Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Gallien
Girardot

Analyste

30
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

LA MINUTE MACRO : la minute de fin

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
11/08/2020 | 11:12

Après l’intensification des protestations, le gouvernement libanais s’est dissous hier. En Afghanistan, le gouvernement et les talibans approchent d’un accord de paix. La chine a annoncé hier la fin des restrictions des visas touristiques pour Macao. Donald Trump prévoit de réduire les impôts sur le capital, les diplomates sont pessimistes sur la proposition américaine de prolonger l’embargo sur la vente d’armes à l’Iran et le Royaume-Uni publie ses données de l’emploi.

Fin du gouvernement. Après que les manifestations se sont intensifiées ce week-end au Liban, le Premier ministre, Hassan Diab, a annoncé sa démission. Dans son discours télévisé, il a déclaré “j’ai décidé de lutter contre la corruption, mais j’ai découvert que la corruption est plus importante que l’État”. Les ministres de l’Information, de l’Environnement, de la Justice, de la Santé… ont tous démissionné. Le pays fait actuellement face à l’une plus grosse crise de son histoire. L’institut de Finance International (IIF) s’attend à ce que l’économie libanaise se contracte de 24% cette année.

Fin de la guerre ? Le gouvernement afghan a approuvé dimanche, la libération de 400 prisonniers talibans. Il s’agissait des derniers prisonniers faisant partie de 5000 libérations promises par l’accord de paix américano-taliban. Le dialogue entre le gouvernement et les taliban débutera le 16 août. Des questions relatives au retrait des troupes américaines, au changement de régime du pays, à la réintégration de milliers de combattants talibans, etc. devraient être abordées.

Fin de confinement. La Chine a déclaré hier qu’elle recommencerait à délivrer des visas touristiques pour Macao. La région, connue pour ses casinos, dépend fortement du tourisme. Les mesures de confinement imposées en début d’année avaient engendré en mise à l’arrêt du pays, laissant l’économie se contracter de 48.7% au premier trimestre. Les analystes de Sanford C. Bernstein estiment tout de même qu’il existe un risque qu’une recrudescence de COVID-19 vienne gâcher les réjouissances.

Fin des impôts. Lors d’un point presse bouleversé par une fusillade, le président américain a déclaré hier qu’il s’attendait à ce que l’économie progresse à un rythme record dans les semaines à venir : “il n’y a aucune raison pour laquelle l’économie ne peut pas croître à un rythme de 20% au troisième trimestre”. Les rêves de croissance à deux chiffres l’ont amené à faire un nouveau cadeau aux Américains. Il a notamment déclaré qu’une réduction des impôts sur les gains en capital pourrait créer beaucoup d’emploi.

Fin de l’embargo. La proposition américaine de prolonger l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran doit être votée à l’ONU cette semaine. La Russie et la Chine ont exprimé leur opposition à ce projet. Certains diplomates estiment que la proposition d’aboutira pas.

Fin de contrat. Ce matin, le Royaume-Uni a publié les statistiques liées à l’emploi. En juin, le taux de chômage est resté stable, à 3.9% (pour le quatrième mois consécutif). Néanmoins, les salaires se sont contractés de 0.2% hors prime et de 1.2% prime incluse. Par ailleurs, le nombre de demandeurs d’emploi est reparti à la hausse en juillet, à +94.4K, alors que le pays avait enregistré une baisse de 28.1K en juin. 


share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader