Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Confrontée à une pénurie de routiers, Londres prête à des assouplissements

25/09/2021 | 12:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Michael Holden

LONDRES, 25 septembre (Reuters) - La Grande-Bretagne devrait annoncer la délivrance de visas temporaires pour les chauffeurs routiers afin de répondre à une pénurie de main d'oeuvre qui a entraîné des rationnements dans certaines stations-services et suscite l'inquiétude parmi les distributeurs.

Alors que des queues commençaient à se former devant certaines stations-essence tôt samedi, le cabinet du Premier ministre Boris Johnson a dit réfléchir à des mesures temporaires pour résoudre les problèmes de pénuries de conducteurs de poids-lourds.

Selon plusieurs quotidiens, le gouvernement s'apprête à accorder jusqu'à 5.000 visas temporaires pour des routiers étrangers, une mesure que les groupes de logistique et de distribution réclament depuis plusieurs mois mais que le gouvernement avait jusque-là refusée.

Selon la fédération britannique du transport routier (RHA), la Grande-Bretagne a besoin de 100.000 routiers supplémentaires pour faire face à la demande.

La pénurie a été provoquée en partie par la conjugaison du Brexit et du Covid-19 et l'absence de formation et d'examen pendant environ un an.

"Nous réfléchissons à des mesures temporaires pour éviter tout problème immédiat mais les mesures que nous mettrons en place seront strictement limitées dans le temps", déclare une porte-parole de Downing Street dans un communiqué, sans fournir davantage de précisions.

Les groupes pétroliers ont souligné qu'il n'y avait pas de pénurie de carburants, seulement des difficultés pour les acheminer jusqu'aux stations-essence tandis que plusieurs ministres ont mis en garde contre les achats-panique. (Version française Gwénaëlle Barzic)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
04:05Moody's - si la volatilité du secteur immobilier chinois se prolonge, une baisse des revenus des gouvernements locaux, une pression sur certaines petites banques régionales et des sociétés de fiducie sont probables.
ZR
04:03Moody's - la récente volatilité du secteur immobilier chinois ne risque pas de présenter une menace systémique
ZR
04:00Chine-La croissance du PIB a ralenti au T3 à un plus bas en un an
RE
04:00CHINE-CROISSANCE DU PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB) DE 4,9% EN RYTHME ANNUALISÉ AU T3; CONSENSUS : +5,2%
RE
03:28L'opposition vénézuélienne appelle Maduro à reprendre les pourparlers
RE
00:57Coronavirus/Australie-Réouverture des classes et restrictions assouplies à Sydney
RE
00:23GB-Une nouvelle centrale nucléaire pour contribuer à l'objectif zéro émission-presse
RE
00:09L'australien Aristocrat Leisure rachète le britannique Playtech pour 2,9 milliards de dollars.
ZR
17/10Un juge américain rejette une action de GM contre Fiat Chrysler
RE
17/10Biélorussie-L'ambassadeur de France part à la demande de Minsk-AFP
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"