Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

France: "impact catastrophique des blocages" sur le transport de marchandises

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
18/12/2019 | 13:40

Paris (awp/afp) - Les blocages et arrêts de travail en France dans le cadre de la réforme des retraites ont un "impact catastrophique" sur le secteur des transports et de la logistique, s'est alarmée mercredi l'une des organisations représentatives du secteur.

"Transport routier, maritime, fret ferroviaire, logistique... c'est l'ensemble de la chaîne qui est touché", a expliqué l'Union des entreprises transport et logistique de France (TLF) en pointant l'"impact catastrophique des blocages et arrêts de travail" sur l'activité du secteur.

"La situation est alarmante dans les ports", "notamment en raison de la grève très suivie par les personnels en charge de la manutention portuaire, les éclusiers et les sociétés de remorquage", estime l'Union TLF, pour qui la congestion des terminaux et le blocage des accès aux sites logistiques ont entraîné le détournement des navires vers d'autres ports.

En outre, l'impact de la grève pèse sur le fret ferroviaire. "Alors que le transport ferroviaire devient une nécessité environnementale, nous assistons à une quasi-disparition du fret ferroviaire en France... en dépit d'un discours environnementaliste hypocrite", dénonce Union TLF. Elle précise que ses entreprises adhérentes "représentent 15,11% des entreprises et 28,87% des salariés de la branche" du transport et de la logistique.

"Cette grève aura des incidences très fortes sur le long terme pour nos entreprises", a estimé le président de l'organisation, Eric Hémar, cité dans le communiqué. "Alors que le gouvernement s'est engagé en septembre à tout mettre en place pour relancer notre attractivité, nous laissons des monopoles publics encore une fois dicter leur loi, sans aucun service minimum ni ouverture à la concurrence".

Mardi au 13e jour de la mobilisation, les syndicats ont rassemblé dans la rue 615.000 manifestants dans tout le pays, selon le ministère de l'Intérieur. La CGT a revendiqué 1,8 million de participants. La CGT, FO, la CFE-CGC, Solidaires et la FSU, qui réclament le retrait pur et simple du projet de réforme des retraites, ont lancé un "ultimatum" au gouvernement à l'issue d'une intersyndicale mardi soir.

afp/al

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Bounty26 - Il y a 2 mois arrow option
plus de subventions pour les syndicats et loi autorisant la réquisition de 50% des personnels. privatisation maximale de tous ces services ou la concurrence plutot que le monopole fera diminuer drastiquement tous ces bolcheviques
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Sociétés"
09:16LYSOGENE : trésorerie à 26,5 millions d'euros à fin 2019
CF
09:15ICADE : résultats 2019 à la hauteur de ses ambitions
AO
09:14VOGO : nomme Greg Millard Président de la filiale VOGO NORTH AMERICA. Une nouvelle étape dans le développement du Groupe aux Etats-Unis.
PU
09:12ICADE : Résultats annuels 2019 bien orientés
PU
09:12ICADE : Positive fy 2019 results
PU
09:11Faurecia veut améliorer sa rentabilité en 2020 après avoir atteint ses objectifs 2019
DJ
09:11SAFRAN : les Etats-Unis pourraient empêcher la livraison de moteurs d'avions à la Chine
AO
09:11Alstom confirme être en discussions pour racheter le pôle ferroviaire de Bombardier
DJ
09:11CAC 40 : vers un début de semaine sur une note positive
CF
09:11AIRBUS : regrette la hausse des taxes douanières
AO
Dernières actualités "Sociétés"