Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Renault    RNO   FR0000131906

RENAULT

(RNO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

''Notre ambition est de doubler notre chiffre d?affaires et de franchir le cap des 50 millions d?euros en 2020''
Alexandre Saboundjian, Alexandre Saboundjian, Fondateur et Administrateur AUDIOVALLEY

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
19/07/2018 | 14:30
Pouvez-vous nous présenter AudioValley et ses activités.
AudioValley est un groupe belge, spécialisé dans les solutions audio digitales aux entreprises.

La digitalisation du monde de l’audio est connue au travers de sociétés comme Spotify, Deezer, Pandora ou Apple Music, qui sont toutes tournées vers les consommateurs particuliers. Nous avons identifié très tôt que la révolution digitale offrirait aussi des opportunités aux professionnels sur le marché BtoB. Nous avons choisi de ne travailler qu’avec les entreprises au travers de trois pôles d’activité distincts : l’agrégation et la monétisation d’audience de radios digitales (Radionomy), la diffusion audio et vidéo sur les points de vente (Storever) et la mise à disposition de titres musicaux pour des projets professionnels (Jamendo).

Comment s’est constitué le groupe ?

L’histoire a commencé en 2003, avec la création de la marque Storever, qui gère la diffusion de programmes musicaux dans les points de vente de grandes chaînes de magasins.
Nous travaillons aujourd’hui avec 170 enseignes de tout type (Cartier, Marionnaud, Carrefour, Renault…) et gérons près 14 000 points de vente dans le monde, qui reçoivent tous les jours des programmes diffusés par Storever.

En 2007, nous avons mis à disposition sur internet l’ensemble des outils utilisés par Storever, via une plateforme sous la marque Radionomy, pour permettre aux entreprises de créer et diffuser leur propre webradio. La plateforme compte actuellement 10 000 radios digitales, représentant la plus importante audience cumulée en France avec plus de 220 millions de sessions d’écoute active.
Le rapprochement avec la société américaine Targetspot, en 2013, a permis d’adjoindre une activité de régie publicitaire au pôle radio digital. Targetspot commercialise l’audience digitale de plus de 40 radios et plateformes de contenus dans le monde (Radio France, Oui FM, Radio Nova en France, Google Play, FoxNews Radio… aux Etats-Unis).

En 2010, les activités du groupe ont été complétées dans l’édition musicale digitale, avec l’acquisition de Jamendo. Cette plate-forme gère les droits d’artistes pour le grand public et pour des projets médias professionnels, avec un modèle adapté à l’essor de l’audio en streaming.
Jamendo recense près de 579 000 titres, plus de 40 000 artistes indépendants et permet d’accéder à un catalogue de plusieurs centaines de milliers de titres pour la sonorisation de projets professionnels (films, documentaires publicités, événementiel, jeux vidéo…).

Chacun des trois pôles d’activité d’AudioValley fonctionne avec un directeur général et son activité commerciale propre. Les services supports sont centralisés (administratif, juridique, marketing). Au total, le groupe compte 140 collaborateurs.

Comment fonctionne le modèle économique d’ensemble ?

Nous avons trois sources de revenus. Ceux de Radionomy proviennent d’annonceurs qui diffusent leurs sports publicitaires sur l’ensemble des radios que nous avons en gestion. Avec Storever, nous fonctionnons par abonnement : les enseignes signent un contrat, de trois ans généralement, avec un prix de diffusion des programmes par point de vente. Chez Jamendo, nous revendons la musique des artistes dans un cadre professionnel sous forme de licence.
Sur un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2017 : 54 % provient de l’activité de Radionomy, 33 % de Storever et 13 % de Jamendo.

Où en êtes-vous sur votre feuille de route ?

Aujourd’hui, le pôle en forte croissance est la radio digitale avec la démultiplication des supports et les objets connectés (tablettes, smartphones, ordinateurs portables…). Sur le premier trimestre 2018, l’activité de Radionomy a progressé de 60 %, avec des revenus essentiellement perçus aux Etats-Unis et en France, où notre régie publicitaire Targetspot est installée.

Notre objectif est de développer notre chiffre d’affaires sur des marchés en Europe, où nous ne sommes pas présents. Nous avons ouvert une régie en Espagne il y a deux mois et nous projetons d’en ouvrir deux autres aux Pays-Bas et en Allemagne d’ici septembre.

Sur l’activité de Storever, nous allons concentrer nos efforts sur le développement commercial, en renforçant les équipes de vente, de nos deux marchés européens prioritaires : l’Allemagne et l’Espagne.
Sur la partie Jamendo, des forces commerciales feront la promotion du catalogue sur nos principaux marchés géographiques et nous souhaitons nous renforcer sur des segments à fort potentiel (cinéma, streaming, jeux vidéo...).

