au taux prévu de 33 %. Pour l'année civile 2015, les activités de construction représentent environ 36 % du plan d'exécution total, dont 46 % des travaux prévus pour 2016 et 3 % pour 2017. Au 31 juillet, le taux de progression des travaux d'ingénierie s'établissait à 80 %, contre une progression prévue de 87 %. Les travaux d'ingénierie portant sur les principales installations du projet devraient être pratiquement achevés d'ici la fin du mois de septembre, comme prévu. Aucun incident avec arrêt de travail n'a été enregistré pour le trimestre. Un accident entraînant une perte partielle de journée de travail ayant impliqué un entrepreneur au trimestre précédent a été reclassé comme accident avec arrêt de travail. À ce jour, le taux d'accidents avec arrêt de travail s'établit à 0,9 pour les entrepreneurs et à 0,0 pour les employés de Stornoway dans le cadre de ce projet.

Les travaux de construction vont bon train à l'usine de traitement, à l'installation d'entretien, à la centrale électrique et au concasseur primaire du projet. L'installation d'entretien devrait être pratiquement achevée et opérationnelle à compter du 30 septembre, de sorte que les travaux d'entretien portant sur l'équipement majeur destiné aux activités minières pourront être déplacés hors des installations temporaires environ 6 mois plus tôt que prévu. Les premières coulées de béton ont eu lieu le 11 mai à la centrale électrique alimentée au gaz naturel et le montage de la charpente métallique a débuté le 6 août. Le 21 août, les sept génératrices alimentées au GNL de 2,055 MW financées par Caterpillar avaient été livrées sur le chantier. On prévoit terminer l'aménagement de la centrale électrique en mars 2016, si bien que les génératrices temporaires au diesel pourront être remplacées par une source d'alimentation électrique permanente plusieurs mois avant la date prévue.

La construction de l'usine de traitement d'une capacité de 2,2 millions de tonnes par année représente l'activité critique du projet. Selon l'échéancier de construction global du projet, l'usine devra être achevée et chauffée au plus tard au quatrième trimestre de l'année civile 2015, ce qui permettra l'installation, au cours du premier semestre de l'année civile 2016, des circuits de concassage et de récupération, lesquels sont sensibles à la température. Les fondations de béton ont été achevées le 17 juin, et le montage de la charpente métallique a débuté le 15 juin. La construction de l'enveloppe du bâtiment et l'installation du système de chauffage devraient prendre fin d'ici le 30 octobre, de sorte que les travaux d'aménagement intérieur devraient commencer bien plus tôt que prévu. L'alimentation en électricité de l'usine est prévue pour le deuxième semestre de l'année civile 2016, et la mise en service opérationnelle doit commencer au cours du quatrième trimestre de cet exercice. Une période de mise en service de huit mois est prévue pour atteindre la production commerciale au cours du deuxième trimestre de l'année civile 2017 et la pleine production au cours de l'été 2017. Le projet reste en bonne voie de franchir ces étapes.

La main-d'oeuvre journalière sur place en juillet a avoisiné les 329 travailleurs, dont 24 % étaient des Cris du territoire Eeyou Istchee. Au 31 juillet, le nombre d'employés sur place et faisant partie de l'équipe chargée du développement de Stornoway s'élevait à 274, dont 18 % étaient des Cris, 22 % provenaient de Chibougamau et de Chapais, et 60 % provenaient de l'extérieur de la région.

Exploitation minière

À la clôture du trimestre, un total de 3 267 903 tonnes de morts-terrains et de stériles avaient été extraites des fosses à ciel ouvert Renard 2-Renard 3 et Renard 65, ce qui représente 88 % de la quantité prévue de 3 724 211 tonnes. Depuis le mois d'avril, les activités d'exploitation minière portent essentiellement sur les fosses Renard 2-Renard 3, alors que la fosse Renard 65 sert de pompe de vidange afin de recueillir l'eau de surface. L'équipe minière affectée aux fosses à ciel ouvert maintient une cadence de production régulière de plus de 500 000 tonnes par mois (542 593 tonnes en juillet), portée par l'excellent rendement du nouveau parc mobile. L'exploitation à ciel ouvert de Renard 2 et de Renard 3 au cours de la phase de construction du projet devrait permettre de constituer des piles de stockage de minerai de 700 000 tonnes d'ici le début de la mise en service de l'usine à la fin de 2016. Le projet reste en bonne voie de réaliser cet objectif.


L'aménagement de la rampe de la mine souterraine s'est accéléré au cours du trimestre et, au 31 juillet, la rampe avait atteint une profondeur de 486 mètres sous la surface, soit 96 % de la profondeur prévue de 504 mètres. Le retard accumulé en mars et en avril en raison du temps très froid et des conditions du sol initialement difficiles a été pratiquement rattrapé grâce à l'avancement des activités de mise en valeur, qui ont atteint 122 % de la cadence prévue (164 mètres contre 135 mètres prévus).

Mise à jour sur les ressources de Renard

Un programme de forage visant l'expansion des ressources a été mené à bien en 2014 dans la kimberlite de Renard 2 dans le but de convertir les ressources minérales présumées se trouvant sous le niveau de base des ressources minérales indiquées, actuellement établies à 600 mètres sous la surface, et d'explorer la kimberlite sur toute sa longueur. Au total, 12 145 mètres sous la surface ont fait l'objet d'un forage dirigé en profondeur, l'intersection de kimberlite la plus profonde se trouvant à 1 012 mètres verticalement sous la surface. Une estimation des ressources minérales révisée pour le projet Renard intégrant les résultats de ces travaux, y compris l'estimation révisée des ressources minérales pour les kimberlites de Renard 3 et 4 ainsi qu'une estimation révisée du potentiel d'exploration des kimberlites de Renard 1, 2, 3, 4, 7 et 10, sont en train d'être achevées et seront annoncées sous peu.

Mise à jour sur les activités de prospection

Stornoway conserve une participation dans deux projets de prospection diamantifères exploités par North Arrow Minerals Inc. (« North Arrow »). En 2014, North Arrow a recueilli un échantillon d'environ 1 500 tonnes au projet Qilalugaq au Nunavut en vue de la récupération d'un lot de diamants à des fins d'évaluation. Le 9 juin 2015, North Arrow a annoncé que WWW International Diamond Consultants avait évalué le prix moyen d'un lot de diamants de 384 carats à 36 $ US le carat, compte tenu d'une fourchette de valeurs modélisée allant d'un plancher possible de 43 $ US le carat à un plafond possible de 92 $ US le carat. L'achèvement du programme de travaux a permis à North Arrow de remplir ses obligations afin d'acquérir une participation dans le projet Qilalugaq aux termes de la convention d'option qu'elle a conclue en 2013 avec Stornoway. Le 20 juillet, Stornoway a informé North Arrow qu'elle n'exercerait pas son droit de rachat ponctuel au titre du projet, ce qui s'est traduit par la création d'une entente de coentreprise (80 % pour North Arrow et 20 % pour Stornoway). Pour l'heure, North Arrow n'a pas fait part à Stornoway de son intention d'entreprendre d'éventuels programmes de travaux à Qilalugaq.

Des travaux de prospection sont également menés avec North Arrow au projet Pikoo dans le nord de la Saskatchewan. Des kimberlites ont d'abord été découvertes à Pikoo en 2013, notamment la kimberlite PK150 qui affiche des nombres de microdiamants préliminaires prometteurs. Au moment de mettre sous presse, la présence de sept kimberlites avait été confirmée par forage et l'analyse des microdiamants extraits de la kimberlite PK314 découverte dans le cadre du programme de forage de l'hiver 2015 était toujours en cours. Les travaux de prospection réalisés au projet Pikoo sont visés par une entente de coentreprise (80 % pour North Arrow et 20 % pour Stornoway).

