Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  BP p.l.c.    BP

BP P.L.C.

(BP)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

L'Iran en récession annonce une découverte pétrolière géante

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/11/2019 | 14:18

TÉHÉRAN (awp/afp) - "Un petit cadeau du gouvernement au peuple": le président iranien Hassan Rohani a annoncé dimanche la découverte d'un gisement pétrolier susceptible d'accroître d'un tiers les réserves nationales, une "bonne nouvelle" pour un Iran confronté aux sanctions économiques américaines.

"Nous avons trouvé un gisement de pétrole contenant (des réserves estimées à) 53 milliards de barils", a déclaré M. Rohani lors d'un discours à Yazd (centre).

Une telle découverte est susceptible d'augmenter d'un tiers les réserves prouvées du pays. Celles-ci étaient de 155,6 milliards de barils fin 2018, selon la dernière édition du "Bilan statistique de l'énergie mondiale" publié par le groupe BP.

Cela classait l'Iran au quatrième rang mondial derrière le Venezuela, l'Arabie saoudite et le Canada. La nouvelle serait susceptible de lui faire gagner un rang.

Le gisement, large de 2.400 km2 et profond de 80 mètres, s'étend selon M. Rohani "de Bostan à Omidiyeh", deux villes de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest.

C'est "un petit cadeau du gouvernement au peuple d'Iran", a déclaré M. Rohani, alors que l'économie du pays souffre des sanctions économiques rétablies contre la République islamique par les Etats-Unis depuis 2018.

Le PIB iranien devrait ainsi chuter de 9,5% cette année, selon le Fonds monétaire international (FMI).

"Champ magnifique"

Au quotidien, les Iraniens sont confrontés à une inflation à deux chiffres, en reflux progressif néanmoins, et à une dévaluation du rial qui renchérit fortement le prix des importations.

Le FMI prévoit cependant une stabilisation du PIB l'an prochain.

M. Rohani a profité de l'annonce de la "bonne nouvelle" pétrolière pour assurer que l'économie iranienne se stabilisait déjà: "Notre peuple a traversé des jours difficiles l'an dernier (mais) je pense que l'Amérique désormais n'a plus d'espoir", a-t-il lancé.

"Nous annonçons aujourd'hui à l'Amérique que nous sommes une nation riche, et qu'en dépit de votre hostilité et de vos sanctions cruelles, les ouvriers et les ingénieurs iraniens du pétrole ont découvert ce champ magnifique", a ajouté le président iranien.

Reste à savoir comment le pays pourra profiter de cette découverte.

Conséquence du rétablissement de sanctions américaines contre la République islamique dans la foulée de la sortie unilatérale des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 à Vienne, l'Iran a les plus grandes difficultés à écouler son pétrole à l'étranger.

En mai, Washington a notamment mis fin aux exemptions qu'il accordait aux huit principaux acheteurs de pétrole iranien, renforçant la pression sur des pays comme la Chine, l'Inde et la Turquie pour trouver d'autres fournisseurs de brut que l'Iran.

Téhéran a rétorqué aux sanctions américaines en réduisant progressivement ses engagements sur le nucléaire.

"Cas à 2,7 milliards de dollars"

L'Iran a ainsi annoncé jeudi avoir repris des activités d'enrichissement d'uranium dans son usine souterraine de Fordo, qui étaient gelées en vertu de l'accord de 2015.

Entre un drone américain abattu en juin par l'Iran, des saisies croisées de pétroliers, et des attaques contre des navires étrangers attribuées à l'Iran mais démenties par Téhéran, la région du Golfe est sous haute tension depuis six mois.

En septembre, l'Iran, bien qu'il s'en soit défendu, a été accusé d'être derrière une attaque contre des installations pétrolières majeures en Arabie saoudite. Celle-ci a été revendiquée par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par Téhéran.

Dimanche, M. Rohani est par ailleurs revenu sur les cas des spéculateurs s'étant enrichis avec la crise dans le pays, jugés par dizaines ces dernières années et pour certains exécutés.

Il a appelé la justice à "expliquer à la population les cas de corruption à plusieurs milliards de dollars". "Où est passé l'argent?", a-t-il demandé.

M. Rohani a notamment évoqué "un cas à 2,7 milliards de dollars" dont le suspect a été "arrêté, condamné à mort et est actuellement en prison", mais dont l'argent qu'il aurait détourné est encore dans la nature.

Le président faisait apparemment allusion à l'homme d'affaires Babak Morteza Zanjani, reconnu coupable en 2016 d'avoir détourné, sous l'ancien président Mahmoud Ahmadinejad, 2,7 milliards de dollars.

"Dans ce gouvernement, ni un rial (la monnaie iranienne) ni un dollar ne seront perdus. Cela appartient au passé", a ajouté M. Rohani, semblant lancer une pierre dans le jardin de son prédécesseur.

M. Zanjani avait notamment fait fortune en aidant l'ancien gouvernement à contourner l'interdit sur les ventes de pétrole iranien, dans le cadre des sanctions internationales antérieures à l'accord de Vienne.

amh/od/mj/gk

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BP P.L.C. -0.05%36.94 Cours en différé.-2.53%
BP PLC -1.47%462.45 Cours en différé.-6.75%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 0.66%5.8072 Cours en différé.10.19%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BP P.L.C.
10/12BP : accord prolongé avec la cleantech Arzeda
CF
09/12BP : mise en paiement du dividende intérimaire le 20 décembre
CF
07/12Des ONG inquiètes de l'influence de grands groupes énergétiques à la COP25
AW
06/12EUROPE : Les Bourses européennes galvanisées par de bons indicateurs américains
AW
05/12BP : Lightsource BP va devenir une coentreprise 50/50
CF
02/12BP : a créé sa joint-venture avec Bunge au Brésil
CF
27/11BOURSE DE LONDRES : Londres en hausse avant un sondage très attendu sur les élec..
AW
19/11CGG lancera début 2020 une étude multi-clients dans la partie centrale de la ..
DJ
18/11BP : le réseau de recharge électrique au R-U performant
CF
17/11PÉTROLE : que représente l'entrée en bourse du géant saoudien Aramco ?
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BP P.L.C.
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 278 Mrd
EBIT 2019 19 567 M
Résultat net 2019 6 398 M
Dette 2019 49 279 M
Rendement 2019 6,50%
PER 2019 16,8x
PER 2020 11,3x
VE / CA2019 0,62x
VE / CA2020 0,58x
Capitalisation 124 Mrd
Graphique BP P.L.C.
Durée : Période :
BP p.l.c. : Graphique analyse technique BP p.l.c. | Zone bourse
Graphique plein écran
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 24
Objectif de cours Moyen 7,69  $
Dernier Cours de Cloture 6,16  $
Ecart / Objectif Haut 52,4%
Ecart / Objectif Moyen 24,9%
Ecart / Objectif Bas -9,26%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Robert W. Dudley Group Chief Executive Officer & Executive Director
Helge Lund Chairman
Andy Hopwood Group COO, Executive VP-Strategy & Regions
Brian Gilvary Group Chief Financial Officer & Executive Director
Angela Rosemary Emily Strank Chief Scientist & Head-Downstream Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
BP P.L.C.-2.53%123 925
EXXON MOBIL CORPORATION1.53%292 919
RELIANCE INDUSTRIES39.34%132 474
BP PLC-6.75%123 925
CHINA PETROLEUM & CHEMICAL CORPORATION-18.96%83 152
PHILLIPS 6631.16%50 208