Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCybersécuritéCommuniqués

Libye-L'embargo sur les armes violé par plusieurs pays, dit l'Onu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
26/01/2020 | 00:22

TRIPOLI, 26 janvier (Reuters) - Plusieurs pays soutenant les camps rivaux en Libye ont violé l'embargo sur les armes dont ils étaient convenus d'un renforcement lors du sommet organisé dimanche dernier à Berlin, ont déclaré samedi les Nations unies.

"Au cours des dix derniers jours, un certain nombre d'appareils ont été vus atterrir dans des aéroports libyens dans des zones de l'ouest et de l'est du pays pour fournir les parties (prenantes au conflit) en armes avancées, véhicules blindés, conseillers et combattants", a dit dans un communiqué la mission onusienne pour la Libye.

"La mission condamne ces violations en cours, qui menacent de plonger le pays dans un cycle renouvelé et intensifié de combats", a-t-elle ajouté, accusant sans les nommer plusieurs pays présents à Berlin dimanche dernier.

Les grandes puissances et les soutiens des belligérants se sont prononcés dans la capitale allemande en faveur d'un renforcement de l'embargo sur les armes imposé à la Libye dans l'espoir de parvenir à un cessez-le-feu durable.

Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est libyen dont les forces ont lancé en avril dernier une offensive sur la capitale Tripoli, où siège le gouvernement dit d'entente nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale, était présent à Berlin mais n'a pas rencontré le Premier ministre Fayez al Sarraj.

Les Emirats arabes unis et l'Egypte soutiennent les troupes du maréchal Haftar, tandis que le GNA est appuyé par la Turquie.

Un journaliste de Reuters a rapporté samedi que des tirs d'artillerie lourde pouvaient être entendus à Tripoli. (Ulf Laessing et Ahmed Elumami; version française Jean Terzian)

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
EURO / DIRHAM (EUR/AED) 0.30%4.05 Cours en différé.-1.91%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 0.55%6.23705 Cours en différé.4.39%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Forex"
11:37Incidents entre police et réfugiés à la frontière gréco-turque
RE
11:19CHINE : Les services et l'industrie à des plus bas historiques
RE
11:12Coronavirus-Le bilan officiel en Iran s'élève à 43 morts
RE
10:50Coronavirus-Quatre cas de contamination d'origine inconnue aux USA
RE
10:22Moscou annonce un accord de réduction des tensions en Syrie
RE
10:08France-Riester regrette l'attribution d'un César à Polanski
RE
09:36Coronavirus-Plus de 3.000 cas confirmés en Corée du Sud
RE
09:33Moscou annonce un accord de réduction des tensions en Syrie
RE
09:12Les taliban font taire leurs armes à l'approche d'un accord avec Washington
RE
07:00L'essentiel de l'actualite a 06h00 gmt (29/02)
RE
Dernières actualités "Forex"