Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Apple Inc.    AAPL

APPLE INC.

(AAPL)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé Nasdaq - 10/08 22:00:00
450.91 USD   +1.45%
10/08Wall Street en ordre dispersé après les décrets de Trump
AW
10/08Dans la torpeur aoûtienne, Trump reprend l'initiative
10/08Wall Street : fin de semaine sur une note contrastée
CF
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Apple: la justice européenne se prononce les milliards d'avantages fiscaux

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
15/07/2020 | 06:42

Bruxelles (awp/afp) - Nouvel épisode de la bagarre entre Bruxelles et les géants américains du numérique: les juges européens se prononcent mercredi sur la décision de l'UE d'ordonner à Apple le remboursement à l'Irlande de 13 milliards d'avantages fiscaux indus.

Cet arrêt très attendu intervient la veille d'une autre décision dans un dossier tout aussi sensible, concernant cette fois Facebook et les transferts de données personnelles de l'Europe vers le reste du monde.

Dans le cas d'Apple, l'affaire remonte au 30 août 2016 : la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, aujourd'hui vice-présidente de la Commission européenne, décide de frapper un grand coup contre la marque à la pomme.

Selon l'enquête de la Commission, Apple a rapatrié en Irlande entre 2003 et 2014 l'ensemble des revenus engrangés en Europe (ainsi qu'en Afrique, au Moyen-Orient et en Inde) car l'entreprise y bénéficiait d'un traitement fiscal favorable, grâce à un accord passé avec les autorités de Dublin.

Le groupe a ainsi échappé à la quasi-totalité des impôts dont il aurait dû s'acquitter sur cette période, soit environ 13 milliards d'euros, selon les calculs de la Commission.

Un avantage qui constitue pour Bruxelles une "aide d'Etat" illégale, puisqu'elle se fait aux dépens d'autres entreprises soumises à des conditions moins favorables.

Pour Dublin néanmoins, il n'y avait rien d'illégal. Connue pour ses positions "pro-business", l'Irlande a attiré sur l'île de nombreuses multinationales, pourvoyeuses d'emplois, grâce à une fiscalité avantageuse.

C'est d'ailleurs pour cette raison que l'Irlande, comme Apple, a fait appel de la décision.

"La Commission a outrepassé ses pouvoirs et violé la souveraineté" irlandaise concernant l'impôt sur les sociétés, avait affirmé Dublin. Quant au patron d'Apple, Tim Cook, il avait qualifié l'affaire de "foutaise politique".

Quelle que soit la décision mercredi, l'arrêt est susceptible d'appel. "Je pense que ce sera une étape intermédiaire, importante certes, mais certainement pas la fin de l'histoire", a estimé dans un entretien à l'AFP Alfonso Lamadrid, avocat spécialisé dans les affaires de concurrence du cabinet Garrigues à Bruxelles.

Généralement, lorsque les affaires font l'objet d'un pourvoi devant la Cour, la décision définitive intervient environ 16 mois après. Donc dans le cas d'Apple, au cours de l'année 2021.

Pour la Danoise Margrethe Vestager, bête noire des Gafa et surnommée la "tax lady" par le président américain Donald Trump --précisément à cause du cas d'Apple-- cette décision constituera un nouveau test de sa politique menée contre une série de multinationales ayant bénéficié d'un traitement fiscal jugé trop favorable.

Dans deux affaires similaires, les juges européens avaient donné en septembre 2019 un premier aperçu de leur analyse.

Failles

Ils avaient réfuté les arguments de la Commission européenne concernant la chaîne américaine de cafés Starbucks, sommée de rembourser jusqu'à 30 millions d'euros d'arriérés d'impôts aux Pays-Bas. En revanche, dans le cas de Fiat, ils avaient donné raison à Bruxelles, qui exigeait du groupe italien le versement au Luxembourg d'une somme identique pour avantages fiscaux indus.

"Dans l'affaire Apple, la question sera de savoir si la Commission est parvenue à démontrer que le groupe américain a vraiment bénéficié d'un avantage compétitif et comment quantifier cet avantage (donc le montant de la somme à rembourser, ndlr)", a estimé M. Lamadrid.

Cette affaire survient dans un contexte bien particulier, où plusieurs pays européens, dont la France, veulent parvenir à une meilleure imposition des géants du numérique, partout où ils réalisent des profits.

Cependant, dans une UE à 27, où toutes les questions fiscales se décident à l'unanimité, il n'est guère facile de s'entendre.

"Outre l'Irlande, les Pays-Bas, Chypre, Malte et le Luxembourg mènent également des politiques fiscales favorables aux multinationales", observe Tove Ryding de l'ONG internationale Eurodad.

"Avoir un système fiscal plein de failles et les combler ensuite en utilisant les règles sur les aides d'État n'est pas du tout efficace", ajoute l'experte.

afp/fr

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
APPLE INC. 1.45%450.91 Cours en différé.51.35%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX -0.22%476.26 Cours en différé.-11.14%
FACEBOOK -2.03%263 Cours en différé.28.14%
S&P AFRICA 40 INDEX -0.09%158.95 Cours en différé.-7.85%
STARBUCKS CORPORATION 2.22%77.47 Cours en différé.-11.89%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur APPLE INC.
10/08Wall Street en ordre dispersé après les décrets de Trump
AW
10/08Dans la torpeur aoûtienne, Trump reprend l'initiative
10/08Wall Street : fin de semaine sur une note contrastée
CF
10/08Hong Kong-Arrestation du patron de presse et activiste Jimmy Lai
RE
09/08PÉTROLE : les bénéfices du géant saoudien Aramco plongent avec la chute de la
AW
09/08CHUTE DES PRIX DU PÉTROLE : bénéfice net de Saudi Aramco en forte baisse
AW
08/08Berkshire Hathaway rachète plus de 5 milliards de dollars d'actions
AW
08/08Les mesures américaines contre TikTok et WeChat font craindre un morcellement
AW
07/08Wall Street : le Nasdaq trébuche mais le S&P prend 2,5% hebdo
CF
07/08Wall Street finit sans direction entre chiffres de l'emploi et tensions Chine..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 273 Mrd - 233 Mrd
Résultat net 2020 56 938 M - 48 495 M
Tréso. nette 2020 75 649 M - 64 431 M
PER 2020 34,9x
Rendement 2020 0,71%
Capitalisation 1 928 Mrd 1 928 Mrd 1 642 Mrd
VE / CA 2020 6,78x
VE / CA 2021 6,09x
Nbr Employés 137 000
Flottant 99,9%
Graphique APPLE INC.
Durée : Période :
Apple Inc. : Graphique analyse technique Apple Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique APPLE INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 40
Objectif de cours Moyen 426,74 $
Dernier Cours de Cloture 450,91 $
Ecart / Objectif Haut 14,2%
Ecart / Objectif Moyen -5,36%
Ecart / Objectif Bas -36,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Arthur D. Levinson Chairman
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Luca Maestri Chief Financial Officer & Senior Vice President
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
APPLE INC.51.35%1 900 306
SAMSUNG ELECTRONICS CO., LTD.3.58%323 335
XIAOMI CORPORATION40.45%47 988
WINGTECH TECHNOLOGY CO.,LTD49.19%22 103
FITBIT, INC.-1.52%1 745
MERRY ELECTRONICS CO., LTD.-2.99%1 184