Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Patrick
Rejaunier

Analyste marchés

154
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Options sur actions : Comment profiter de la volatilité avec le put ratio

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
3
09/07/2018 | 13:20

Imaginons que vous ayez l’intention d’investir sur Air Liquide qui cote 108 EUR. Pour l’équivalent de 100 titres, il vous faudra débourser (hors frais) un montant brut de 10 800 euros. En profitant d’une période de volatilité tendue, vous obtenez l’opportunité de mettre en place une stratégie optionnelle qui vous donne la possibilité d'acheter le titre beaucoup moins cher. Explications.

Comment procéder ?

Sur une échéance à trois mois environ, il convient d’acheter un put 106 EUR qui vaut 3 EUR et de vendre deux puts 104 EUR à 2,50 EUR.

Que se passe-t-il comptablement ?

- Vous êtes débités de 100 (quantité du contrat)*3  = -300 EUR pour le put 106 EUR
- La double vente du put 104 EUR vous rapporte 2*100*2,5 soit un crédit de 500 EUR
- Par conséquent, dès la mise en place de l’opération, vous encaissez, par différence, 200 EUR (a) soit 1,9% de l’achat théorique initial (200 EUR / 10 800 EUR)

Résultats de l’opération à l’échéance :

Cas numéro 1) le titre finit au-dessus de 106 EUR, l’opération est abandonnée, le crédit de 200 EUR (a) est définitif.

Cas numéro 2) le titre finit entre 106 et 102 EUR : le gain supplémentaire peut aller de 0 à 200 EUR. Plus on s’approche des deux barrières, plus le gain retombe à zéro. En revanche, plus le cours se recentre vers 104 EUR, plus le gain additif se rapproche de 2 EUR.

A 104 EUR, se situe le gain optimum car dans l’achat d’un ratio comme dans l’achat d’un spread, le maximum de performance se réalise sur le prix de la "patte" vendue.

- Achat du put 106 = (106 EUR - 104 EUR)*100 = 200 EUR (b). Ce dernier sera vendu avant l’exercice de l’option, car il est moins coûteux de vendre un put à 2 EUR que de vendre 100 Air Liquide à 106 EUR
- Vente des deux puts 104 = (104 EUR - 104 EUR)*100*2 = 0 EUR

Gains cumulés = 400 EUR, soit 200 EUR (b) qui se rajoutent aux 200 EUR (a) de la stratégie de base.

Cas numéro 3) Le titre finit à 98 euros

En dessous de 104 euros, le débouclement se fera en deux étapes :
- Tout d’abord, la vente d’un spread (c) 106 EUR / 104 EUR à 2 EUR
- Puis l’assignation du deuxième put 104 EUR, soit l’obligation d’acheter 100 titres à 104 EUR

- Bilan de l'opération
° Prime initiale (a) + 200 EUR
°Achat du put 106 soit ( 106-98)*100 =  +800 EUR (c)
° Vente du put 104 soit  (98-104)*100 = -600 EUR (c)
 Le solde en espèces atteint ainsi 400 EUR
° Assignation du put 104 EUR donc achat de 100 titres à 10 400 EUR
° Cumul espèces : 100 titres pour 10 000 EUR (10 400-400) soit 100 EUR de prix de revient effectif. Dans le cas d’une cotation à 98 EUR, il y a donc une perte latente de -2% par rapport à ce prix de revient, écart surperformant l’achat initial à 108 EUR (-9.3%).
 
La stratégie du « ratio » implique des conditions propices
- Il ne faut pas une volatilité basse, car n’oubliez pas qu’il est opportun de mettre en place cette combinaison en encaissant un crédit, ce qui ne pourra se faire qu’avec de la volatilité, générant un gonflement des primes.
- Les anticipations sur le titre doivent être modérées au moins le temps du ratio, car en cas de hausse rapide du titre, la stratégie se veut peu pertinente.
- Avoir de la disponibilité pour lever les titres

En résumé :

- Sauf en cas d’accélération violente du titre pendant la durée de la stratégie, l’ensemble des hypothèses de fluctuations du titre permet de vérifier la surperformance du "put ratio" par rapport à l’achat du titre initial (excepté éventuellement l’encaissement d’un dividende)
- L’utilisation de l’option, dans ce cas de figure, permet d’optimiser sensiblement les prix d’achat. De plus, une fois assigné, confirmé par l’achat de titre, l’occasion sera donnée de vendre un call (ex: le 106 EUR) en face de la nouvelle ligne des titres en portefeuille. Cette dernière opération vous permettra de rajouter de la performance, confirmant la pertinence de la dynamique optionnelle.


 

Patrick Rejaunier
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
3
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader