Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Indices  >  Euronext Paris  >  CAC 40    PX1   FR0003500008

CAC 40 (PX1)
Mes dernières consult.
Top consult.
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesDérivésCommunautéHeatmapComposition 
Synthèse analysesAnalyses Zonebourse

Appétit pour le risque, pour combien de temps ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse à long terme du 24/04/2018 | 12:04
Les places financières ont montré des signes de fébrilité ces dernières semaines, rattrapées par les craintes d’une accélération du rythme de remontée des taux aux Etats-Unis, par les risques de guerre commerciale suite aux mesures protectionnistes annoncées D. Trump et par l’intensification des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.
Les principaux indices ont toutefois amorcé une reprise technique début avril, avec l’ouverture de la saison des résultats trimestriels, qui se veut une fois de plus exceptionnelle.

Reléguant au second plan les facteurs exogènes, les opérateurs ont ainsi focalisé leur attention sur les publications de sociétés qui viennent de débuter des deux côtés de l’Atlantique. Après un cru 2017 qualitatif, les analystes anticipent une progression de l’ordre de 18.4% des bénéfices des sociétés du S&P500 au premier trimestre et même 21.5% pour le second trimestre, ce qui représenterait les plus fortes progressions depuis 7 ans. Alors qu’à peine 10% des sociétés de l’indice américain ont dévoilé leurs chiffres, 76% d’entre elles ont dépassé les attentes concernant les ventes et 85% pour les résultats, avec un taux de surprise de plus de 6%, de quoi favoriser l’engouement acheteur. Cette bonne performance devrait être largement liée à la réforme fiscale adoptée par D. Trump, laquelle fait passer de 35% à 21% le taux d’imposition des sociétés.

Au niveau de la macroéconomie, les récentes données ont confirmé la robustesse de l’économie américaine, avec un PIB ressorti à 2.9%. Le taux de chômage se stabilise vers 4.1% et la Fed se montre confiante au niveau de ses perspectives, indiquant que le chômage devrait atteindre 3.6% en 2018 et l’inflation se rapprocher de la cible des 2%. Pour ces raisons, les opérateurs anticipent encore entre deux et trois hausses de taux supplémentaires cette année. Elle pourrait ainsi accélérer son resserrement monétaire, malgré les craintes de guerre commerciale.
En Europe, le constat est également positif puisque le FMI vient de relever sa prévision de croissance pour la zone euro et les Etats-Unis, à respectivement 2.4% et 2.9% (contre 2.2% et 2.7% précédemment). L’institution a néanmoins souligné que les tensions commerciales pourraient constituer un risque majeur pour les perspectives mondiales.

Les prochains rebondissements devraient donc être suivis avec attention, la Chine restant dans le collimateur des Etats-Unis, accusée de dévaluer sa monnaie au moment où l’Amérique commence à relever ses taux. La Russie est également mise en cause, phénomène aggravé par les tensions politiques en Syrie. Cette nervosité pourrait donc perdurer dans les semaines à venir et engendrer de nouveaux pics de volatilité sur les marchés financiers.
Malgré le rebond de ces dernières semaines, l’heure reste donc à la prudence, d’autant plus en cette période de publications. Même si une grande majorité des chiffres a dépassé les attentes, ils ont en grande partie été sanctionnés en bourse. Outre ces publications, le marché devrait donc prêter une grande attention aux perspectives à venir. Ces dernières devront surprendre positivement.

Graphiquement, le CAC40 reste en phase de rattrapage depuis fin mars et conserve ainsi une dynamique positive en données hebdomadaires au-dessus des 5060 points. A plus court terme, l’indice parisien arrive à proximité de la zone de résistance des 5430/5450 points, niveau qui pourrait servir de prétexte à quelques prises de bénéfices. Il convient donc de rester prudents sur les cours actuels et d’alléger progressivement son exposition à l’achat. On pourra profiter d’un éventuel retour vers 5220 points, pour reprendre de nouvelles lignes.
CAC 40 : Appétit pour le risque, pour combien de temps ?

Laurent Polsinelli
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique CAC 40
Durée : Période : Jour
CAC 40 : Graphique analyse technique CAC 40 | Zone bourse
Durée : Période : Semaine
CAC 40 : Graphique analyse technique CAC 40 | Zone bourse