Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Philippines-Heurts entre l'armée et Abou Sayyaf : 23 morts

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/04/2016 | 06:04

MANILLE, 10 avril (Reuters) - Des affrontements ont opposé dimanche pendant dix heures l'armée philippine à un groupe de 120 rebelles musulmans d'Abou Sayyaf, faisant 23 morts, a annoncé un porte-parole de l'armée.

L'armée a attaqué un bastion d'Abou Sayyaf, groupe lié à l'Etat islamique, sur l'île de Basilan, dans le sud de l'archipel.

Les Etats-Unis ont offert une prime de cinq millions de dollars pour la capture de son chef, Isnilon Hapilon.

Sur les 23 morts, figurent 18 militaires et cinq djihadistes, dont un Marocain, Mohammad Khattab, et un fils d'Isnilon Hapilon, Ubaida.

Sur les 73 blessés, on compte 53 militaires et 20 rebelles.

Abou Sayyaf a diffusé des vidéos sur les réseaux sociaux où il annonce se ranger derrière l'EI en Syrie et en Irak, ce qui a attiré aux Philippines des combattants étrangers venus d'Asie du Sud-Est, du Proche-Orient et d'Afrique du Nord.

L'armée de son côté a intensifié la lutte contre les rebelles à partir de novembre dernier, a indiqué le porte-parole. Le président philippin Benigno Aquino lui a ordonné de pourchasser Abou Sayyaf pour l'enlèvement et l'exécution de ressortissants étrangers.

Sur l'île voisine de Jolo, les rebelles ont libéré vendredi un Italien qui était retenu prisonnier depuis six mois.

L'armée est également en alerte parce qu'un autre groupe d'Abou Sayyaf a menacé d'exécuter deux Canadiens et Norvégien après l'expiration du délai pour le paiement de leur rançon.

Un accord de paix a été signé en mars 2014 entre le gouvernement et le plus important des groupes rebelles, le Front Moro islamique de libération (FMIL), ce qui a mis fin à un conflit de 45 ans qui a fait 120.000 morts et deux millions de déplacés. (Manuel Mogato; Danielle Rouquié pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
18:00PARLEMENT EUROPÉEN : Proposition de résolution sur le train de mesures relatif au marché unique - B8-2018-0557
PU
18:00PARLEMENT EUROPÉEN : Proposition de résolution sur le train de mesures relatif au marché unique - B8-2018-0558
PU
18:00Agenda economique du 11 décembre
RE
17:57UE-Le système de troc avec l'Iran peut-être prêt d'ici fin 2018
RE
17:52France-Un mineur poursuivi pour tentative de meurtre sur policier
RE
17:50Salvini n'exclut pas un référendum sur la ligne TGV Turin-Lyon
RE
17:50Cie des alpes - résultat operationnel de 97 mlns d'euros (-1,9%), excedent brut operationnel de 218,3 mlns (+5,4%)
RE
17:50Cie des alpes - resultat net pdg de 57,2 mns (+82,6%), dividende propose de 0,65 euro par action, en hausse de 30%
RE
17:50Compagnie des alpes-ca de 801,2 mlns d'euros en 2017-2018 (+6,0%)
RE
17:43France-La réforme des retraites pas retardée par les "Gilets jaunes"
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité