Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Carrefour    CA   FR0000120172

CARREFOUR

(CA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Après le "non" de Paris à un rapprochement, Couche-Tard et Carrefour étudient

16/01/2021 | 21:14
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

des "partenariats opérationnels"

ajoute réaction du gouvernement canadien

PARIS (awp/afp) - Discussions sur un rapprochement "interrompues", mais "opportunités de partenariats opérationnels" à l'étude: au lendemain du veto du gouvernement français sur une fusion, le canadien Couche-Tard et le français Carrefour ont réaffirmé samedi leur volonté de travailler ensemble, quoique sous une forme différente.

"Des discussions préliminaires" avaient été engagées "à la suite d'une démarche amicale" de Couche-Tard, expliquent les deux entreprises samedi soir, au sortir d'un conseil d'administration du français Carrefour. Mais, "au vu des récents événements, ces discussions sont interrompues".

Ces "récents événements", c'est bien sûr le veto "courtois, mais clair et définitif" que le gouvernement français a opposé au rachat "d'un des grands distributeurs français". Motif: "la sécurité alimentaire n'a pas de prix", comme l'a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, vendredi sur BFMTV et RMC.

Une prise de position d'autant plus dissuasive que le gouvernement a le pouvoir de bloquer les opérations de rachat dans l'industrie agroalimentaire, via la réglementation sur le contrôle des investissements étrangers.

"Achats en commun"

Cependant, Carrefour et Couche-Tard ne vont pas stopper toutes discussions. Ils entendent bien "examiner des opportunités de partenariats opérationnels", portant, par exemple, sur "le partage de bonnes pratiques dans la distribution de carburant", "le développement d'achats en commun", ou encore "l'optimisation de la distribution de produits sur les géographies communes aux deux groupes".

"Construire des partenariats innovants est un point clef de la stratégie de transformation de Carrefour", a justifié le PDG de Carrefour Alexandre Bompard, pour qui le partenariat avec Couche-Tard "s'inscrit pleinement dans cette stratégie qui nous a déjà permis de retrouver une voie de croissance rentable".

Quel regard y porte Bruno Le Maire et le gouvernement? Contacté par l'AFP samedi soir, Bercy n'a pas souhaité commenter ces nouveaux développements.

A Ottawa, la ministre du Commerce international Mary Ng a exprimé une réaction mitigée, "regrettant" l'abandon des discussions sur un rapprochement après le véto français, tout en se disant "encouragée" par la recherche de partenariats opérationnels.

La veille, une source gouvernementale n'avait pas caché la frustration de gouvernement libéral de Justin Trudeau.

"On peut soutenir qu'il est possible politiquement de décider de ne pas autoriser que le principal employeur du pays passe entre des mains étrangères", a reconnu cette source jointe par l'AFP. "Mais on ne peut pas accuser une entreprise canadienne de premier plan comme Couche-Tard de mettre en danger la souveraineté alimentaire de tout un pays".

"Pas le bon timing"

Le veto du gouvernement avait en tout cas surpris les milieux d'affaires français, certains faisant l'hypothèse d'une décision "plus politique qu'économique". Un analyste financier ayant requis l'anonymat observait de son côté que "le timing de l'opération n'était pas le bon avant les élections". A fortiori concernant un groupe qui est le "premier employeur privé" dans l'Hexagone.

Dans le communiqué de samedi, le président et chef de la direction de Couche-Tard Brian Hannasch a en tout cas semblé se satisfaire du compromis trouvé - peut-être parce qu'il laisse la porte ouverte à différentes options, par exemple à une alliance capitalistique à plus long terme.

"Les opportunités opérationnelles avec Carrefour nous permettront d'accomplir notre ambition de devenir un leader mondial de la grande distribution", a-t-il estimé. "Les domaines de coopération envisagés sont alignés avec notre plan stratégique, notre engagement à nous renforcer sur nos activités principales comme les formats de proximité et la distribution de carburant, et notre volonté d'explorer les multiples opportunités dans les zones de croissance associées", a-t-il encore expliqué.

