Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le chef de l'ONU exige un accès international à la centrale nucléaire ukrainienne après une nouvelle attaque

08/08/2022 | 07:05
FILE PHOTO: Zaporizhzhia Nuclear Power Plant near Enerhodar

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a demandé lundi que les inspecteurs internationaux aient accès à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia après que l'Ukraine et la Russie aient échangé des accusations sur le bombardement de la plus grande centrale atomique d'Europe le week-end dernier.

"Toute attaque contre une centrale nucléaire est suicidaire", a déclaré António Guterres lors d'une conférence de presse au Japon, où il a assisté samedi à la cérémonie du mémorial de la paix d'Hiroshima pour commémorer le 77e anniversaire du premier bombardement atomique du monde.

L'Ukraine a déclaré que de nouveaux bombardements russes samedi avaient endommagé trois capteurs de radiation et blessé un travailleur de la centrale électrique de Zaporizhzhia, la deuxième frappe en plusieurs jours consécutifs sur le site.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a accusé la Russie de mener une "terreur nucléaire" qui justifie de nouvelles sanctions internationales, cette fois sur le secteur nucléaire de Moscou.

"Il n'existe aucune nation au monde qui puisse se sentir en sécurité lorsqu'un État terroriste tire sur une centrale nucléaire", a déclaré M. Zelenskiy dans une allocution télévisée dimanche.

Les forces russes ont capturé la centrale dans le sud-est de l'Ukraine début mars, mais elle est toujours dirigée par des techniciens ukrainiens.

L'autorité de la région, installée par la Russie, a déclaré que les forces ukrainiennes avaient frappé le site avec un lance-roquettes multiple, endommageant les bâtiments administratifs et une zone proche d'une installation de stockage. L'ambassade de Russie à Washington a également publié une déclaration détaillant les dégâts.

"Les nationalistes ukrainiens ont lancé une frappe d'artillerie sur le territoire de l'objet spécifié le 5 août. Deux lignes électriques à haute tension et une canalisation d'eau ont été endommagées à la suite de ce bombardement. Ce n'est que grâce aux actions efficaces et opportunes de l'armée russe, qui a couvert la centrale nucléaire, que son infrastructure critique n'a pas été affectée", a déclaré l'ambassade.

Reuters n'a pas pu vérifier les versions des deux parties.

Les événements sur le site de Zaporizhzhia - où Kiev a prétendu que la Russie avait touché une ligne électrique vendredi - ont alarmé le monde entier.

M. Guterres a déclaré que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devait avoir accès à la centrale.

"Nous soutenons pleinement l'AIEA dans tous ses efforts en vue de créer les conditions de stabilisation de la centrale", a déclaré António Guterres.

Le chef de l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, a averti samedi que la dernière attaque "souligne le risque très réel d'une catastrophe nucléaire".

Ailleurs, un accord visant à débloquer les exportations alimentaires de l'Ukraine et à atténuer les pénuries mondiales s'est accéléré alors que quatre autres navires ont quitté les ports ukrainiens de la mer Noire et que le premier cargo depuis l'invasion russe du 24 février a accosté.

Les quatre navires sortants transportaient près de 170 000 tonnes de maïs et d'autres denrées alimentaires. Ils naviguaient dans le cadre d'un accord négocié par les Nations unies et la Turquie pour tenter d'atténuer la flambée des prix alimentaires mondiaux résultant de la guerre.

Avant l'invasion de Moscou le 24 février, que le président russe Vladimir Poutine qualifie d'"opération militaire spéciale", la Russie et l'Ukraine représentaient ensemble près d'un tiers des exportations mondiales de blé. La perturbation depuis lors a menacé de famine certaines parties du monde.

BATAILLE POUR LE DONBAS

Les troupes de Poutine tentent de prendre le contrôle total de la région de Donbas, dans l'est de l'Ukraine, où les séparatistes pro-Moscou se sont emparés du territoire après l'annexion de la Crimée par le Kremlin au sud en 2014.

