Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Investir en immobilier d’e-commerce avec les SCPI

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
29/01/2020 | 10:25

Appelé également commerce électronique, le e-commerce peut être défini simplement comme la vente de biens et de services par Internet. Les paiements sont donc effectués par voie électronique. Parmi les entreprises phares du e-commerce figure l’emblématique Amazon. L’absence de boutiques en dur estampillées Amazon ne signifie pas pour autant que cette société n’a pas de locaux. Elle doit en effet stocker ses marchandises et, bien évidemment, abriter ses employés qui travaillent dans ses services administratifs au sens large. Ainsi, le e-commerce a besoin d’immobilier pour perdurer comme toute autre activité humaine. C’est en ce sens qu’un investissement en parts de SCPI tournées vers le e-commerce s’avère être judicieux.

L’une des forces des sociétés civiles de placement immobilier a été de s’adapter en permanence au monde qui les entourent. Le fait qu’elles interviennent dans le secteur de l’immobilier les met en phase avec le quotidien. Les SCPI participent donc aux évolutions de la société, évolutions au premier rang desquelles figure la révolution Internet. C’est ce qui en fait un investissement adaptable et d’avenir.

Le e-commerce occupant une place de plus en plus importante dans nos vies quotidiennes en raison de la facilité avec laquelle sont réalisées les transactions via le Web et du nombre croissant de sites à vocation commerciale, il était logique que les sociétés de gestion gérant les presque 180 SCPI du marché s’intéressent à cette opportunité en termes de placement pour offrir à leurs associés porteurs de parts une diversification croissante de leurs actifs.

Ainsi que le souligne Lionel Benhamou, l’un des associés-fondateurs de La Centrale des SCPI, le site Web leader dédié au conseil et à la distribution de SCPI (www.centraledesscpi.com) :

« Qui dit commerce dit forcément immobilier, et le e-commerce n’échappe pas à la règle. Les entrepôts ont toujours existé. Pourquoi en serait-il autrement au XXIème siècle ? Aussi, autant profiter de cette opportunité pour investir en parts de SCPI spécialisées dans ce secteur. »

Pourquoi l’achat de parts de SCPI constitue-t-il le meilleur vecteur pour investir en immobilier dans le e-commerce ?

 Acheter seul un entrepôt n’est pas aisé. Au-delà de la mise de fonds nécessaire, les contraintes de gestion sont légion et il est très difficile de trouver ce type d’actif à la vente. L’immobilier logistique, parce que c’est bien cette typologie d’actifs dont il s’agit, demeure donc une chasse gardée des professionnels. Aussi, mieux vaut investir dans le e-commerce de manière mutualisée que de se lancer isolément dans une quête qui n’aurait que peu de chances d’aboutir.

En outre, si par extraordinaire elle aboutissait, l’investisseur ne possèderait qu’un seul bien. Cette absence de mutualisation devrait donc faire réfléchir les plus audacieux et les conduire à renoncer à leur tentative.

Investir dans le e-commerce via l’achat de parts de produits d’épargne immobilière assistée permet de se décharger de toutes les contraintes précitées sur l’une des sociétés de gestion en contrepartie de frais de gestion. Cette idée est renforcée par le fait qu’il est aisé d’investir en démembrement temporaire de propriété dans les SCPI tandis qu’il est impossible d’acheter un entrepôt ou un local d’activités en démembrement temporaire de propriété.

Au niveau de la performance, l’immobilier logistique est celui qui rapporte le plus à ses détenteurs. Sur longue période, l’achat d’un entrepôt ou d’un local d’activités génère davantage de résultat que celui de bureaux, de commerces traditionnels, de murs d’hôtels ou d’immobilier en lien avec la santé, la petite enfance ou l’éducation. Voilà une raison de plus pour investir en immobilier logistique. Rappelons, pour être complet, que les meilleures SCPI ont un rendement autour de 6 % sans compter une éventuelle revalorisation du prix de leurs parts fonction de la variation de la valeur des actifs immobiliers composant leur parc.