Son entreprise a toutefois vu son cours de Bourse dévisser d'environ 10% après l'annonce de discussions, les analystes se montrant dubitatifs quant à la "création de valeur" d'un rapprochement entre deux groupes très différents, un champion du format petite taille réalisant 70% de son chiffre d'affaires par la vente d'essence d'une part, un géant des grandes surfaces d'autre part.

"Jusqu'à présent, leur stratégie était de dire que malgré la transition énergétique, l'essor des voitures électriques, leur business a un avenir en dépit de leur exposition aux stations essence", expliquait vendredi un analyste financier ayant demandé l'anonymat. Or, un rapprochement avec Carrefour répondrait à l'idée "de diluer le poids des ventes de stations essence dans le groupe, en s'offrant une plateforme de distribution qui se développe en ligne pour accélérer sur le retail".

Côté Carrefour, le veto du gouvernement avait fait retomber son cours de Bourse à 16,61 euros à la clôture vendredi. Mais c'est un niveau plus élevé qu'avant l'intérêt de Couche-Tard, qui témoigne d'un distributeur devenu "(re)désirable", analysait vendredi sur son blog le spécialiste de la distribution française Olivier Dauvers.

jl-et-ngu-cda/ak/dlm


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALIMENTATION COUCHE-TARD INC. 0.03%37.82 Cours en différé.-12.82%
AMAZON.COM, INC. -1.09%3159.53 Cours en différé.-1.92%
CARREFOUR 1.17%14.735 Cours en temps réel.3.81%
DANONE S.A -0.03%57.94 Cours en temps réel.7.81%
EURO / CANADIAN DOLLAR (EUR/CAD) 0.21%1.52611 Cours en différé.-1.50%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur CARREFOUR
09:33Casino dans le rouge en 2020, notamment après des déstockages
AW
24/02CARREFOUR : annonce plusieurs nominations au sein du Groupe
CF
23/02Michelin s'engage à produire des pneus "100% durables" d'ici 2050
AW
23/02VEOLIA : et l'AMF remportent une manche
AO
22/02CARREFOUR : l'UE autorise la prise de contrôle de Market Pay
CF
22/02ALEXANDRE BOMPARD : Bompard en désaccord avec le gouvernement sur la souverainet..
RE
22/02Les propositions de rémunération sous surveillance-AllianzGI
RE
22/02DELIVERY HERO : Birmanie-Grève générale malgré l'avertissement mortel de la junt..
RE
19/02CARREFOUR : Invest Securities ne change pas son conseil
CF
18/02La crainte de l'inflation demeure, les indicateurs ne rassurent pas
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CARREFOUR
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 71 508 M 87 444 M -
Résultat net 2020 757 M 925 M -
Dette nette 2020 6 796 M 8 311 M -
PER 2020 15,1x
Rendement 2020 3,07%
Capitalisation 11 771 M 14 282 M -
VE / CA 2020 0,26x
VE / CA 2021 0,25x
Nbr Employés 321 383
Flottant 75,3%
Graphique CARREFOUR
Durée : Période :
Carrefour : Graphique analyse technique Carrefour | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CARREFOUR
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 18
Objectif de cours Moyen 17,97 €
Dernier Cours de Cloture 14,57 €
Ecart / Objectif Haut 37,3%
Ecart / Objectif Moyen 23,4%
Ecart / Objectif Bas -28,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Alexandre Bompard Chairman & Chief Executive Officer
Matthieu Malige Chief Financial Officer
Miguel Ángel González Gisbert Global Chief Technology Officer
Charles Edelstenne Independent Director
Mathilde Lemoine Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
CARREFOUR3.81%14 282
WALMART INC.-7.59%376 889
SEVEN & I HOLDINGS CO., LTD.16.84%35 622
ALIMENTATION COUCHE-TARD INC.-12.82%33 161
AVENUE SUPERMARTS LIMITED13.61%28 118
SM INVESTMENTS CORPORATION-1.05%25 682