Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Retraites-Philippe défend la "bonne foi totale" de Delevoye

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
14/12/2019 | 18:48

PARIS, 14 décembre (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a estimé samedi que le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, était d'une "bonne foi totale" bien qu'il ait omis de déclarer plusieurs fonctions et activités à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

L'auteur du rapport qui a inspiré la réforme des retraites portée par le gouvernement, vivement contestée par les syndicats et l'opposition, est sous le feu des critiques depuis que des journaux ont révélé qu'il s'était abstenu de faire état d'au moins cinq activités, rémunérées ou bénévoles, dans sa déclaration d'intérêt obligatoire lors de son entrée au gouvernement.

Alors que certains opposants réclament la démission de Jean-Paul Delevoye, Edouard Philippe lui a renouvelé son soutien lors d'un échange avec les lecteurs du journal Le Parisien.

"Je pense que la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale", a répondu le Premier ministre à un lecteur qui lui demandait si le haut-commissaire au retraites pouvait rester au gouvernement malgré ses nombreux "oublis".

Après dix jours de grève menée notamment dans les transports par les syndicats totalement hostiles au système de retraite par points proposé par le gouvernement, les syndicats réformistes ont décidé cette semaine de rejoindre la contestation.

La CFDT, qui dénonce en particulier l'instauration d'un "âge d'équilibre" fixé à 64 ans à partir de 2027, appelle ses militants à participer à la grève générale et à la grande manifestation prévue mardi.

Samedi, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, a répété que cette proposition d'âge-pivot à 64 ans était "négociable". (Tangi Salaün)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
14:50La Chine en alerte face à un nouveau virus
RE
13:45Plus de 300 blessés dans les heurts de samedi à Beyrouth - secours
RE
13:13Le sommet de Berlin sur la Libye s'ouvre sans grandes illusions
RE
12:42France-Enquête sur un incident policier samedi à Paris
RE
12:17L'Iran dément l'envoi en Ukraine des boîtes noires du Boeing abattu
RE
10:57Revue de presse de ce dimanche 19 janvier 2020
AW
10:56L'Iran menace de revoir sa coopération avec l'AIEA
RE
10:23La police anti-émeutes intervient contre des manifestants à Hong Kong
RE
09:33L'attaque d'un camp au Yémen a fait 73 morts - sources médicales
RE
07:00L'essentiel de l'actualite a 06h00 gmt (19/01)
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"