Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Franck
Morel

Dirigeant de Zonebourse.com

94
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Free AdGate : Xavier Niel prend la grosse tête en s’appropriant le web.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
04/01/2013 | 10:52
/barons/xavier_niel_biographie.jpg

Iliad, la société qui exploite le fournisseur d’accès Internet Free va faire grandement parler d’elle ces prochains jours. Et il y a matière. C'est une guerre qui commence. Nous pensons qu'il faut vendre.

La mise à jour de sa dernière « Box », « Revolution », intègre une nouvelle fonctionnalité : « le blocage de la publicité ». Cette fonctionnalité est présentée comme « béta », c'est-à-dire en version test, mais elle est tout de même activée par défaut.
 
Concrètement, les très nombreux utilisateurs d’une connexion Free qui auront simplement mis à jour leur Freebox Revolution « bénéficient » dès aujourd’hui de cette nouvelle fonctionnalité quelque soit leur navigateur et la machine avec laquelle ils se connectent : ordinateur, tablette, téléphone... Ces internautes naviguent ainsi sur des sites Internet vierges de publicités. Si des pubs s’affichent encore c’est probablement car il s’agit que d’une version « béta »…
 
Avec environ 25% de part de marché de Free en France et plus de 5.2 millions d’utilisateurs, les implications de ce coup de force sont tout simplement gigantesques pour l’ensemble des sites Internet vivants, tout ou partie, de la publicité, mais aussi les régies publicitaires au premier rang desquelles on retrouve Google.
 
Le site ZDnet.fr a obtenu la confirmation de la part de Free de cette nouvelle politique, sans précédent dans l’histoire des FAI. Il semble que cette décision de Free ne soit pas pour « améliorer » l’expérience utilisateur de ses clients mais soit en réalité une manière de préparer une négociation avec Google auprès de qui le FAI souhaiterait obtenir une rémunération contre l’accès à ses services. En bref, Free veut faire payer Google. Encore un !
 
Quoiqu’il en soit, c’est bien simple, du jour au lendemain, Free retire à l’ensemble de l’écosystème de la publicité sur Internet un chiffre d’affaires correspondant à la part de marché de sa dernière box.
 
Les premières victimes de ce coup de force sont les sites Internet et éditeurs de contenu qui vont voir leurs revenus publicitaires baisser immédiatement d’environ 5 à 10%, soit la part de marché des Internautes français utilisateurs de la dernière Freebox "révolution" d'après nos estimations. En effet, le nombre de personnes qui iront désactiver la fonctionnalité dans la rubrique « paramètres » de leur box, pour enfin voir s’afficher de la publicité sur leurs sites préférés, devrait être approximativement proche de… 0%.
 
Autant dire que les éditeurs, dont nous faisons partie, ne sont pas contents, mais alors pas contents du tout. Et il est très probable qu’ils le fassent savoir par le biais de nombreux articles voire même pourquoi pas, qu’ils bloquent l’accès à leur site aux internautes en provenance de Free. Car oui, après tout, pourquoi pas ! Nous ne vivons pas uniquement d’amour et d’eau fraîche.
 
Avec cette politique, Free se met à dos les éditeurs, les régies, le roi du web Google qui ne devrait pas se laisser faire, sans parler des très probables nombreuses conséquences juridiques, sociales, politiques et éthiques. A l’heure où tous les politiques se battent pour la neutralité de l’Internet, Free censure. Même si un retour en arrière est possible, il y aura de notre point de vue un avant et un après "Free AdGate".
Xavier Niel jusqu’ici un exemple de réussite a très probablement pris la grosse tête en voulant tout simplement s’approprier le web.
 
D’un point de vue boursier, puisque c’est notre spécialité, la société Iliad se paye actuellement 45 fois les bénéfices de l’exercice en cours et 32 fois les bénéfices de l’exercice prochain sur la base des estimations actuelles de résultats et avant prise en compte de cette actualité toute fraîche. Iliad est l’une des sociétés les plus chères payées de France, au coude à coude avec Hermès.
 
Nous ne pensons pas que ces niveaux de valorisation puissent se maintenir en l’état, bien au contraire.
 
