Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les dirigeants ouest-africains lèvent les sanctions économiques contre le Mali

04/07/2022 | 06:47
LES DIRIGEANTS OUEST-AFRICAINS LÈVENT LES SANCTIONS ÉCONOMIQUES CONTRE LE MALI

ACCRA (Reuters) - Les dirigeants ouest-africains ont levé dimanche les sanctions économiques et financières pesant sur le Mali en réponse aux propositions des dirigeants militaires en place d'assurer une transition vers la démocratie en 24 mois.

Les sanctions avaient été mises en place en janvier lorsque la junte a annoncé ne pas vouloir organiser d'élections démocratiques le mois suivant comme initialement prévu.

Le président de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Jean Claude Kassi Brou, a dit en conférence de presse que les sanctions seraient immédiatement levées. Les frontières avec le Mali seront rouvertes et les diplomates régionaux pourront revenir à Bamako, la capitale.

"Cependant, les chefs d'Etat ont décidé de maintenir les sanctions individuelles et la suspension du Mali de la CEDEAO, jusqu'au retour du régime constitutionnel", a-t-il dit.

Le Mali est en défaut de paiement de 300 millions de dollars en raison des sanctions imposées par la CEDEAO. Il n'a donc plus accès aux marchés financiers régionaux ni aux banques centrales régionales.

Les membres de la CEDEAO, réunis à Accra, ont également accepté l'engagement de la junte qui a pris le pouvoir au Burkina Faso en janvier de rétablir l'ordre constitutionnel en 24 mois. Les sanctions économiques et financières imposées au Burkina Faso ont donc également été levées, a dit Jean Claude Kassi Brou.

Ils ont, en revanche, rejeté la proposition des auteurs du coup d'Etat guinéen de septembre dernier d'assurer une transition vers la démocratie en trois ans. Ils ont demandé à la junte guinéenne de proposer un nouveau calendrier d'ici la fin du mois de juillet, sous peine de sanctions économiques.

(Reportage de Cooper Inveen et Christian Akorlie, version française Caroline Pailliez)


© Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
03:39L'or reste stable alors que les investisseurs attendent les minutes de la Fed.
ZR
03:04Des explosions frappent une base russe en Crimée, l'Ukraine cible les lignes d'approvisionnement
ZR
02:02Le Chili impose des mesures à une société minière pour un gouffre géant
ZR
01:08Les accords salariaux au Royaume-Uni se maintiennent à 4%, le plus haut niveau depuis 1992 - XpertHR
ZR
01:05Le moral des fabricants japonais en août atteint son plus haut niveau depuis 7 mois - Reuters Tankan
ZR
01:05S&P va abaisser le point de départ des notations des institutions financières non bancaires mexicaines
ZR
00:12La GB lance une procédure de résolution de conflit post-Brexit sur la recherche
RE
00:08RETOUR AUX ANNÉES 50 : Le musée de la ville balnéaire du New Jersey propose des frissons rétro aux amateurs de flipper
ZR
16/08Un nuage plane sur les fabricants de puces américains, qui craignent un ralentissement de la croissance des centres de données.
ZR
16/08Quatre membres du Congrès américain demandent à Biden de nommer un nouvel envoyé spécial pour Haïti
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"