Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 22H00 GMT (14/09)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/09/2019 | 00:00

PATRICK BALKANY CONDAMNÉ POUR FRAUDE FISCALE, ENVOYÉ EN PRISON

PARIS - Patrick Balkany a été condamné vendredi à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale et aussitôt envoyé en détention, au terme d'un procès qui sonne comme un premier revers judiciaire pour le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), sous la menace d'une peine plus lourde encore dans une autre procédure.

Son épouse Isabelle, qui est également sa première adjointe à Levallois, a pour sa part été condamnée à trois ans ferme par le tribunal correctionnel de Paris mais elle a échappé au mandat de dépôt et donc à la prison, au moins pour le moment.

Celui qui s'est fait élire à la mairie pour la première fois en 1983 a également écopé d'une peine d'inéligibilité de dix ans - le maximum possible - tout comme son épouse.

Le principal avocat de Patrick Balkany, Me Eric Dupond-Moretti, s'est dit devant les journalistes "totalement sidéré" et a annoncé son intention de faire appel du jugement, rendu selon lui par un juge persuadé d'"incarner la République" et de "rétablir les comptes publics".

---

DAVID CAMERON SORT DE SON SILENCE: "JE PENSE CHAQUE JOUR AU RÉFÉRENDUM" DE 2016

LONDRES - David Cameron, qui a déclenché l'interminable processus du Brexit en soumettant à référendum la question du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne en juin 2016, assure qu'il ne regrette pas sa décision, même s'il pense "chaque jour" à son issue.

Dans une interview que publie vendredi le Times avant la parution de ses mémoires, intitulés "For the Record", l'ex-Premier ministre britannique pense aussi qu'un divorce sans accord serait une "mauvaise issue" et estime qu'une nouvelle consultation pourrait être nécessaire pour sortir de l'impasse.

"Chaque jour, je pense à ce référendum, au fait que nous avons perdu et aux conséquences, à ce que nous aurions pu faire différemment, et je suis terriblement inquiet ce qui va se passer à présent", dit Cameron. "Certains ne me pardonneront jamais d'avoir organisé ce référendum. D'autres de l'avoir organisé et perdu."

L'interview qu'il a accordée au Times est la première qu'il donne depuis son départ du 10, Downing Street, au lendemain du référendum du 23 juin 2016.

BREXIT: JOHNSON SE VEUT PRUDEMMENT OPTIMISTE, BRUXELLES SCEPTIQUE

LONDRES - A trois jours d'entretiens avec Jean-Claude Juncker et Michel Barnier, Boris Johnson s'est dit "prudemment optimiste", vendredi, sur les chances de parvenir avec Bruxelles à un nouvel accord de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne excluant le "backstop".

"Nous travaillons extrêmement dur pour obtenir un accord. Il nous faut grossièrement tracer la forme d'un accord", a expliqué le Premier ministre britannique lors d'un déplacement en Irlande du Nord. "Nous parlerons d'idées sur lesquelles nous travaillons, et nous verrons où nous en serons. Je dirais que je suis prudemment optimiste", a ajouté Boris Johnson à propos de ses rencontres prévues avec le président de la Commission européenne et le négociateur en chef de l'UE.

Le chef du gouvernement britannique cherche à remplacer la clause de sauvegarde ("backstop") censée éviter le rétablissement de contrôles à la frontière entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord, une exigence pour l'instant rejetée par Bruxelles.

A ce stade des contacts entre Londres et Bruxelles, une des issues possibles serait de revenir à la version initiale du "backstop" qui ne couvrait que l'Irlande du Nord, alignée sur le régime européen, tandis que des contrôles seraient effectués sur les produits traversant la mer d'Irlande, entre la province nord-irlandaise et le reste du Royaume-Uni.

VOIR AUSSI

Johnson prêt à faire ratifier "en dix jours" un éventuel accord de Brexit - Financial Times

ENCADRE Le "backstop", au coeur de l'impasse

CHRONOLOGIE L'interminable feuilleton du Brexit

---

CLIMAT: GRETA THUNBERG PORTE SON COMBAT DEVANT LA MAISON BLANCHE

WASHINGTON - La jeune militante suédoise Greta Thunberg, à l'origine des grèves de la jeunesse pour le climat, a porté son combat vendredi devant la Maison blanche accompagnée de plusieurs centaines de manifestants.

Un "die-in" de onze minutes a symbolisé les onze années dont la communauté internationale dispose, selon des scientifiques, pour entreprendre les changements nécessaires pour parer les effets du changement climatique.