Sachant que le phénomène du e-commerce est universel, les sociétés de gestion peuvent acheter de l’immobilier logistique dans toutes les régions françaises afin de diversifier leurs parcs immobiliers. Le marché demeure gigantesque et en progression. Il n’existe par conséquent aucun risque quant à sa pérennité.

Bien évidemment, investir en immobilier en lien avec le e-commerce nécessite des précautions d’usage comme ne pas placer tous ses œufs dans le même panier et se faire conseiller par des professionnels des SCPI.

Comment faire pour être parfaitement conseillé dans son investissement immobilier via le e-commerce ?

 Comme le rappelle Véronique Baron, autre associée-fondateur de La Centrale des SCPI :

« Au début, les clients à qui nous proposions d’investir en SCPI tournées vers le e-commerce et la gestion du dernier kilomètre étaient réticents. Nous n’avions en outre pas beaucoup de demandes en ce sens parmi les personnes nous appelant au 01.44.56.00.23 ou nous rendant visite dans notre boutique du 15 rue Saint-Roch à Paris (75001). Néanmoins, depuis quelques mois, avec l’accroissement de l’offre proposée par les sociétés de gestion, les investissements en e-commerce via l’achat de parts de SCPI sont en forte croissance. »

Il est donc facile d’investir en immobilier tourné vers le e-commerce, que ce soit au comptant, à crédit ou en démembrement temporaires de propriété. Dans ces deux dernières hypothèses, les consultants trouvent pour leurs clients le meilleur crédit SCPI ou la contrepartie acquérant l’usufruit des parts, l’investisseur achetant toujours la nue-propriété afin d’effacer toute fiscalité et de payer ses parts moins cher.

Il faut également préciser que passer par des professionnels ayant pignon sur rue pour élaborer son portefeuille multi-SCPI ne coûte pas plus cher puisque le prix des parts est identique quel que soit leur mode de distribution. Il n’existe donc que des avantages à procéder de la sorte pour réaliser son choix de SCPI. Mais qu’en est-il en matière de e-commerce ?

Donnons la parole à Gabriela Kockova, manager au sien de La Centrale des SCPI :

« Dans le cadre de la constitution de portefeuilles multi-SCPI, je propose de plus en plus souvent à mes clients d’acheter des parts de la SCPI Activimmo, gérée par Alderan et de la SCPI LF Opportunité Immo gérée par La Française AM afin d’instiller une dose de e-commerce dans leurs portefeuilles. Ces deux produits d’épargne immobilière assistée ont toute notre confiance et devraient bien performer au cours des années qui viennent. » 

Afin de se tourner résolument vers l’avenir s’agissant de ses investissements immobiliers, l’achat de parts de SCPI en lien avec le e-commerce apparaît comme une solution alternative et pertinente, à condition de recourir à des professionnels de la pierre-papier comme ceux de La Centrale des SCPI.

Familiarisez-vous avec Activimmo, la SCPI star de la logistique, en vidéo :

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
14:02LUFTHANSA AG : Berenberg est neutre
ZD
14:02ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS : un actionnaire poursuit l'entreprise
14:01METRO AG : Independant Research maintient son opinion neutre
ZD
13:59DEUTSCHE POST AG : Warburg Research toujours à l'achat
ZD
13:58Fiat négocie avec les syndicats le redémarrage d'usines en Italie
RE
13:55VOLTALIA : plusieurs projets remportés en France
CF
13:43HENKEL VORZUEGE : Warburg Research n'est pas inspiré par le dossier
ZD
13:43VEOLIA : succès d'une émission obligataire
CF
13:38LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON : Tiffany pense boucler son rachat par LVMH à la mi-2020
RE
13:36CONTINENTAL AG : UBS est neutre
ZD
Dernières actualités "Toute l'info"