Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Incendies en Californie : le fournisseur d'électricité P&G accusé d'homicide

25/09/2021 | 12:12
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Daniel Trotta

25 septembre (Reuters) - Les procureurs de Californie du Nord ont inculpé le fournisseur d'énergie Pacific Gas & Electric d'homicide, l'accusant de ne pas avoir coupé un arbre malade qui est tombé sur une ligne électrique, provoquant un incendie meurtrier.

Le groupe a réfuté ces accusations.

Le feu Zogg a commencé il y a près d'un an lors qu'un pin haut de 30 mètres est tombé sur une ligne électrique ce qui a déclenché un incendie qui a par la suite tué quatre personnes, détruit 204 édifices et brûlé plus de 22.000 hectares, a déclaré à la presse Stephanie Bridgett, procureure du district de Shasta.

L'arbre avait été identifié comme dangereux en 2018 et P&G avait la responsabilité légale de l'abattre, a fait valoir la procureure.

"Ce manquement a été imprudent et criminellement négligent et il s'est traduit par le décès de quatre personnes", a-t-elle ajouté en donnant le nom des quatre victimes : Feyla McLeod, 8 ans, Alaina Rowe McLeod, 46 ans, Kenneth Vossen, 52 ans, et Karin King, 79 ans.

La société fait face à 31 chefs d'accusation au total.

P&G a accepté les conclusions des services forestiers et de protection contre les incendies de Californie qui ont estimé que la chute de l'arbre sur la ligne électrique était à l'origine du feu. En revanche, elle conteste en être pénalement responsable, en faisant valoir que l'arbre n'avait pas été considéré comme dangereux.

"Nous acceptons cette conclusion. Mais nous n'avons pas commis de crime", déclare la directrice générale de P&G Patti Poppe dans un communiqué.

L'an dernier, P&G avait plaidé coupable d'homicide involontaire après l'incendie "Camp Fire" qui a rayé de la carte la ville de Paradise. (Version française Gwénaëlle Barzic)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
16:42Halliburton affiche un bénéfice au troisième trimestre, la hausse des prix du pétrole alimentant la demande de forage
ZR
16:39GlobalFoundries, soutenu par Mubadala, vise une valorisation de près de 25 milliards de dollars lors de son introduction en bourse aux États-Unis.
ZR
16:37Johnson & Johnson maintient ses prévisions de ventes du vaccin COVID-19 pour 2021
ZR
16:30Les bénéfices européens ont augmenté de 47,6 % au troisième trimestre
ZR
16:24Le bitcoin s'approche de son plus haut niveau avant la cotation de l'ETF.
ZR
16:19Les contrats à terme augmentent, les bénéfices optimistes renforçant l'appétit pour le risque.
ZR
16:19Le premier fonds indiciel lié au bitcoin fait ses débuts à Wall Street
AW
16:13Le dollar plonge en raison de la stabilisation des obligations, tandis que la livre sterling et le dollar néo-zélandais progressent.
ZR
16:10USA : les mises en chantier de logements neufs repartent à la baisse en septembre
AW
15:54Bayer ne voit pas d'impact de l'ouragan sur les orientations et les tendances de plantation
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"