Les investisseurs prendront leurs bénéfices. Les spéculateurs vendront la valeur à découvert, ce que nous avons fait ce matin dans le cadre de la gestion de notre portefeuille Trader en vendant 400 titres à 130.48 euros avec les 125 euros voire 115 euros comme premiers objectifs en ligne de mire.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ILIAD S.A. -2.99%163.95 Cours en temps réel.46.26%
ORANGE -3.91%9.144 Cours en temps réel.-27.47%
VIVENDI SE -2.64%23.21 Cours en temps réel.-7.67%

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
jm164 - Il y a 7 ans arrow option
liberte du web? Niel ça commence comme ça et sa finit ou?
  
  
james7 - Il y a 7 ans arrow option
Vive Free
1
  
bmadoff - Il y a 7 ans arrow option
Mouais, les éditeurs ont le droit de demander des sous à Google pour les infos et autres articles mais Free ne doit pas avoir le droit de demander à son tour des sous aux éditeurs et Google pour laisser passer la pub...M.Morel, c'est la presse-éditeurs qui ont commencé cette histoire, là vous n'avez rien dit (c'est vrai, c'était en votre faveur finalement).

En plus, la fonctionnalité en question peut-etre désactivée et ça concerne que les utilisateurs de la Free Revolution. Après c'est vrai que Free donne le mauvais exemple et mauvaises idées aux autres Orange, Bouygues et cie...et là, ça risque vraiment de faire mal!!
  
  
cosmos82 - Il y a 7 ans arrow option
faut bien que Niel se rattrape quelque part, il vend des forfaits mobile à perte...
2
  
cosmos82 - Il y a 7 ans arrow option
Il veut créer le buz à tout prix mais va faire couler sa boîte s'il continue...
  
  
bmadoff - Il y a 7 ans arrow option
La plupart des requins sont des gros cons Cosmos..."CQFD"
  
  
crisdak - Il y a 7 ans arrow option
Lier techniquement la visualisation du contenu d un site a celle de la pub me parait techniquement possible. Il suffit des lors d expliquer gentiment a l utilisateur dans le besoin de consultation la procédure de désactivation de l option blocage....
  
  
ravii - Il y a 7 ans arrow option
Je comprends parfaitement votre mécontentement
Mais restez vous objectif lorsque vous fixez l'objectif de cours à ...115 euros ?
CMC-CIC le fixe à 155 euros !!! Qui a raison ???
1
  
chfc27 - Il y a 7 ans arrow option
L'égémonie américaine est quelquefois insupportable
  
  
iCoffee - Il y a 7 ans arrow option
Les victimes collatérales de cette guerre entre Google et Free sont les éditeurs, notamment, les sites d’information vivant de la pub !

Fin d'un modèle économique !

Fin de l'information gratuite pour tous !

Fin de la démocratie sur Internet !
  
  
Chrissoy - Il y a 7 ans arrow option
Free égal à lui-même. Politique de m... Sht à fond dès lundi
  
  
mucius - Il y a 7 ans arrow option
Si vous empêcher vos clients "Free" de se connecter, ne pensez-vous pas qu'ils vous quitteront plutôt que quitter Free. En tant que responsable de ZB je ne prendrais pas ce risque.
1
  
Voir les 12 réponses précédentes
rominet - Il y a 7 ans arrow option
Sans forcément comprendre tous les enjeux, ma réaction "café du commerce" est qu'un peu de pression sur Google (si tant est qu'ils sentent qqch chez Google Monde) ne ferait pas de mal.
  
  
laurent77 - Il y a 7 ans arrow option
La pub
Je ne suis pas forçement pour la suppression de toute la pub sur le web.
Cela fait vivre certains effectivement.

Mais ne trouvez-vous pas qu'il y a "TROP" de pub sur le web de nos jours ?

Combien de place prennent les bandeaux publicitaires sur une page ?
Et si par malheur, vous survolez avec votre souris un de ces bandeaux,
c'est l'agrandissement assuré de la pub qui vous prend la moitié de la page.
Reste à attendre ou à trouver ce bouton "fermer", qui est bien caché d'ailleurs,
pour vous en sortir et pouvoir enfin lire ce que vous vouliez.
Et je ne parle pas des pop-up intempestives sur plein de sites web.

Comme pour tout : un peu, ça va, trop, bonjour les dégâts.

Comme d'habitude, c'est l'abus par certains qui fait prendre des mesures
radicales par d'autres, donc faut pas se plaindre.
C'est pour moi l'ABUS de pub qui à conduit à cela.
1
  
Gimparis - Il y a 7 ans arrow option
Personnellement je hais la pub' qui joue avec les bas instincts de l'être humain.... Faites payer l'accès au site, c'est tout ! C'est quoi cette mode de l'internet gratuit ????
3
  
mebduinn - Il y a 7 ans arrow option
On sent de l'énervement dans cet article entraînant un manque d'objectivité certain.
1
  
yopsis - Il y a 7 ans arrow option
ces grace a FREE que les tarif des télécom on baisser !
1
  
  • Publier
    loader