Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Affrontements entre rebelles tchadiens et l'ANL dans le sud de la Libye

15/09/2021 | 19:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

TRIPOLI, 15 septembre (Reuters) - Des combattants appartement à l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar ont affronté mardi et mercredi des rebelles tchadiens dans le sud de la Libye, a-t-on appris auprès des belligérants.

L'ANL, qui contrôle l'essentiel de l'est et du sud de la Libye, a dit dans plusieurs communiqués être impliquée dans des opérations militaires contre des "groupes terroristes", et contre l'opposition tchadienne.

Le Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (FACT) a pour sa part annoncé sur des réseaux sociaux que certaines de ses positions ont été attaquées à la frontière par les forces d'Haftar, par des mercenaires soudanais et par des soldats français.

"Les positions de FACT de nouveau ont été bombardées par l'aviation de l'opération Barkhane. Ces opérations ont fait des nombreuses victimes dont des cadres. Barkhane a pour mission de lutter contre le terrorisme et non la résistance armée hostile à un régime illégal", a dit l'organisation sur son compte Twitter.

L'armée françaises a réfuté ces accusations, déclarant n'avoir aucune force, ni dans les airs ni sur le terrain, dans cette zone.

Longtemps basé en Libye et un temps allié d'ANL, le FACT a reçu des armements du camp Haftar, selon des spécialistes de la région.

Il avait lancé une offensive au mois d'avril dans le nord du Tchad en direction de la capitale N'Djaména. Selon les autorités tchadiennes, c'est au cours d'un de ces affrontements qu'est mort Idriss Déby, qui a présidé l'ancienne colonie française pendant une trentaine d'années. (Reportage du bureau de Tripoli, avec John Irish à Paris et Bate Felix à Dakar, version française Nicolas Delame, édité par Tangi Salaün)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:04DEVISES : le dollar attend patiemment la fin de la réunion de la Fed
AW
10:48CAC40 : gain de 1% avant la prise de parole de Jerome Powell
CF
10:43JAPON : statu quo monétaire avant un changement de Premier ministre
AW
10:20La Fed ne devrait pas changer de posture, estime Véronique Riches-Flores
AO
09:31Bourse Zurich: regain de confiance avant la Fed
AW
09:30France-la soutenabilité à moyen terme des finances publiques appelle à la plus grande vigilance - haut conseil
RE
09:30France-Le déficit public pour 2021 pourrait être moins dégradé que prévu, selon le Haut Conseil
RE
09:30France-le haut conseil des finances publiques juge trop basses les prévisions d’emploi et de masse salariale du gouvernement pour 2021
RE
09:20FEDEX : abaissement des objectifs de BPA annuels
CF
09:15Evergrande va payer le coupon de ses obligations, ce qui atténue les craintes du marché.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"