Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

BlackRock procède à des injections massives de liquidités dans les entreprises européennes

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
16/06/2020 | 09:59

Le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, BlackRock, a injecté environ 16 milliards d'euros dans 810 entreprises européennes depuis fin janvier, dont plus de la moitié sont en difficultés en raison de la pandémie de coronavirus, a indiqué une source proche du dossier à Reuters.

Les entreprises du monde entier se sont tournées vers les banques et les gestionnaires d'actifs pour obtenir un financement d'urgence, car la pandémie a incité la plupart des économies à prendre des mesures de confinement pour enrayer sa propagation, paralysant ainsi de nombreuses sociétés.

Depuis la fin janvier, BlackRock a fourni environ 3 milliards d'euros en fonds propres et 13 milliards d'euros sous forme de crédits à des entreprises nouvelles et existantes, a indiqué la source, un peu plus de la moitié des entreprises ayant levé des fonds après avoir été fortement impactées par le confinement mondial.

Sur le capital déployé, environ la moitié est allée à des entreprises du Royaume-Uni, le plus grand marché d'actions d'Europe.

Parmi les sociétés qui ont reçu des capitaux frais, on trouve le propriétaire de cinéma Everyman Media, avec BlackRock qui a fait l'acquisition de 3,4 millions d'actions en avril pour devenir son deuxième plus gros investisseur, selon les dépôts réglementaires et les données de Refinitiv.

Parmi les autres, on trouve SSP Group, où BlackRock a acquis 21 millions d'actions en mars pour porter sa participation à 12,65%.

Le cours de nombreuses actions a donc augmenté depuis l'injection de capital, au profit des clients de BlackRock, les craintes concernant la trésorerie s'étant apaisées, selon la source.

"L'impact positif de ces investissements dans la société et dans les économies locales et nationales - en termes de soutien à l'emploi, à la R&D, à l'innovation technologique et au déploiement des infrastructures - est très important", a déclaré Rachel Lord, responsable de l'EMEA (Europe Middle East & Africa) chez BlackRock.

BlackRock, qui gérait environ 6 500 milliards de dollars d'actifs à la fin du mois de mars pour des clients particuliers et institutionnels, est un investisseur important sur la plupart des bourses européennes, et est le premier gestionnaire de fonds de la région par les actifs sous gestion.

Plus de 100 entreprises ont contacté BlackRock pour sonder sa volonté de participer à des collectes de fonds, tandis que plus de 100 autres ont reçu des appels préventifs du gestionnaire d'actifs pour leur faire connaître les conditions d'un éventuel soutien, a indiqué la source.

Comme les mesures de confinement sont levées et que les entreprises ont une meilleure idée de l'évolution de la consommation des ménages, une deuxième vague de levées de fonds pourrait avoir lieu au quatrième trimestre, ajoute la source.

Alors que les entreprises lèvent souvent des fonds propres sur plusieurs mois, la nature urgente de ces augmentations de capital signifie que de nombreuses entreprises ont conclu des accords rapidement pour obtenir de l'aide.

Au Royaume-Uni, cette situation a été favorisée par un changement de règle en mars, qui a permis aux entreprises de lever jusqu'à 20 % de leur capital social par des ventes d'actions rapides.

Si des investisseurs comme Schroders et Merian ont manifesté leur volonté de soutenir de telles collectes de fonds, d'autres ont critiqué leur effet dilutif sur le bénéfice par action.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BLACKROCK, INC. 1.55%556.92 Cours en différé.9.09%
EVERYMAN MEDIA GROUP PLC 0.00%87 Cours en différé.-54.09%
MERIAN CHRYSALIS INVESTMENT CO. LTD 0.97%156.5 Cours en différé.27.24%
SCHRODERS PLC 2.16%2840 Cours en différé.-14.82%
SSP GROUP PLC -3.06%196.2 Cours en différé.-69.82%

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
devois - Il y a 3 mois arrow option
blackroc n'a pas l'habitude de prendre le controle d'une société, elle investit mais son poids en actions lors des AG pése sur les décisions.
  
  
EB5eef8732ce6ff - Il y a 3 mois arrow option
En somme, BlackRock a fait son métier, qui est d'investir les fonds de ses clients, en investissant (ou en réallouant) 0.25% de ses actifs dans des entreprises "dont plus de la moitié sont en difficultés en raison de la pandémie de coronavirus" (simple reflet de la réalité économique actuelle). J'aime bien aussi la mention "sous forme de crédits" : ils ont dû acheter des obligations sur le marché primaire, comme tout le monde depuis que le marché a réouvert et que la BCE est au soutien. J'aime aussi la mention "a indiqué une source proche du dossier", source qui est probablement BlackRock, qui montre là son savoir-faire en matière de communication !
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Sociétés"
13:50BRIDGESTONE : le RN juge Xavier Bertrand "complice"
AW
13:40BRIDGESTONE : un "accord de méthode" pour discuter pendant cinq mois, selon
AW
11:46La Chine précise les règles concernant sa liste d'entités "peu fiables"
RE
11:22Rolls-Royce cherche à lever plus de 2 milliards de livres
RE
10:23La Commission européenne veut renforcer son arsenal contre les géants du
AW
06:46Taxer plus les riches Américains? Poussé par la pandémie, le New Jersey ouvre
AW
05:31La saga TikTok proche d'un dénouement avec un accord incluant Oracle et Walmart
AW
02:33Possible dénouement à la saga TikTok avec un accord impliquant Oracle et Walmart
AW
Dernières actualités "Sociétés"