Comment vos ambitions se traduisent-elles en chiffres ?

Notre premier objectif est de réaliser un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros en 2018, soit une croissance de 25 % par rapport à 2017. Notre ambition est ensuite de doubler ce chiffre d’affaires et de franchir le cap des 50 millions d’euros en 2020.

Quels sont vos atouts pour y parvenir ?

Etant pionnier dans l’audio digital BtoB, nous avons l’expérience du marché, une bonne connaissance des produits et nous avons acquis des technologies innovantes. Nous disposons en particulier d’outils performants dans le ciblage audio digital, qui permettent d’optimiser les campagnes publicitaires des annonceurs. C’est la grande différence avec la radio FM, où les publicités sont adressées à toute l’audience sans distinction, et un enjeu majeur du développement dans la radio digitale.
De plus, les géants du web (Google, Amazon, Apple…) ne sont pas présents dans l’audio digital. Nous avons donc une fenêtre d’opportunités intéressantes.

Combien espérez-vous lever à l’occasion de votre introduction sur Euronext Growth et comment comptez-vous utiliser ces fonds ?

Nous visons une levée de fonds de 9,6 millions d’euros en milieu de fourchette.
Un peu plus de la moitié de ces fonds financera le rachat de parts dans le pôle radio digitale. AudioValley était devenu minoritaire dans Radionomy après la prise de participation majoritaire (64,4 %) de Vivendi en 2015. Nous avons passé un accord avec la société il y a 18 mois pour racheter ses parts sur sept ans jusqu’en 2025.
L’autre partie servira au fonctionnement de la société et à son développement commercial.

Quid si la levée de fonds n’est pas à la hauteur de vos espérances ?

Nous sommes confiants car nous avons déjà des engagements de souscriptions qui sécurisent l’opération. Plusieurs investisseurs institutionnels (NextStage AM, Ostrum AM, Karakoram, Cély Finance, Friedland Gestion et IM Hotel) se sont engagés pour un montant total de 5,75 millions d’euros, qui représente 60 % de l’offre initiale.

De plus, le montant que nous avons à rembourser à Vivendi est fonction de cette opération. Nous pourrons donc poursuivre notre feuille de route, même si la levée de fonds est moins élevée qu’espérée.

© Easybourse 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur RENAULT
21/02L'essentiel de l'actualité économique à 20h00 (19h00 gmt)
AW
21/02Production retardée des constructeurs autos japonais en Chine
RE
21/02Les actions plombées par des signes de ralentissement économique aux USA
RE
21/02CAC40 : fin de semaine laborieuse, W-Street perd sa sérénité
CF
21/02RENAULT : plus forte baisse du CAC 40 à la clôture du vendredi 21 février 2020
AO
21/02Le repli des actions face au coronavirus atténué par des PMI rassurants
RE
21/02GHOSN CONTRE RENAULT AUX PRUD'HOMMES : l'audience renvoyée au 17 avril
AW
21/02DIVIDENDES : les actionnaires gâtés
21/02BOURSE DE PARIS : Paris réévalue les risques liés au coronavirus
AW
21/02Bourse - renault perd plus de 3%, le partenaire nissan reporte la réouverture..
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur RENAULT
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2020 55 314 M
EBIT 2020 1 785 M
Résultat net 2020 1 039 M
Trésorerie 2020 1 502 M
Rendement 2020 3,38%
PER 2020 8,57x
PER 2021 5,20x
VE / CA2020 0,13x
VE / CA2021 0,12x
Capitalisation 8 570 M
Graphique RENAULT
Durée : Période :
Renault : Graphique analyse technique Renault | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique RENAULT
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 22
Objectif de cours Moyen 43,93  €
Dernier Cours de Cloture 31,69  €
Ecart / Objectif Haut 187%
Ecart / Objectif Moyen 38,6%
Ecart / Objectif Bas -36,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Clotilde Delbos Executive VP, Chief Executive & Financial Officer
Jean-Dominique Senard Chairman
Pascale Sourisse Independent Director
Benoît Ostertag Director
Eric Personne Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
RENAULT-24.88%9 309
TOYOTA MOTOR CORPORATION0.67%194 588
VOLKSWAGEN AG-5.80%91 086
GENERAL MOTORS COMPANY-5.33%49 515
DAIMLER AG-13.72%49 500
HONDA MOTOR CO., LTD.-0.49%47 399