Des programmes de prospection estivaux ont été entrepris à l'égard de plusieurs projets de prospection diamantifère préliminaires détenus en propriété exclusive au Canada, auxquels on prévoit affecter un total de 1 M$ d'ici la clôture de l'exercice en cours. Ces travaux comprennent l'échantillonnage de tills, la prospection et l'acquisition de concessions minières. Des renseignements supplémentaires sur chaque programme de prospection seront fournis ultérieurement si les résultats des travaux en cours sont suffisamment prometteurs pour justifier le début des levés géophysiques au sol et des travaux de forage.


Survol des résultats financiers

États de la situation financière consolidés    
(en millions de dollars canadiens)   31 juillet 2015   30 avril 2015
     
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements
à court terme
  270,1   363,6
Immobilisations corporelles   637,0   541,5
Autres actifs   39,9   40,0
Total de l'actif   947,0   945,1
        
Dette et débentures convertibles   224,3   208,0
Produits différés   101,5   101,5
Autres passifs   52,0   58,1
Capitaux propres   569,2   577,5
Total du passif et des capitaux propres   947,0   945,1

Principaux faits saillants de nature financière et d'exploitation
(en millions de dollars canadiens, sauf le résultat par action
et le nombre d'actions ordinaires en circulation)
Trimestres clos les
  31 juillet 2015   31 juillet 2014
       
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (3 440)   (1 438)
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (692)   (25 761)
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (387)   436 934
Incidence des fluctuations du cours de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 6 649   1 536
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 2 130   411 271
       
Perte nette pour la période (9 708)   (11 515)
Perte nette par action - de base et diluée (0,01)   (0,04)
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires émises et en circulation
(de base et dilué)
732 310 440   314 788 253

Les états financiers consolidés de la Société sont établis en dollars canadiens selon les Normes internationales d'information financière. Les états financiers consolidés non audités du trimestre clos le 31 juillet 2015 ainsi que le rapport de gestion s'y rapportant ont été déposés sur le site Web de la Société à l'adresse www.stornowaydiamonds.com:
http://www.stornowaydiamonds.com et sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com:
http://www.sedar.com.


À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la Baie-James, dans le centre-nord du Québec. Le 8 juillet 2014, Stornoway a annoncé la clôture du montage financier complet du projet d'un montant de 946 M$[2], et la construction a commencé le 10 juillet 2014. Les premières livraisons de minerai à l'usine sont prévues pour la deuxième moitié de 2016 et le début de la production commerciale, pour le deuxième trimestre de 2017.

Stornoway a publié en janvier 2013 les résultats de son étude de faisabilité optimisée pour Renard, soulignant le potentiel qu'a le projet de devenir un important fournisseur de diamants bruts de grande valeur au cours de sa durée de vie. Les réserves minérales probables, au sens du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (le « Règlement 43­101 »), atteignent 17,9 millions de carats. Les ressources minérales indiquées, incluant les réserves minérales, se chiffrent à 27,1 millions de carats, avec 16,85 millions de carats supplémentaires classés comme ressources minérales présumées, et de 25,7 à 47,8 millions de carats classés comme potentiel d'exploration hors ressources. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,6 million de carats pendant les 11 premières années de vie de la mine, avec une valeur moyenne de 190 $ US/carat, selon l'évaluation de mars 2014 de WWW International Diamond Consultants Ltd.

Le lecteur doit savoir que la quantité et la teneur potentielles d'une cible d'exploration sont de nature conceptuelle, que trop peu de travaux de prospection ont été réalisés pour établir la présence de ressources minérales et que rien ne garantit que des travaux de prospection plus poussés permettront d'établir la présence de ressources minérales. Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 28 février 2013 concernant l'étude d'optimisation de janvier 2013 et le communiqué de presse du 23 juillet 2013 concernant l'estimation des ressources minérales de juillet 2013 pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet. L'information de nature scientifique ou technique du présent communiqué a été préparée sous la supervision de Patrick Godin, ing. (Québec), chef de l'exploitation, et de Robin Hopkins, P. Géol. (NT/NU), vice-président, Exploration, qui sont tous deux une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Son projet phare, le projet diamantifère Renard, qu'elle détient en propriété exclusive, est en voie de devenir la première mine de diamants du Québec. Stornoway est une société axée sur la croissance qui détient un actif de classe mondiale dans l'un des meilleurs territoires miniers au monde et l'un des plus remarquables milieux d'affaires du secteur minier au monde.


