Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Les actions mondiales en hausse, une année terne en perspective

30/11/2022 | 05:18
A trader walks past the German DAX Index board on the trading floor at the Frankfurt stock exchange

L'économie mondiale doit trouver une assise plus solide avant que la plupart des marchés boursiers ne sortent de leur torpeur, selon les stratèges de marché interrogés par Reuters qui ont largement réduit leurs prévisions pour 2023 par rapport à il y a trois mois.

Cela pourrait toutefois être un défi de taille, étant donné que les principales banques centrales ont encore des mois devant elles avant de mettre en pause l'une des campagnes de hausse des taux d'intérêt les plus rapides et les plus agressives jamais enregistrées.

Après un fort début d'année, les actions du monde entier ont perdu une grande partie de leurs gains suite au nadir de la pandémie COVID-19. A quelques exceptions près, comme l'Inde, la plupart ont eu du mal à se redresser durablement.

Les analystes ont réduit leurs prévisions à 12 mois par rapport à il y a trois mois pour la plupart des 17 indices mondiaux couverts par les sondages Reuters réalisés entre le 14 et le 29 novembre.

Interrogés sur la durée de la récession actuelle, une forte majorité de 70 % - 66 sur 90 - ont déclaré qu'elle durerait encore au moins trois mois. Neuf ont dit qu'elle prendrait fin dans ce court laps de temps, tandis que les 15 autres ont dit qu'elle était déjà terminée.

Beaucoup dépendra de la durée pendant laquelle les banques centrales persisteront avec leur mantra actuel selon lequel les taux d'intérêt, même s'ils augmenteront peut-être par petits incréments dans les mois à venir, resteront plus élevés pendant plus longtemps que ne le prévoient les investisseurs.

"Ce thème continuera probablement à dominer au cours de la première moitié de 2023, entraînant une performance discrète des actions", ont écrit les stratèges du Credit Suisse dans leurs perspectives d'investissement pour 2023.

"Les secteurs et les régions présentant des bénéfices stables, un faible effet de levier et un pouvoir de fixation des prix devraient mieux s'en sortir dans cet environnement". Dans la seconde moitié de 2023, nous nous attendons à ce que la discussion se tourne vers le pic du faucon, en mettant l'accent sur la résilience des bénéfices dans un environnement de croissance ralentie."

La plupart des 17 indices boursiers couverts par les sondages de Reuters prévoient des gains à un chiffre d'ici la fin de 2023, ce qui ne suffirait pas à effacer les pertes enregistrées depuis le début de l'année 2022.

L'enquête trimestrielle de novembre était la quatrième d'affilée au cours de laquelle les stratèges dans leur ensemble ont revu leurs estimations à la baisse.

La plus grande inconnue est sans doute la réussite des banques centrales, en particulier de la Réserve fédérale américaine, à faire baisser fortement l'inflation des prix à la consommation par rapport aux sommets de plusieurs décennies sans déclencher une récession punitive.

Les prévisions encore majoritairement optimistes concernant la hausse des marchés boursiers dépendent de récessions légères ou inexistantes.

En effet, lorsqu'on leur a demandé quel serait le principal moteur pour que les marchés boursiers reprennent une tendance à la hausse, une majorité de plus de 70 % des stratèges, 52 sur 74, ont répondu de meilleurs fondamentaux économiques.

Sept ont répondu les bénéfices des entreprises, tandis que six ont dit que la simple peur de manquer le marché serait suffisante. Parmi les neuf autres, qui ont donné une myriade de raisons, la plus courante était l'arrêt par la Fed de ses hausses de taux d'intérêt.

Mais comme de nombreuses grandes banques centrales devraient continuer à relever leurs taux l'année prochaine, plusieurs économies devraient ralentir fortement ou entrer en récession prochainement.

"Nous restons d'avis que les actions continueront de progresser en décembre, mais nous voyons un contexte de croissance de plus en plus difficile en 2023, en supposant que les politiques des banques centrales restent restrictives", a écrit Marko Kolanovic, chef de la stratégie des marchés mondiaux chez J.P. Morgan dans une note.

L'indice de référence de Wall street, le S&P 500, devrait terminer l'année prochaine à 4 200, soit seulement environ 6 % de plus que les niveaux actuels.

L'indice STOXX des 50 valeurs vedettes de la zone euro devrait chuter d'environ 8 % d'ici la mi-2023 et s'établir à ce niveau à la fin de l'année également.

Mais l'enquête prévoyait des performances relativement meilleures pour les marchés boursiers des pays émergents.

Soutenu en partie par l'augmentation des flux domestiques vers les fonds d'actions d'une population plus jeune et désireuse de prendre des risques, l'indice de référence indien BSE, déjà en hausse de près de 7 % sur l'année, devrait encore gagner 9 % d'ici la fin 2023.

En hausse de seulement 4 % depuis le début de l'année, l'indice boursier de référence Bovespa du Brésil devrait gagner 13 % d'ici la fin de 2023. L'indice IPC S&P/BMV du Mexique, en baisse de 3 % en 2022, devrait récupérer près de 7 % d'ici la fin de l'année prochaine.

(Autres articles de la série de sondages Reuters sur les marchés boursiers mondiaux au quatrième trimestre :)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.10%0.64047 Cours en différé.0.74%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.22%0.6903 Cours en différé.1.53%
BRAZIL IBOVESPA -1.47%108523.47 Cours en différé.-0.95%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.24%1.11871 Cours en différé.-1.18%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.12%1.2056 Cours en différé.-0.35%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) -0.10%0.690994 Cours en différé.0.22%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.17%0.7442 Cours en différé.1.00%
EURO / BRAZILIAN REAL (EUR/BRL) -0.16%5.5272 Cours en différé.-2.28%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.11%1.07761 Cours en différé.0.85%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) -0.45%0.011222 Cours en différé.-0.57%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.56%0.0121 Cours en différé.0.62%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.18%0.63158 Cours en différé.-0.37%
US DOLLAR / EURO (USD/EUR) 0.11%0.928074 Cours en différé.-0.84%
Dernières actualités "Économie"
10:52Sibanye Stillwater obtient un permis clé pour son projet de lithium en Finlande
ZR
10:50Le titre Rothschild & Co bondit après l'annonce d'un projet de retrait de la Bourse
RE
10:36Le moral des investisseurs de la zone euro augmente pour le quatrième mois consécutif
ZR
10:31Luca de meo : la valorisation de l'unité électrique ampère de re…
RE
10:27Ukraine-Visite du chef de l'AIEA à Moscou cette semaine, dit la Russie
RE
10:26BCE/Taux-Faire trop peu est encore plus risqué que d'en faire trop, dit Holzmann
RE
10:22Factbox : Renault et Nissan détaillent des projets communs pour relancer l'alliance
ZR
10:11Exclusif - Une grande partie des plantes et des animaux des États-Unis sont menacés d'extinction - rapport
ZR
10:09EY choisit le groupe australien de batteries comme soumissionnaire privilégié pour Britishvolt
ZR
10:05Les incertitudes monétaires et géopolitiques pèsent sur les Bourses mondiales
AW
Dernières actualités "Économie"