La manifestation de vendredi, en face de la Maison blanche, constitue le premier événement majeur auquel participe Greta Thunberg lors de son séjour de six jours à Washington, visant à mettre la pression sur l'administration climato-sceptique de Donald Trump.

La jeune militante suédoise, qui a franchi l'Atlantique à la voile, participera ensuite à New York au sommet de l'Onu pour le climat.

---

CANDIDAT À LA PRÉSIDENTIELLE DE DIMANCHE, KAROUI RESTE EN PRISON

TUNIS - La cour d'appel de Tunis a rejeté vendredi une demande de remise en liberté de l'homme d'affaires Nabil Karoui, candidat à l'élection présidentielle de dimanche, dans l'attente de son jugement dans une affaire de fraude fiscale et blanchiment d'argent, a déclaré son avocat, Kamel Ben Massoud, à Reuters.

Nabil Karoui, l'un des 26 candidats à briguer dimanche l'investiture suprême, nie toute malversation et voit des manoeuvres politiques derrière son arrestation, survenue le 23 août dernier.

VOIR AUSSI

La jeune démocratie tunisienne à l'épreuve

La présidentielle tunisienne bousculée par un magnat des médias

---

GRÈVE MASSIVE À LA RATP CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES

PARIS - Le trafic sur le réseau de métro parisien a été presque intégralement paralysé vendredi, conformément aux prévisions de la RATP, en raison de la grève massive de ses agents dénonçant la réforme des retraites actuellement en chantier.

Dix lignes de métro sur seize ont été entièrement fermées pour la journée. D'autres n'ont ouvert qu'aux heures de pointes entre 6h30 et 9h00 et entre 17h00 et 20h00, parfois sur certains tronçons seulement et en service limité.

De nombreuses entreprises avaient invité leurs employés à travailler de chez eux. Les autres ont pour la plupart eu recours au système "D", soit le covoiturage, la marche, la trottinette électrique ou le vélo pour les plus sportifs.

Le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé que les régimes spéciaux, dont fait partie la RATP, au même titre que la SNCF ou encore les entreprises du secteur électrique et gazier, disparaîtraient, et avec eux, tous les avantages de ces professions.

---

UN COMMISSAIRE DE POLICE SANCTIONNÉ APRÈS LA MORT DE STEVE MAÏA CANIÇO

PARIS - Christophe Castaner a annoncé vendredi la mutation du commissaire divisionnaire chargé de l'opération de police controversée qui a coïncidé avec la disparition, à Nantes, de Steve Maïa Caniço la nuit de la Fête de la musique, fin juin.

Le ministre de l'Intérieur a pris cette mesure sur la foi du rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA), que le gouvernement a commandé pour éclaircir les conditions dans lesquelles a disparu cet animateur scolaire de 24 ans.

Le corps du jeune homme a été repêché dans la Loire le 29 juillet, après des semaines de recherches et de polémique sur l'attitude des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin.

"La vitesse de réaction l'a emporté sur l'analyse, empêchant une manoeuvre plus adaptée", a dit le ministre.

---

JEAN-MARIE LE PEN MIS EN EXAMEN POUR DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS

PARIS - Jean-Marie Le Pen a été mis en examen vendredi pour détournement de fonds publics, notamment, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs du Front national au Parlement européen.

L'ex-président et cofondateur du FN, rebaptisé Rassemblement national (RN), est également mis en examen pour "complicité par instigation de détournement de fonds publics".

Le patriarche de 91 ans, qui a été entendu près de quatre heures par les juges vendredi, est considéré comme le "cerveau" d'un système présumé frauduleux consistant pour l'ex-FN à faire embaucher indûment certains de ses salariés en qualité d'assistants parlementaires, rémunérés avec des deniers européens.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.07%0.8827 Cours en différé.-1.93%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
11:22AIR FRANCE KLM : XL Airways, en cessation de paiement, demande l'aide d'Air France
RE
11:21Brexit-Corbyn s'en remettra à la décision du Labour
RE
10:40Hong Kong-La police bloque l'accès à l'aéroport
RE
10:22Espagne-Le PSOE donné gagnant des législatives, sans majorité
RE
10:00Rohani veut présenter à l'Onu un plan pour la sécurité du Golfe
RE
09:39XL Airways, en cessation de paiement, demande l'aide d'Air France
RE
07:00L'essentiel de l'actualite a 05h00 gmt (22/09)
RE
06:00Agenda de l'actualité internationale politique et générale
RE
22/09L'essentiel de l'actualite a 02h00 gmt (22/09)
RE
21/09GB-Les conservateurs loin devant dans les intentions de vote
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"