Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Onze morts dans l'attaque d'une église de Bangui-Témoins

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
28/05/2014 | 22:27

BANGUI, 28 mai (Reuters) - Onze personnes ont été tuées mercredi à Bangui dans l'église Notre-Dame de Fatima attaquée par des musulmans, rapportent des témoins.

Quelques heures plus tôt, un accrochage avait eu lieu entre miliciens chrétiens antibalaka et habitants du quartier musulman de PK5, précisent-ils.

Selon le père Frédéric Nakombo, secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix, des hommes armés ont lancé des grenades dans l'église avant d'ouvrir le feu sur la foule, tuant notamment le prêtre Paul Emile Nzalé.

Jonas Bekas, prêtre de la paroisse, a quant à lui fait état de 11 morts après cette attaque qui a débuté vers 15h00 (14h00 GMT). Cinq mille chrétiens déplacés par les violences s'étaient, d'après lui, installés dans l'église.

"Le bilan sera probablement plus élevé parce qu'il y a beaucoup de blessés. Cela aurait été bien pire si les antibalakas n'étaient pas venus nous défendre", a-t-il souligné.

Interrogé par Reuters, l'un des déplacés installés dans l'église a dit avoir dénombré 28 corps et un cameraman de Reuters a également parlé de plusieurs dizaines de tués.

Des membres de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), sous commandement de l'Union africaine, ont pris position sur les lieux et un hélicoptère français de la mission Sangaris est également arrivé sur place à la tombée de la nuit.

Il s'agit de l'acte le plus meurtrier imputé à des musulmans dans la capitale depuis que les ex-rebelles de la Séléka ont cédé le pouvoir en janvier sous la pression internationale après dix mois de violences interreligieuses.

(Crispin Dembassa-Kette et Serge Leger Kokpakpa, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
20:45Au procès de Trump, l'accusation démocrate dénonce un "schéma corrompu"
RE
20:15Au procès de Trump, l'accusation démocrate dénonce un "schéma corrompu"
RE
20:00L'accord de sortie de l'UE définitivement adopté par le parlement britannique
RE
20:00Coronavirus-Les transports suspendus à partir de jeudi à Wuhan
RE
20:00Coronavirus-les transports en commun, l'aéroport et les gares de wuhan seront fermés à partir de jeudi , annonce la presse publique
RE
19:40Les pays limitrophes de la Libye se réuniront jeudi à Alger
RE
18:30Agenda economique monde jusqu'au 29 février
RE
18:22LOI SAPIN : Renault contrôlé par l'Agence française anticorruption
RE
18:16AUTOMOBILE : vers une première baisse du marché européen en 7 ans
AW
18:14"Nobody has to provoke nobody", dit Macron à Jérusalem
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"