Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Electricité de France    EDF   FR0010242511

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

L'UE autorise le rachat de la majorité d'Areva NP par EDF

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
29/05/2017 | 17:11

Bruxelles (awp/afp) - Avec le feu vert de Bruxelles donné lundi, l'activité réacteurs d'Areva va pouvoir passer dans le giron d'EDF, actant une nouvelle étape de la recomposition de la filière nucléaire française et le recentrage d'Areva sur le cycle du combustible.

La Commission européenne a autorisé la reprise par l'électricien français EDF de la majorité d'Areva NP, la division réacteurs nucléaires de son compatriote en difficulté Areva. "L'opération ne soulèver(a) pas de problèmes de concurrence", écrit dans un communiqué la Commission, qui avait été saisie du dossier en avril dernier.

Contrôlé par l'Etat français, EDF va ainsi racheter de 51 à 75% d'Areva NP (rebaptisée New NP), valorisée en totalité à 2,5 milliards d'euros. La finalisation de l'opération est prévue d'ici la fin de l'année.

Areva NP regroupe notamment des activités de conception et de fourniture de réacteurs nucléaires, ainsi que de services aux centrales en exploitation.

En revanche, le projet en cours de construction de l'EPR d'Olkiluoto en Finlande, qui connaît de nombreux déboires, restera pour sa part dans une entité distincte, toujours sous la responsabilité d'Areva.

En récupérant Areva NP, EDF, "plus gros exploitant de centrales nucléaires dans l'UE", rappelle la Commission, avec les 58 réacteurs français, deviendra le chef de file de la filière nucléaire française.

EDF a aussi déjà créé une nouvelle filiale d'ingénierie, baptisée Edvance, spécialisée dans la conception et la réalisation des îlots nucléaires des centrales, pour rapprocher son activité d'ingénierie avec celle d'Areva NP.

L'objectif est de permettre à la filière française d'être "plus compétitive" face aux concurrents étrangers mais aussi "plus performante" dans la construction de nouvelles centrales, selon le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy.

D'autres investisseurs devraient participer au tour de table. Le groupe de conseil en ingénierie Assystem s'est dit intéressé pour prendre une participation de 5% dans Areva NP pour 125 millions d'euros, tandis que le japonais MHI pourrait en acquérir 15%, assurait fin avril le quotidien économique nippon Nikkei.

- "nouveau jalon" -

Areva "se réjouit" de la décision de la Commission, a réagi auprès de l'AFP un porte-parole du groupe, estimant que c'est "un nouveau jalon important" dans sa restructuration.

Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvetage d'Areva, ex-fleuron français de l'atome mais qui s'est retrouvé en grande difficulté financière, du fait de choix stratégiques hasardeux dans un marché du nucléaire morose depuis la catastrophe de Fukushima en 2011.

Pour sauver le groupe, l'Etat français, son actionnaire à plus de 86%, a décidé de le recentrer sur le cycle du combustible; de l'extraction d'uranium au traitement des déchets et au démantèlement des centrales.

Le 10 janvier 2017, la Commission européenne avait approuvé le principe de ce plan, autorisant aussi l'Etat français à contribuer à hauteur de 4,5 milliards d'euros à des augmentations de capital d'un total de 5 milliards d'euros.

- cuve de l'EPR -

Bruxelles avait toutefois assorti son aval de deux conditions: d'une part, l'autorisation de la cession d'Areva NP à EDF -- condition levée ce lundi -- et d'autre part, la conclusion positive des essais en cours pour démontrer la conformité de la cuve du réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (nord-ouest de la France), dont l'acier présente une concentration excessive en carbone susceptible d'amoindrir sa résistance.

L'avenir d'Areva est donc désormais suspendu au verdict de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui doit se prononcer sur l'état de la cuve vers la fin de ce premier semestre 2017.

Le groupe prévoit désormais de réaliser ces augmentations de capital au troisième trimestre de cette année.

Le nouvel Areva, baptisé pour l'instant Newco, va aussi voir arriver à son capital de nouveaux entrants: un accord a été signé avec les japonais MHI et JNFL (Japan Nuclear Fuel Limited) pour qu'ils prennent chacun une participation de 5% pour 250 millions d'euros.

afp/fr

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -1.11%12.055 Cours en temps réel.-11.67%
NIKKEI 225 1.72%21333.87 Cours en temps réel.4.79%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
18:40EDF : Le redécoupage associerait nucléaire et réseau de transport
RE
17:11EDF : part à la conquête des clients
AO
13:20EN DIRECT DES MARCHES : EDF, Airbus, LVMH, Renault, TechnipFMC, Sequana, Boei..
10:57EDF : attend l'avis de l'ASN pour communiquer sur l'EPR
AO
10:52ENGIE : placement obligataire sous format de green bond
CF
09:55BOURSE DE PARIS : Paris temporise avant la Fed
AW
09:53EDF : revient sur l'EPR de Flamanville
CF
09:10BOURSE DE PARIS : Trump veut que Powell fasse du Draghi
09:02BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
08:26Principales informations avant-Bourse
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2019 71 609 M
EBIT 2019 6 543 M
Résultat net 2019 2 575 M
Dette 2019 38 649 M
Rendement 2019 2,78%
PER 2019 16,30
PER 2020 12,73
VE / CA 2019 1,07x
VE / CA 2020 1,06x
Capitalisation 38 080 M
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 15
Objectif de cours Moyen 14,6 €
Ecart / Objectif Moyen 16%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Senior Executive Vice President-Group Finance
Christophe Salomon Head-Information Systems
Bruno Lafont Director
Jacky Chorin Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE-11.67%43 036
SEMPRA ENERGY27.51%36 195
NATIONAL GRID PLC10.04%34 332
ENGIE7.23%34 295
ORSTED AS30.59%34 057
E.ON SE16.96%23 170