Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Swiss Exchange  >  Roche Holding    RO   CH0012032113

ROCHE HOLDING

(RO)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

PSI: empêcher la formation des métastases des tumeurs

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
22/08/2019 | 17:31

Bâle (awp/ats) - Des chercheurs de l'Institut Paul Scherrer (PSI) et de Roche ont franchi un pas important dans le développement d'une substance active contre la formation des métastases de certaines tumeurs. Ils ont élucidé la structure d'un récepteur qui joue un rôle essentiel dans la migration des cellules cancéreuses.

Cela devrait permettre d'identifier des agents actifs qui pourraient inhiber la propagation de certaines cellules cancéreuses à travers le système lymphatique de l'organisme, écrivent les scientifiques dans la revue Cell.

Les tumeurs secondaires (métastases) sont responsables d'environ 90% des décès de patients cancéreux. Le système lymphatique est une voie de dissémination importante pour les cellules cancéreuses. A l'image du système vasculaire, il parcourt l'ensemble du corps et relie les ganglions lymphatiques entre eux.

Lors de la migration des globules blancs à travers ce système, afin par exemple de coordonner la lutte contre des agents pathogènes, une protéine membranaire particulière, le récepteur de chimiokines 7 (CCR7), joue un rôle important. Ce récepteur se trouve dans la membrane cellulaire, ce qui lui permet de capter des signaux extérieurs et de les transmettre à l'intérieur.

Dans le cadre d'un projet commun avec la firme pharmaceutique F. Hoffmann-La Roche SA (Roche), des chercheurs du PSI ont pu déchiffrer la structure du récepteur CCR7 et ainsi poser les bases nécessaires au développement d'un médicament susceptible d'inhiber la formation des métastases de certains cancers fréquents, comme le cancer du côlon.

Réaction en chaîne

Dans les cellules des vertébrés, on trouve 20 récepteurs de chimiokines différents qui peuvent interagir avec plus de 40 protéines de signalisation, appelées chimiokines, a indiqué jeudi le PSI dans un communiqué.

CCR7 est l'un des récepteurs qui guident le déplacement des cellules dans l'organisme. Dès que la protéine de signalisation correspondante à l'extérieur de la cellule se lie à lui, une réaction en chaîne se produit dans la cellule qui fait que celle-ci migre vers la plus forte concentration de protéines de signalisation.

La cellule suit la trace de la chimiokine un peu à la manière d'un limier. Un flux constant de globules blancs, des cellules importantes du système immunitaire, est ainsi par exemple guidé vers les ganglions lymphatiques. Or les cellules cancéreuses peuvent également faire usage du CCR7 à leur profit.

La protéine de signalisation correspondante leur sert de guide pour quitter la tumeur et se déplacer dans le système lymphatique. Elles se propagent ainsi dans l'organisme et forment ensuite des métastases dans d'autres tissus.

Inhiber la migration cellulaire

En utilisant la cristallographie aux rayons X à la Source de lumière synchrotron suisse (SLS) du PSI, les chercheurs ont décodé la structure du récepteur CCR7. Celle-ci a servi de base à la recherche de substances actives correspondantes.

"La molécule appropriée peut empêcher que la protéine de signalisation se lie au récepteur et provoque une réaction au sein de la cellule", explique Steffen Brünle, du PSI, cité dans le communiqué.

"Le plus difficile a été de produire la protéine de manière à ce qu'elle puisse être examinée au moyen de la cristallographie aux rayons X", relève Jörg Standfuss, codirecteur du projet au PSI.

Grâce aux informations sur la structure du récepteur, il a été possible d'identifier une molécule appropriée qui bloque le récepteur et empêche ainsi qu'un signal ne soit transmis à l'intérieur de la cellule.

"Nos expériences montrent que la molécule artificielle se lie au récepteur à l'intérieur de la cellule. On empêche ainsi le démarrage de la réaction en chaîne qui provoque la migration cellulaire", souligne Steffen Brünle.

La substance appropriée pour bloquer la protéine de signalisation a été cherchée parmi des millions de molécules qui sont déposées dans une banque de données chez Roche. Cinq ont été identifiées comme de possibles candidates. Une est déjà testée, dans des études cliniques, par l'industrie pharmaceutique comme potentiel médicament contre la formation des métastases.

ats/al

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ROCHE HOLDING 0.30%271.8 Cours en différé.13.12%
ROCHE HOLDING LTD. 0.29%274.35 Cours en différé.12.28%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ROCHE HOLDING
12:45Roche adapte sa culture d'entreprise aux Etats-Unis, plaide pour une réforme
AW
11:38Roche aura quatre blockbusters de plus en 2020 (chef pharma)
AW
10:21Roche s'estime bien armé face à la concurrence des biosimilaires
AW
07:15ROCHE : feu vert des autorités américaines pour ses appareils de diagnostic
AW
13/09Roche présente des données de suivi sur l'efficacité de son Ocrevus
AW
13/09ROCHE : formulation sous-cutanée d'un anticancéreux équivalente à l'intraveineus..
AW
12/09Roche laisse les investisseurs de marbre avec ses données d'études
AW
12/09ROCHE : nouveau succès clinique pour le Tecentriq en monothérapie
AW
12/09Roche dévoile l'ampleur de son succès clinique avancé sur le satralizumab
AW
10/09Roche sur la piste d'un biomarqueur de la sclérose en plaques
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ROCHE HOLDING
Plus de recommandations
Données financières (CHF)
CA 2019 61 300 M
EBIT 2019 21 839 M
Résultat net 2019 14 139 M
Dette 2019 3 426 M
Rendement 2019 3,25%
PER 2019 18,1x
PER 2020 18,3x
VE / CA2019 3,87x
VE / CA2020 3,70x
Capitalisation 234 Mrd
Graphique ROCHE HOLDING
Durée : Période :
Roche Holding : Graphique analyse technique Roche Holding | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ROCHE HOLDING
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 2
Objectif de cours Moyen 307,50  CHF
Dernier Cours de Cloture 270,80  CHF
Ecart / Objectif Haut 16,3%
Ecart / Objectif Moyen 13,6%
Ecart / Objectif Bas 10,8%
Révisions de BNA