Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
754
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

SSII : Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
23/10/2018 | 14:45

Après l'Automobile et les Semiconducteurs, le secteur des Services Informatiques et du Conseil sera-t-il la prochaine victime de l'aversion au risque qui monte chez les investisseurs ? Les avertissements de Sopra Steria et Atos et le retentissement qu'ils ont eu sur le marché apportent deux enseignements. D'une part, la réponse est oui. D'autre part, les actionnaires de Capgemini ont intérêt à avoir le cœur bien accroché.

Atos perd plus de 22% en séance à Paris le 23 octobre 2018. La SSII connue notamment pour être le principal prestataire informatique du Comité International Olympique n'avait pas enregistré une telle déroute boursière depuis les Jeux Olympiques d'Albertville (1992, pour ceux qui ne suivent pas). Deux séances plus tôt, sa rivale Sopra, s'était effondrée de 25,7% en clôture, et pas parce que son port d'attache annécien n'est qu'à quelques kilomètres d'Albertville (vous suivez toujours ?).

Sopra a prévenu vendredi que sa croissance 2018 serait "supérieure à 4,5%" contre "le haut de la fourchette 3 à 5%" jusque-là, tandis que sa marge opérationnelle sera d'environ 7,5%, au lieu d'environ 8,6% évoqués auparavant. A ce stade, vous vous dites "Hum, vous êtes sérieux là, 1,5% de décalage en cumulé ça fait -25% pour l'action ?". Vous n'auriez pas tort, mais les investisseurs sont passés en mode panique, celui où tout grain de sable prend des proportions colossales.
 
C'est d'autant plus le cas quand un second coup de semonce est tiré immédiatement après le premier. Atos a averti ce matin le marché que sa croissance 2018 se limitera à 1% ("entre 2 et 3%" précédemment) pour une marge qui se situera dans le bas de la fourchette d'objectifs 10,5 à 11%. Pour 2019, en incluant l'américain Syntel fraîchement racheté, la croissance se situera dans le bas de la fourchette 2 à 3% et la marge entre 11,5 et 12% (contre 11,5% jusqu'ici). Un léger relèvement qui ne déride pas le marché. Là encore, on parle d'un décalage modeste, mais là aussi on se retrouve avec plus de 20% de baisse.
 
Il n'y a pas vraiment de fumée sans feu. Les perspectives sont moins claires depuis quelques semaines et les managements sont moins ambitieux, ce que les dernières enquêtes de confiance laissaient entrevoir. Mais la sanction, démesurée sur une seule séance, montre que la nervosité monte. Les actionnaires de Capgemini, qui publie demain, ont donc quelques raisons de s'inquiéter.
 
 

Cliquer pour agrandir
 
Le tableau ci-dessus dresse un bilan de plusieurs dossiers du secteur depuis le 1er janvier. Sopra et Atos sont déjà parties à la cave. Capgemini tient le choc. Les meilleures performances sont à chercher du côté d'acteurs plus petits, comme Wavestone et Devoteam. Le graphique qui suit montre que le mois écoulé a été rude pour les sociétés du compartiment. C'est Capgemini qui a le mieux tenu si l'on excepte Altran, qui était en phase de rattrapage après sa lourde chute estivale.
 

Cliquer pour agrandir
 
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTRAN TECHNOLOGIES -0.87%14.77 Cours en temps réel.4.31%
ATOS SE 1.40%70.86 Cours en temps réel.-4.66%
DEVOTEAM -1.66%77 Cours en temps réel.-18.52%
E.ON SE 0.20%10.05 Cours en différé.5.52%
SOPRA STERIA GROUP 3.23%115.2 Cours en temps réel.-19.72%
WAVESTONE 0.48%21 Cours en temps réel.-19.23%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Guenievre - Il y a 1 an arrow option
J'aime tellement ce que vous faites monsieur de La Fontaine
  
  
Voir la réponse précédente
calcucius - Il y a 1 an arrow option
les smalls caps et beaucoup de valeurs du nasdaq ont ouvert le bal en prenant des dérouillées monumentales depuis janvier, au tour des grandes valeurs maintenant.
Le marché (US surtout) est beaucoup beaucoup trop cher après 10 ans de hausse non stop
  
  
letsar - Il y a 1 an arrow option
"La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés".
1
  
zeroneuron - Il y a 1 an arrow option
Je prends l'exemple de visiativ. le 13/03/2018 Euroland affiche un objectif de 50 euros à 12 mois.Aujourd'hui le titre côte 14,14 et l'analyste a ramené son objectif à 27...
Conclusion Les analystes se sont shootés pour atteindre le nirvana et emmené les porteurs vers les abysses en leur faisant miroiter un mirage.
Certaines valeurs affichaient il y a une semaine encore des Per supérieurs à 40 avec des recommandations à l'achat...
Le réveil est brutal mais sera salutaire pour élaborer de nouvelles évaluations sur la base d'une croissance de 1 à 3% pour les meilleurs et non plus des fumeuses hypothèses de croissance de bna à plus de 10%
  
  
JACHEN - Il y a 1 an arrow option
innate: + 37 % C'est fou...
  
  
Carbure - Il y a 1 an arrow option
Promesses au crayon, parole à la gomme.
1
  
  • Publier
    loader