Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Taux : OAT plombées par appétit pour le risque, embellie BTP

03/08/2022 | 19:36
Les indices boursiers repartent de plus belle à la hausse avec +2,5% sur le Nasdaq (à 12.650), lequel franchit le cap des +2.000Pts repris sur un plancher de 10.600 le 16 juin (+19%) et +1.600Pts depuis le 14 juillet (+15% sans consolidation en 3 semaines).
Le S&P500 à 4.160 affiche également +16% sur ses plus bas de mi-juin et +12% en 3 semaines.

L'appétit pour le risque fait un retour fracassant depuis la mi-juillet et les marchés de taux avaient été peu affectés, tout à leur espoir de voir la FED assouplir sa politique monétaire dès la fin du 1er semestre 2023.

Cet espoir vient d'être un peu douché par les discours très 'faucon' face à l'inflation de 3 membres de la FED en 24H : après Charles Evans (FED de Chicago) et Mary Dali (FED de San Francisco), c'est au de James Bullard (FED de St Louis) d'affirmer qu'une action ferme et résolue doit être poursuivie face à l'inflation aux Etats Unis.
Mary Dali estime qu'après avoir culminé, les taux devraient demeurer au zénith 'pour quelque temps', afin de bien éteindre les dernières braises de l'inflation.

Les T-Bonds US se tendent de +4Pts vers 2,781% bien que les 'chiffres du jour' soient mitigés aux Etats Unis avec tout d'abord le moins bon : l'activité du secteur privé américain s'est contractée en juillet pour la première fois depuis juin 2020, à en croire l'indice PMI composite de S&P Global, qui ressort à 47,7 en définitive (révisé de 47,5 en estimation flash), après 52,3 pour le mois précédent.

Bonne surprise en revanche avec une hausse de +2% des commandes à l'industrie américaine (selon le Département du Commerce, elles avaient progressé de +1,8% en mai).

En Europe, les rendements se tendent en l'absence de statistiques majeures ou de déclarations de la BCE : il faut probablement y voir un des effets d'arbitrages désormais à sens unique en faveur des actions.
Nos OAT se dégradent de +5Pts vers 1,43%, les Bunds de +8,5Pts vers 0,886%, les BTP italiens se détendent de -3,5Pts à 3,005 (réduction du 'spread' à +212 avec le 'Bund' contre +250 il y a 10 jours).

De son côté, l'Allemagne a renoué avec les excédents commerciaux au mois de juin selon Destatis : ils se montent à 6,4 milliards d'euros, après avoir essuyé un déficit de 0,8 milliard le mois précédent.

L'office fédéral de statistiques explique que ce retour en zone positive résulte d'une augmentation de 4,5% des exportations allemandes, surpassant largement la légère hausse de 0,2% des importations, par rapport au mois de mai.
Mais il n'y a pas que de bonnes nouvelles : les investisseurs ont pris connaissance ce matin d'un recul de l'indice PMI composite S&P Global dans l'Eurozone.

L'activité y a ralenti de 52,5 en juin à 51,7 en juillet, témoignant d'un recul de la croissance du secteur privé pour un troisième mois consécutif, à son rythme le plus faible depuis avril 2021.
L'indice final dit 'composite' de l'activité globale dans la région est ainsi ressorti à 49,9 le mois dernier, contre 52 points en juin, signalant le premier repli de l'activité depuis février 2021.

La production des fabricants a enregistré sa plus forte contraction depuis mai 2020, tandis que la hausse de l'activité s'est poursuivie dans le secteur des services, mais à son rythme le plus faible depuis six mois.

'Le niveau très élevé de l'inflation en Europe nuit manifestement à la demande, les prestataires de services comme les fabricants ayant fait état d'une plus grande réticence des clients à passer commande', explique Joe Hayes, senior economist à S&P Global.

La tendance est identique dans le secteur privé de la zone euro, l'indice en question s'étant aussi nettement contracté au mois de juillet, l'envolée de l'inflation ayant annihilé le rebond tant espéré de la consommation après la levée des restrictions sanitaires, montrent mercredi les enquêtes mensuelles PMI.




Copyright (c) 2022 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
FRANCE 10Y CASH 0.00%2.2422 Cours en différé.1,054.97%
ITALY 10Y CASH -2.37%3.5745 Cours en différé.218.45%
Dernières actualités "Taux"
04:23L'or baisse de quelques centimètres alors que le dollar augmente
ZR
04:02La roupie s'apprécie à l'ouverture en raison de la faiblesse du dollar et des prix du pétrole.
ZR
03:45Le dollar se débat dans les craintes de récession
ZR
03:42Les actions indiennes vont chuter pour la troisième journée en raison des inquiétudes liées à la hausse des taux de la Fed
ZR
03:33Les actions asiatiques sont en hausse malgré les inquiétudes concernant la croissance mondiale
ZR
07/12Brésil: le taux directeur maintenu à 13,75% (Banque centrale)
AW
07/12La banque centrale brésilienne maintient ses taux et signale les inquiétudes budgétaires de Lula
ZR
07/12Marketmind : Le verre à moitié vide
ZR
07/12Point marchés-Wall Street termine sur une note indécise
RE
07/12Deux développeurs solaires se disputent les actifs d'Enel au Chili -sources
ZR
Dernières actualités "Taux"