Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  CVS Health Corporation    CVS

CVS HEALTH CORPORATION

(CVS)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Allemagne: l'industrie inquiète toujours

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
07/06/2019 | 11:50

Francfort (awp/afp) - L'industrie allemande a connu un début de deuxième trimestre morose, ravivant les craintes sur la croissance dans un contexte d'incertitudes internationales toujours élevées.

La production industrielle est nettement retombée en avril (-1,9% sur un mois) après deux mois de progression, et les exportations ont reculé de 3,7%, selon des données corrigées des variations saisonnières (CVS) publiées vendredi par l'Office fédéral des statistiques.

"C'est un horrible début de deuxième trimestre", résume Carsten Brzeski, économiste d'ING. "Les tensions commerciales et les problèmes temporaires de l'industrie automobile et chimique ont laissé des traces."

Les chiffres du jour renforcent ainsi la crainte "que la première économie européenne ne pourra pas maintenir sa trajectoire de croissance entamée au premier trimestre", écrit M. Brzeski.

"Le moteur conjoncturel qu'est l'industrie a connu un sacré raté à l'allumage en avril", renchérit Klaus Borger, économiste de la banque KfW.

La baisse de la production est nettement plus importante que celle attendue par les économistes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur -0,40%. Sur un an, elle a reculé de 1,8%.

Crucial pour l'économie allemande, le commerce extérieur est d'autant plus surveillé que le climat des échanges se détériore en raison de la politique protectionniste de Donald Trump, source d'incertitudes qui pèsent sur la croissance mondiale.

Au total, l'excédent commercial est tombé à 17,0 milliards d'euros, contre 20,0 milliards en mars.

'Sinistre'

Dans le détail, l'industrie manufacturière a fléchi de 2,5% sur un mois, sur fond de chute de la production de biens d'équipement (-3,3%) et semi-finis (-2,1%). Celles des biens de consommation a baissé de 0,8% par rapport à mars.

Le secteur de l'énergie a également vu sa production baisser, de 1,1%, et seule la construction progresse en avril, de 0,2%.

Du côté du commerce extérieur, l'Union européenne a absorbé en avril 3,5% de biens en moins qu'un an auparavant, tandis que les exportations vers les pays tiers ont augmenté de 4,0% sur un an.

Ces indicateurs brossent de la conjoncture allemande un "tableau sinistre" et "l'espoir d'une stabilisation rapide est prématuré", juge Stefan Schilbe, de HSBC.

De tels chiffres "confirment nos craintes que l'économie allemande se contractera légèrement au deuxième trimestre", ajoutent même les économistes de Commerzbank dans une note.

La faiblesse de l'industrie, moteur traditionnel de l'économie allemande, en fin d'année 2018 a déjà provoqué un abaissement généralisé des prévisions de croissance allant des organisations internationales aux économistes allemands.

Dernière en date, la Banque centrale allemande Bundesbank ne s'attend plus qu'à 0,6% de croissance du PIB pour 2019, contre 1,6% encore attendu il y a six mois.

"L'économie continue de souffrir de vents contraires domestiques et externes" et "nous ne voyons pas prochainement d'amélioration durable" de la conjoncture, estime Andrew Kenningham, économiste chez Capital Economics.

Selon M. Brzeski, même si "un seul mois n'est en général clairement pas représentatif de l'économie allemande dans son ensemble", les indicateurs "justifient l'attitude de la BCE", qui a repoussé jeudi à la mi-2020 l'heure de relever ses taux, laissés depuis mars 2016 à leur plancher historique.

afp/al

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CVS HEALTH CORPORATION
11/07USA-La Maison blanche renonce à cibler les assureurs santé
RE
11/07Wall Street en ordre dispersé, hésitant entre Jerome Powell et Donald Trump
AW
12/06Kroger se lance à son tour dans la vente de produits à base de cannabis
RE
07/06ALLEMAGNE : l'industrie inquiète toujours
AW
04/06Les valeurs à suivre mardi 4 juin 2019 à Wall Street -
AO
04/06BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
04/06CVS HEALTH : confirme ses objectifs 2019, de 300 et 350 millions synergies avec ..
AO
10/05L'essentiel de l'actualité économique a 20h00 (18h00 gmt)
AW
01/05Wall Street dans le rouge alors que Powell éloigne l'idée d'une baisse des ta..
AW
01/05Wall Street, dopée par Apple, ouvre en hausse
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CVS HEALTH CORPORATION
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 252 Mrd
EBIT 2019 14 764 M
Résultat net 2019 6 571 M
Dette 2019 63 386 M
Rendement 2019 3,52%
PER 2019 11,2x
PER 2020 9,68x
VE / CA2019 0,54x
VE / CA2020 0,51x
Capitalisation 73 399 M
Graphique CVS HEALTH CORPORATION
Durée : Période :
CVS Health Corporation : Graphique analyse technique CVS Health Corporation | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CVS HEALTH CORPORATION
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 27
Objectif de cours Moyen 69,29  $
Dernier Cours de Cloture 56,50  $
Ecart / Objectif Haut 62,8%
Ecart / Objectif Moyen 22,6%
Ecart / Objectif Bas -2,65%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Larry J. Merlo President, CEO & Non-Independent Director
David Wyatt Dorman Chairman
Jonathan C. Roberts Chief Operating Officer & Executive Vice President
Eva C. Boratto Chief Financial Officer & Executive Vice President
Troyen A. Brennan Chief Medical Officer & Executive Vice President