Les forces russes ont intensifié leurs attaques au nord et au nord-ouest de la ville de Donetsk dans le Donbas dimanche, a déclaré l'armée ukrainienne. Les Russes ont attaqué les positions ukrainiennes près des localités lourdement fortifiées de Piski et d'Avdiivka, et ont bombardé d'autres endroits dans la région de Donetsk, a-t-elle précisé.

En plus de resserrer son emprise sur le Donbas, la Russie se retranche dans le sud de l'Ukraine, où elle a rassemblé des troupes dans le but de prévenir une éventuelle contre-offensive près de Kherson, selon Kiev.

Alors que les combats font rage, les Russes installés dans le sillage de l'invasion de Moscou ont caressé l'idée de rattacher le territoire occupé par l'Ukraine à la Russie. Le mois dernier, un haut fonctionnaire pro-russe a déclaré qu'un référendum sur une telle mesure était probable "vers l'année prochaine".

Dans son allocution vidéo, Zelenskiy a déclaré que tout "pseudo-référendum" sur le rattachement des zones occupées de son pays à la Russie éliminerait la possibilité de pourparlers entre Moscou et ses homologues ukrainiens ou leurs alliés.

"Ils fermeront pour eux-mêmes toute possibilité de pourparlers avec l'Ukraine et le monde libre, dont la partie russe aura clairement besoin à un moment donné", a déclaré Zelenskiy.

Dimanche également, le procureur en chef de l'Ukraine chargé des crimes de guerre a déclaré que près de 26 000 crimes de guerre présumés commis depuis l'invasion faisaient l'objet d'une enquête, avec 135 personnes inculpées, dont 15 sont en détention. La Russie nie avoir ciblé des civils.

Des bombardements et des tirs de missiles ont été signalés pendant la nuit dans la ville ukrainienne de Kharkiv et autour de sites militaires dans la région occidentale de Vinnitsya, entre autres endroits, ont indiqué les autorités ukrainiennes. Il n'y a pas eu de nouvelles immédiates sur les victimes.

Au-delà de l'Ukraine, une bataille par procuration s'est déroulée à la Fédération internationale des échecs où l'ancien vice-premier ministre russe Arkady Dvorkovich a remporté un second mandat de président, en battant l'Ukrainien Andrii Baryshpolets.

Et après des jours de controverse, Amnesty International a présenté ses excuses pour la "détresse et la colère" causées par un rapport accusant l'Ukraine de mettre en danger les civils. Ce rapport avait rendu Zelenskiy furieux et poussé le responsable du bureau ukrainien du groupe de défense des droits à démissionner.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CORN FUTURES (ZC) - CBE (ELECTRONIC)/C1 0.49%670.75 Cours en clôture.12.52%
POWER SOLUTIONS, LTD. 2.51%2530 Cours en différé.5.65%
S&P GSCI WHEAT INDEX -0.55%609.3295 Cours en temps réel.13.07%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.77%58.375 Cours en différé.-21.89%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 0.20%18.54219 Cours en différé.38.40%
WHEAT FUTURES (ZW) - CBE (ELECTRONIC)/C1 3.67%903.5 Cours en clôture.13.07%
Dernières actualités "Economie & Forex"
10:20Le gouvernement britannique "fait de bons bruits" sur la réforme de l'offre, déclare le patron de Next.
ZR
10:17Energie: prix de l'électricité et du gaz sur le marché de gros européen
AW
10:16Baisse des actions en Europe, l'aversion au risque de retour
RE
10:15Les responsables suédois de la fixation des taux déclarent qu'une action rapide est essentielle pour lutter contre la spirale inflationniste - minutes
ZR
10:14Le PDG de Nestlé : je ne suis pas un faiseur de "méga-affaires".
ZR
10:10UE-Un accord sur les sanctions contre la Russie devrait être conclu avant le prochain sommet
RE
10:07Rehn de la BCE : le niveau d'endettement à long terme n'est pas viable dans un tiers des pays de la zone euro
ZR
10:07Une quatrième fuite découverte sur Nord Stream selon les garde-côtes suédois
RE
10:04Renault tiendra son très attendu "capital market day" le 8 novembre
RE
10:03Les instituts économiques allemands prévoient une contraction en 2023 en raison de la crise du gaz
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"