Au nom du conseil d'administration
STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
/s/ « Matt Manson »
Matt Manson
Président et chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez contacter M. Ghislain Poirier, Vice-président, Affaires publiques de Stornoway
au 418 254-6550, gpoirier@stornowaydiamonds.com:
mailto:gpoirier@stornowaydiamonds.com

For more information, please contact Matt Manson (President and CEO) at 416-304-1026 x2101
or Orin Baranowsky (Director, Investor Relations) at 416-304-1026 x2103
or toll free at 1-877-331-2232

** Site Web : www.stornowaydiamonds.com:
http://www.stornowaydiamonds.com Courriel : info@stornowaydiamonds.com:
mailto:info@stornowaydiamonds.com **

Le présent communiqué de presse contient de l'« information prospective » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Les informations et énoncés de cette nature, appelés « énoncés prospectifs », datent du présent communiqué de presse et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Ces énoncés prospectifs comprennent notamment des énoncés se rapportant aux objectifs de Stornoway pour l'exercice à venir, à ses objectifs à moyen terme et à long terme et à ses stratégies en vue d'atteindre ces objectifs, ainsi que des énoncés concernant nos opinions, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations et intentions. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard i) de la quantité de ressources minérales et de cibles de prospection; ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des hypothèses relatives à la teneur récupérée, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans l'étude de faisabilité de 2011 ou l'étude d'optimisation; v) des hypothèses relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie d'exploitation et à d'autres éléments des produits des activités ordinaires indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation de 2011; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires liés aux activités de construction menées au projet diamantifère Renard; viii) du calendrier prévu pour l'achèvement de la mine à ciel ouvert et de la mine souterraine du projet diamantifère Renard; ix) du calendrier prévu pour l'achèvement de la construction et le démarrage de la production minière et commerciale du projet diamantifère Renard et des obligations financières de Stornoway ou des coûts engagés par celle-ci relativement à l'aménagement de cette mine; x) des plans de prospection futurs; xi) des cours futurs des diamants bruts; xii) des avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au GNL plutôt qu'au diesel; xiii) des sources de financement et des besoins de financement prévus; xiv) de la prise d'effet, du financement ou de la disponibilité, selon le cas, du financement lié à la production, de l'emprunt garanti de premier rang, de la FDC et de la facilité relative à l'équipement et de l'emploi du produit tiré de ceux-ci; xv) des attentes de la Société en ce qui concerne la réception du reste des acomptes aux termes du financement lié à la production et de sa capacité à honorer ses obligations de livraison aux termes de cette entente; xvi) des répercussions des opérations de financement sur les activités, l'infrastructure, les occasions, la situation financière, l'accès aux capitaux et la stratégie globale de la Société; xvii) du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien; et xviii) de la disponibilité de la capacité de financement excédentaire pour la construction et l'exploitation du projet diamantifère Renard. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attendre à », « prévoir », « planifier », « projeter », « estimer », « supposer », « avoir l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs », « calendrier » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, les activités de prospection de mise en valeur et d'exploitation minière et le taux de change entre le dollar américain et canadien. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes. Parmi les hypothèses importantes posées par Stornoway ou ses consultants dans le cadre de ses énoncés prospectifs, on note entre autres les suivantes : i) les investissements requis et les besoins estimatifs en matière de main-d'oeuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; iv) les délais prévus pour l'achèvement de la construction, le démarrage de la production minière et l'aménagement d'une mine à ciel ouvert et d'une mine souterraine au projet diamantifère Renard, lesquels dépendent largement, entre autres, de la disponibilité et du rendement d'une main-d'oeuvre qualifiée suffisante, notamment des ingénieurs et des travailleurs de la construction, de l'efficacité du matériel minier et de l'équipement de chantier ainsi que de l'obtention en temps opportun des composants; v) les formations géologiques que l'on s'attend à rencontrer; vi) les prix du marché pour les diamants bruts et leur incidence possible sur le projet diamantifère Renard; vii) le respect de toutes les conditions sous-jacentes au financement lié à la production, à l'emprunt garanti de premier rang, à la FDC et à la facilité relative à l'équipement, ou la renonciation à ces conditions, de manière à pouvoir prélever, aux termes de ces ententes, les fonds nécessaires à l'achèvement des travaux d'aménagement et de construction liés au projet diamantifère Renard; viii) l'interprétation par Stornoway des données de forage géologique recueillies et de leur incidence potentielle sur les ressources minérales indiquées et la durée de vie de la mine; ix) les plans de prospection et les objectifs futurs; x) la réception du reste des acomptes aux termes du financement lié à la production et la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison aux termes de cette entente; et xi) la robustesse persistante du dollar américain par rapport au dollar canadien. Des risques additionnels sont décrits dans la notice annuelle récemment déposée par Stornoway ainsi que dans d'autres documents d'information disponibles sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter, i) les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles de prospection entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les faits nouveaux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; v) les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants; vi) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain; vii) les augmentations relatives aux coûts en capital et aux coûts d'exploitation proposés; viii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; ix) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; x) l'incertitude liée aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats de prospection; xii) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit; xiii) les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xiv) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xv) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xvi) le risque d'exécution lié à l'aménagement d'une mine productive au projet diamantifère Renard; xvii) le risque que la Société soit incapable de respecter toutes les conditions sous-jacentes à la prise d'effet, au financement ou à la disponibilité, selon le cas, du financement lié à la production, de l'emprunt garanti de premier rang, de la FDC et de la facilité relative à l'équipement; xviii) les changements apportés au financement lié à la production, à l'emprunt garanti de premier rang, à la FDC et à la facilité relative à l'équipement; xix) le risque que la Société n'ait pas accès aux fonds aux termes du financement lié à la production, de l'emprunt garanti de premier rang, de la FDC et de la facilité relative à l'équipement; xx) le risque que Stornoway soit incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison des diamants aux termes du financement lié à la production; xxi) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions ordinaires et la dilution de la participation des actionnaires actuels; et xxii) les risques additionnels décrits dans la notice annuelle déposée récemment par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède de facteurs qui peuvent influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.



