Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

L'épidémie de coronavirus encourage les rencontres virtuelles

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
06/04/2020 | 15:56

Zurich (awp) - Les sites et applications de rencontre ont enregistré une augmentation des interactions depuis le déclenchement des mesures de confinement et de distanciation sociale prises pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. La Suisse ne fait pas exception, avec un regain d'activités sur ce type de plateformes au mois de mars.

L'encouragement à rester chez soi, la fermeture des bars, discothèques, salles de sport et de la plupart des lieux publics pouvant être propices aux rencontres laissent les célibataires de Suisse bien seuls et certains se rabattent sur les sites spécialisés.

Par ennui, besoin de compagnie ou rêve de trouver l'amour, les utilisateurs de Tinder ont été beaucoup plus actifs au cours des dernières semaines. L'application a ainsi annoncé il y a quelques jours une augmentation des conversations et de leur durée. En Allemagne, elles ont progressé de 33% et ont duré 17% plus longtemps, selon une moyenne réalisée entre le 20 février et le 26 mars. Les chiffres pour la Suisse ne sont pas disponibles.

En outre, le dimanche 29 mars, le nombre de Swipes (le fait de faire défiler les profils des célibataires sur l'application) a atteint 3 milliards internationalement, un chiffre sans précédent dans l'histoire de l'entreprise. L'application encourage toutefois ses membres à rester à la maison et à renoncer aux rencontres réelles.

Autres grands acteurs de la rencontre en ligne, Parship et ElitePartner ont également enregistré une "tendance positive sur leurs plateformes respectives" avec une légère progression des inscriptions, a indiqué une porte-parole. "Mais il est trop tôt pour fournir des chiffres concrets ou en déduire une tendance générale".

"Dans la mesure où les gens ne peuvent pas sortir pour se rencontrer, les rencontres virtuelles sont le seul moyen actuellement pour faire de nouvelles connaissances, même si c'est seulement par message, téléphone ou vidéo", a indiqué la porte-parole. "Cela a néanmoins ses avantages car le processus de rencontre se trouve ralenti: les gens prennent leur temps pour communiquer et apprendre à se connaître au lieu de se précipiter et se rencontrer après deux emails", a-t-elle ajouté.

Un marché épargné par la crise

Dans une analyse, le spécialiste John Plassard a attiré l'attention des investisseurs sur le potentiel du marché des applications de rencontre qui sera probablement épargné par la récession en raison de la pandémie mondiale. Les recettes devraient en effet progresser annuellement en moyenne de 4,2% dans ce secteur.

En outre, le marché devrait connaître des bouleversements prochainement. Dominé par Match et ses 45 marques, dont Tinder et Meetic, l'arrivée de Facebook, qui a lancé sa propre application de rencontre "Facebook Dating" dans une vingtaine de pays, pourrait redistribuer les cartes. En Europe, le lancement a néanmoins été retardé en raison d'un examen de la commission de la protection des données en Irlande.

ol/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
16:02Wall Street soutenue par la reprise progressive de l'économie
AW
09:50EN DIRECT DES MARCHES : Carrefour, Sanofi, Technicolor, Voltalia, Nicox, Gile..
09:10Les marchés financiers restent à l'écart des tensions
01/06Google balaie la demande de dédommagements des médias australiens
AW
29/05Trump-Twitter, guerre ouverte
AW
29/05LA VALEUR DU JOUR À WALL STREET - TW : l'épreuve de force face à Donald Trump, F..
AO
29/05BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
29/05Regain de nervosité dans l'attente des annonces de Trump sur la Chine
RE
28/05Wall Street clôture en baisse, Facebook et la Chine pèsent sur la cote
RE
28/05Wall Street, craignant les tensions sino-américaines, termine dans le rouge
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 77 041 M - 68 986 M
Résultat net 2020 20 984 M - 18 790 M
Tréso. nette 2020 63 175 M - 56 570 M
PER 2020 32,0x
Rendement 2020 -
Capitalisation 661 Mrd 661 Mrd 592 Mrd
VE / CA 2019
VE / CA 2020 7,76x
Nbr Employés 48 268
Flottant 83,8%
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 241,27 $
Dernier Cours de Cloture 231,91 $
Ecart / Objectif Haut 29,4%
Ecart / Objectif Moyen 4,03%
Ecart / Objectif Bas -48,3%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK12.99%660 736
MATCH GROUP, INC.11.72%26 064
TWITTER-0.50%24 974
LINE CORPORATION0.37%11 924
SINA CORPORATION-20.04%2 088
NEW WORK SE-3.77%1 757