Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

France: "impact catastrophique des blocages" sur le transport de marchandises

18/12/2019 | 13:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1

Paris (awp/afp) - Les blocages et arrêts de travail en France dans le cadre de la réforme des retraites ont un "impact catastrophique" sur le secteur des transports et de la logistique, s'est alarmée mercredi l'une des organisations représentatives du secteur.

"Transport routier, maritime, fret ferroviaire, logistique... c'est l'ensemble de la chaîne qui est touché", a expliqué l'Union des entreprises transport et logistique de France (TLF) en pointant l'"impact catastrophique des blocages et arrêts de travail" sur l'activité du secteur.

"La situation est alarmante dans les ports", "notamment en raison de la grève très suivie par les personnels en charge de la manutention portuaire, les éclusiers et les sociétés de remorquage", estime l'Union TLF, pour qui la congestion des terminaux et le blocage des accès aux sites logistiques ont entraîné le détournement des navires vers d'autres ports.

En outre, l'impact de la grève pèse sur le fret ferroviaire. "Alors que le transport ferroviaire devient une nécessité environnementale, nous assistons à une quasi-disparition du fret ferroviaire en France... en dépit d'un discours environnementaliste hypocrite", dénonce Union TLF. Elle précise que ses entreprises adhérentes "représentent 15,11% des entreprises et 28,87% des salariés de la branche" du transport et de la logistique.

"Cette grève aura des incidences très fortes sur le long terme pour nos entreprises", a estimé le président de l'organisation, Eric Hémar, cité dans le communiqué. "Alors que le gouvernement s'est engagé en septembre à tout mettre en place pour relancer notre attractivité, nous laissons des monopoles publics encore une fois dicter leur loi, sans aucun service minimum ni ouverture à la concurrence".

Mardi au 13e jour de la mobilisation, les syndicats ont rassemblé dans la rue 615.000 manifestants dans tout le pays, selon le ministère de l'Intérieur. La CGT a revendiqué 1,8 million de participants. La CGT, FO, la CFE-CGC, Solidaires et la FSU, qui réclament le retrait pur et simple du projet de réforme des retraites, ont lancé un "ultimatum" au gouvernement à l'issue d'une intersyndicale mardi soir.

afp/al


© AWP 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Réagir à cet article
Bounty26 - Il y a 11 mois arrow option
plus de subventions pour les syndicats et loi autorisant la réquisition de 50% des personnels. privatisation maximale de tous ces services ou la concurrence plutot que le monopole fera diminuer drastiquement tous ces bolcheviques
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Sociétés"
11:54TELEPERFORMANCE : plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du lundi 30 novembre 2020
AO
11:53LLEIDANETWORKS SERVEIS TELEMÀTICS S A : Lleida.net participates in the Geneva Midcap Event 2020
PU
11:53Le dollar poursuit sa baisse, au plus bas depuis 18 mois
AW
11:47AB SCIENCE : la BEI s'intéresse au masitinib
AO
11:46CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE : CRCAM Brie Picardie – déclaration hebdomadaire – Rachats réalisés dans les conditions de l'article 5 du Règlement MAR
GL
11:45ENGIE : devrait construire quatre centrales en Belgique
CF
11:43CBO TERRITORIA : Avis de consultation
PU
11:38NOKIA : va déployer la 5G au Togo, avec Togocom
CF
11:36ASTRAZENECA : en hausse, un analyste relève son conseil
CF
11:35GROUPE SEB S A : Inde lutte contre l'exclusion
PU
Dernières actualités "Sociétés"