[1] En supposant un cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain de 1,3047.

[2] À titre indicatif. En supposant un cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain de 1,10. Le produit réel de chaque tranche de financement est évalué au cours de change du dollar canadien par rapport au dollar américain en vigueur à la date où les fonds sont reçus.




This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: Stornoway Diamond Corporation via Globenewswire

HUG#1952018
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
2015STORNOWAY DIAMOND  : Annonce la réception de la deuxième tranche du financement ..
GL
2015STORNOWAY DIAMOND  : Annonce une nouvelle estimation des ressources minérales de..
GL
2015STORNOWAY DIAMOND  : Annonce ses résultats pour le premier trimestre de l'exerci..
GL
Plus d'actualités
Données financières
CA 2018 165 M 132 M 110 M
Résultat net 2018 -329 M -264 M -219 M
Dette nette 2018 293 M 234 M 195 M
PER 2018 -0,34x
Rendement 2018 -
Capitalisation 4,99 M 3,99 M 3,32 M
VE / CA 2017 3,90x
VE / CA 2018 2,78x
Nbr Employés 556
Flottant 71,8%
Evolution du Compte de Résultat
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Hubert T. Lacroix Chairman
Patrick Sevigny Chief Operating Officer
Alex Burelle Manager-Investor Relations & Business Development
Sylvie Gervais Vice President-Human Resources & Communications
Secteur et Concurrence