Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La directrice financière de Huawei est rentrée en Chine

25/09/2021 | 10:04
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Actualisé avec arrivée de Meng Wanzhou à Shenzhen et des Canadiens à Toronto)

par David Kirton et David Stanway

SHENZHEN, Chine/TORONTO, 25 septembre (Reuters) - La directrice financière de Huawei Meng Wanzhou est arrivée samedi en Chine après avoir pu quitter le Canada en vertu d'un accord avec des procureurs américains pour mettre fin à la procédure pour fraude bancaire la visant, désamorçant un sujet de tension entre la Chine et les Etats-Unis.

Quelques heures après l'annonce de cet accord, deux Canadiens, interpellés peu après l'arrestation de Meng Wanzhou en décembre 2018, ont été libérés et ont pu rentrer au Canada. Pékin a nié que leurs arrestations soient liées à celle de la dirigeante de Huawei.

"Vous avez fait preuve d'une force, d'une résilience et d'une persévérance incroyables", a commenté le Premier ministre canadien Justin Trudeau dans un message sur Twitter accompagné d'une photo sur laquelle il accueille ses deux compatriotes à l'aéroport.

L'homme d'affaires Michael Spavor et l'ancien diplomate Michael Kovrig étaient retenus en Chine depuis plus d'un millier de jours. En août, un tribunal chinois avait prononcé une peine de 11 ans de prison à l'encontre de Michael Spavor pour espionnage.

La saga de l'extradition de Meng Wanzhou, qui s'est étalée sur plusieurs années, a été à l'origine de tensions dans les relations tumultueuses entre Pékin et Washington, les dirigeants chinois faisant de la levée des charges pesant contre la dirigeante une condition à un déblocage de l'impasse diplomatique.

"Je suis enfin de retour à la maison", a déclaré Meng Wanzhou en arrivant à Shenzhen, selon des propos rapportés par le Global Times, organe du Parti communiste chinois. "L'attente dans un pays étranger a été très douloureuse."

L'accord pourrait susciter des critiques à l'encontre du président américain Joe Biden accusé par certains à Washington de capituler face à la Chine et l'un de ses groupes les plus puissants, au coeur d'une bataille technologique entre les deux pays.

Meng Wanzhou avait été arrêtée à l'aéroport de Vancouver, sur mandat des Etats-Unis, où elle était accusée de fraude bancaire et fraude électronique, notamment pour avoir trompé HSBC et d'autres banques sur des contrats négociés par Huawei en Iran en violation des sanctions américaines.

Nicole Boeckmann, procureure à Brooklyn, a déclaré qu'en concluant cet accord, "Meng Wanzhou a assumé la responsabilité de son rôle dans la perpétration d'un stratagème visant à frauder une institution financière mondiale".

L'accord ne concerne que Meng Wanzhou et le département de la Justice américain a dit préparer l'ouverture d'un procès contre Huawei et être impatient de pouvoir présenter ses arguments devant la justice.

Huawei s'est félicitée dans un communiqué que sa directrice financière puisse "retrouver sa famille" et a assuré qu'elle continuerait à la défendre contre les accusations portées contre elle par la justice américaine. (version française Camille Raynaud, Gwénaëlle Barzic et Tangi Salaün)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:26La Fed devrait attendre 2023 pour relever les taux
RE
11:21Corr Le yen au plus bas en quatre ans, le bitcoin frôle sa cime
AW
11:14ZONE EURO : L'inflation dopée par l'énergie et les services en septembre
RE
10:59Débuts hésitants en Europe, Nestlé brille, Kering et ASML sanctionnés
RE
10:55Roche relève ses perspectives pour 2021, les tests COVID-19 continuant à stimuler les ventes
ZR
10:40Les marges d'Unilever sous les feux de la rampe en raison de la hausse de l'inflation
ZR
10:36L'inflation au Royaume-Uni ralentit légèrement mais reste élevée
AW
09:12ROYAUME-UNI : l'inflation ralentit légèrement à 3,1% en septembre
AW
09:07Akzo Nobel prévoit la persistance de l'inflation des matières premières jusqu'à la mi-2022
ZR
09:05BOURSE DE PARIS : Où il est question de résultats d'entreprises, de bitcoin et de Métavers
Dernières actualités "Economie & Forex"