Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Sanofi    SAN   FR0000120578

SANOFI

(SAN)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

SANOFI-AVENTIS : Le segment des maladies rares attire Sanofi et ses rivaux

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
03/08/2010 | 20:09
GENZYME, UNE PORTE D'ENTRÉE POUR SANOFI SUR LE SEGMENT DES MALADIES RARES

LONDRES/BOSTON (Reuters) - En tentant de s'emparer de la biotech Genzyme, Sanofi-Aventis espère entrer sur un segment longtemps délaissé par les grands groupes pharmaceutiques, celui des maladies rares.

par Ben Hirschler et Toni Clarke

Il semblerait ainsi que les géants du secteur sont d'avis qu'investir dans ce domaine peut être un bon moyen d'accroître les marges, de compléter l'offre de produits et de compenser au moins en partie l'impact de la concurrence des génériques.

Pfizer et GlaxoSmithKline ont déjà tenté l'aventure mais l'offre de Sanofi sur Genzyme - qui pourrait tourner autour de 14,3 milliards d'euros - serait de loin la plus poussée.

Genzyme est le leader mondial des traitements des maladies rares. Il a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de l'ordre de 4,5 milliards de dollars, tirés de médicaments traitant les troubles héréditaires rares comme les maladies de Gaucher et de Fabry.

"Genzyme a démontré à tous que le marché des maladies rares peut être parfaitement rentable", dit Gary Pisano, professeur de la Harvard Business School et spécialiste des biotechnologiques.

Ces médicaments pour les maladies rares, que l'on appelle "orphelines", peuvent atteindre des prix astronomiques et ne sont pourtant que rarement rejetés par les compagnies d'assurance. Le Cerezyme, médicament vedette traitant la maladie de Gaucher mis au point par Genzyme, représente un coût de traitement annuel de plus de 200.000 dollars.

C'est l'un des médicaments les plus chers au monde et il a représenté l'an passé un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars.

NOUVELLES PERSPECTIVES

Ce sont de nouvelles perspectives qui s'ouvrent pour des grands groupes pharmaceutiques qui n'ont eux-mêmes, le plus souvent, que peu à proposer en termes de médicaments expérimentaux.

"L'époque des 'blockbusters' semble révolue", constate Kevin Gorman (Putnam Associates). "C'est dans les maladies rares qu'il faut chercher les besoins de loin les plus pressants."

Les maladies de Gaucher et de Fabry se caractérisent par un déficit enzymatique qui peut causer des dommages irréparables voire létaux aux organes. Traiter de telles maladies n'est pas à la portée de tous les laboratoires et même les grands groupes pharmaceutiques ne sont pas équipés pour partir de zéro dans ce domaine.

Concevoir, dans ce domaine des maladies rares, des essais cliniques, maîtriser des procédés de fabrication très complexes et enfin commercialiser des médicaments dans des marchés extrêmement ciblés, tout cela requiert un savoir-faire particulier que Genzyme maîtrise à la perfection.

Et pourtant, un cas de contamination survenu l'an passé au site Genzyme d'Allston Landing, à Boston, a conduit à une pénurie de deux médicaments importants et entraîné une forte baisse des résultats et à une plongée de l'action.

Sanofi espère tirer parti des déboires de Genzyme pour l'acheter à bon prix. Il propose 69 dollars par action, selon des sources proches du dossier, soit bien moins que les 80 dollars où l'action évoluait avant que les troubles de fabrication ne se produisent fin 2008.

Selon des sources, il est peu probable que Genzyme accepte moins de 80 dollars par action. Ce qui peut s'expliquer par le fait que Genzyme est un actif aussi rare que les maladies qu'il traite.

Il ne risque pas d'être soumis à la concurrence des génériques de sitôt. Il a en outre plus de 20 années d'expérience dans la relation avec les groupes de patients, dans l'organisation des essais cliniques et dans la gestion des remboursements et des questions réglementaires.

PAS FACILES À COPIER

"Les raisons pour lesquelles les grands groupes lorgnent ce segment sont une menace des génériques réduite, des produits qui peuvent être étendus à d'autres domaines et les prix", dit Dominic Valder, analyste d'Evolution Securities.

Traditionnellement, les grands groupes pharmaceutiques se focalisent sur des médicaments prescrits par les médecins généralistes à une large population de patients souffrant de troubles chroniques comme le diabète, la dépression, les ulcères ou encore un taux de cholestérol trop élevé.

Ces médicaments sont élaborés à partir de molécules que les génériquiers peuvent aisément répliquer.

Les médicaments biotechnologiques au contraire se constituent à partir de protéines complexe. Ils sont prescrits par des spécialistes à des patients en petit nombre. Ils ne sont pas faciles à copier.

Quelques poids lourds de la pharmacie tentent donc leur chance mais timidement. Pour Patrick Vallance, patron de la recherche de Glaxo, la stratégie suivie vise à améliorer les rendements de la recherche-développement en se concentrant sur les domaines où les probabilités de réussite sont les plus grandes.

Glaxo a pris une participation dans le japonais JCR Pharmaceuticals et a conclu une alliance avec la société non cotée Prosensa, débouchant sur le lancement d'une étude clinique de Phase III au second semestre et portant sur la myopathie de Duchenne.

Pfizer a acquis les droits internationaux pour un traitement expérimental de la maladie de Gaucher élaboré par Protalix BioTherapeutics qui, s'il était homologué, concurrencerait le Cerezyme de Genzyme.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SANOFI
12:58L'UE réserve au moins 300 millions de doses du vaccin Covid-19 développé par ..
RE
13/08CORONAVIRUS : l'UE réserve 400 mio de doses du potentiel vaccin Johnson&Johnson
AW
12/08MODERNA : Coronavirus-Les USA ont commandé des doses du potentiel vaccin de Mode..
RE
12/08MODERNA : Les USA ont commandé des doses du potentiel vaccin de Moderna, dit Tru..
RE
10/08SBF120 : De Sartorius Stedim Biotech à DBV, la Santé fait le grand écart
06/08Jeff Bezos vend des actions Amazon pour un montant de 3 mds de dollars
DJ
05/08Les valeurs à suivre mercredi 5 août 2020 à Wall Street -
AO
05/08REGENERON : le résultat net s'envole
AO
05/08BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
03/08SANOFI : Opinion positive de Credit Suisse
ZD
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SANOFI
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 37 030 M 43 841 M -
Résultat net 2020 11 769 M 13 934 M -
Dette nette 2020 6 792 M 8 042 M -
PER 2020 9,43x
Rendement 2020 3,67%
Capitalisation 107 Mrd 127 Mrd -
VE / CA 2020 3,08x
VE / CA 2021 2,84x
Nbr Employés 100 409
Flottant 88,9%
Graphique SANOFI
Durée : Période :
Sanofi : Graphique analyse technique Sanofi | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SANOFI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 25
Objectif de cours Moyen 104,85 €
Dernier Cours de Cloture 86,99 €
Ecart / Objectif Haut 41,2%
Ecart / Objectif Moyen 20,5%
Ecart / Objectif Bas -2,29%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Paul Hudson Chief Executive Officer & Director
Serge Weinberg Chairman
Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon Chief Financial Officer & Executive Vice President
John C. Reed EVP & Global Head-Research & Development
Nestle Frank Global Head-Immunology Therapeutic Research Area
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
SANOFI-2.93%129 276
JOHNSON & JOHNSON2.60%389 658
ROCHE HOLDING AG0.45%296 698
PFIZER, INC.-2.58%212 106
MERCK & CO., INC.-8.15%211 293
NOVARTIS AG-15.35%188 399