Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

France: fort ralentissement de la croissance du secteur privé confirmé en juin

05/07/2022 | 11:24

Paris (awp/afp) - La croissance de l'activité dans le secteur privé en France a fortement ralenti en juin, à un rythme au plus bas depuis un peu plus d'un an, selon un indice publié mardi par S&P Global.

L'indice composite de l'activité globale, qui avait atteint en avril son plus haut en plus de quatre ans à 57,6 et s'était maintenu à 57 points en mai, a dégringolé à 52,5 en juin, précise S&P dans son communiqué.

Un taux supérieur à 50 marque une expansion de l'activité, et un taux inférieur à cette limite une contraction. Les premières estimations de S&P Global fin juin prévoyaient un recul à 52,8 points.

Ce niveau encore plus bas "signale une forte décélération de la croissance dans le secteur privé français, celle-ci affichant ainsi en juin son rythme le plus faible depuis quatorze mois", est-il ajouté.

"Le ralentissement de la croissance de l'activité des prestataires de services, conjugué à une baisse de la production dans le secteur manufacturier, laisse présager un troisième trimestre difficile pour le secteur privé français", a commenté Andrew Harker, économiste chez S&P Global Market Intelligence.

L'incertitude s'accompagne "d'une montée continue de l'inflation, comme en témoigne une nouvelle hausse record des coûts dans le secteur des services", ajoute-t-il.

Les taux d'inflation des prix payés et des prix facturés sont demeurés très élevés dans l'ensemble du secteur privé français, précise S&P, "les prestataires de services ayant notamment fait état d'une nouvelle hausse record de leurs coûts au mois de juin".

La production manufacturière a diminué pour la première fois depuis octobre 2021, tandis que la hausse de l'activité s'est poursuivie dans le secteur des services, mais à un rythme beaucoup moins soutenu et malgré une bonne dynamique au niveau des effectifs.

L'indice pour les services a ainsi enregistré sa quinzième hausse mensuelle consécutive à 53,9, malgré un repli par rapport au mois de mai (58,3), signalant "la plus faible croissance observée depuis janvier dernier".

afp/jh


© AWP 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
17:52Le niveau de la Loire au plus bas sous l'effet de la sécheresse
RE
17:33Des attaques dans l'est du Congo tuent des civils et touchent une grande centrale électrique
ZR
17:25Le fonds de pension canadien CDPQ rapporte des pertes d'investissement alors que les turbulences du marché pèsent sur lui
ZR
17:14Le personnel de Royal Mail au Royaume-Uni vote pour une nouvelle action de grève
ZR
17:04Résumé des principales informations économiques du mercredi 17 août 2022
AW
17:01La Syrie nie avoir enlevé ou détenu un journaliste américain disparu depuis 10 ans
ZR
17:00Agenda-SEMAINE/…
RE
16:58ARABIE : croissance de 7,6% en 2022 grâce au pétrole (FMI)
AW
16:55USA : baisse des stocks de pétrole et d'essence
CF
16:53Les marchés boursiers reculent avant le compte-rendu de la Fed
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"