Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

FEDERAL NATIONAL MORTGAGE ASSOCIATION

(FNMA)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

Immobilier: Fannie Mae et Freddie Mac peuvent encore faire faillite (Mnuchin)

10/09/2019 | 18:32
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Washington (awp/afp) - Onze ans après l'éclatement de la bulle immobilière causé par les prêts immobiliers à risque, les groupes de financement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, qui avaient été sauvés par l'Etat, risqueraient encore la faillite en cas de crise et ont urgemment besoin d'une réforme, a plaidé mardi le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Ces établissements semi-publics, qui garantissent les prêts immobiliers en les revendant à des investisseurs, sont la clé de voûte du financement hypothécaire aux Etats-Unis. Ils soutiennent particulièrement l'existence du très populaire prêt à taux fixe sur 30 ans, une particularité américaine qui a favorisé l'accession à la propriété.

Nationalisées pendant la crise de 2008-2009, ces entreprises demeurent "trop importantes pour faire faillite" ("too big to fail"), a averti le ministre des Finances de Donald Trump devant une commission du Sénat.

Cela impliquerait de les sauver à nouveau avec l'argent des contribuables en cas de sévère récession. L'Etat a déjà dû verser près de 190 milliards de dollars en 2008 pour éviter la faillite de ces organismes noyés sous les crédits "subprimes" insolvables.

"Si on ne fait rien, ça va mal finir", a renchéri Mark Calabria, directeur de l'agence de financement du logement FHFA, régulateur de ces géants du financement hypothécaire, lors de cette audition.

Il a souligné que ces établissements accuseraient encore des pertes de plus de 43 milliards de dollars si le marché immobilier chutait de 25%, comme l'a montré le dernier scénario de crise imaginé par la Réserve fédérale (Fed) dans le cadre de ses tests de résistance bancaire.

Ces entités, à la mécanique complexe et peu connue du grand public, ne font pas de prêts mais rachètent les crédits aux banques, les titrisent et les revendent aux investisseurs comme des obligations hypothécaires qu'elles garantissent de façon implicite.

Selon M. Calabria, à eux seuls, Fannie Mae et Freddie Mac garantissent près de la moitié du volume des crédits immobiliers aux Etats-Unis, soit 5.500 milliards de dollars sur un volume de crédits de 12.000 milliards, un immense marché obligataire après celui des bons du Trésor.

Beaucoup de capital

Le Trésor a présenté cette semaine l'ébauche d'une réforme de ces institutions pour qu'elles soient privatisées avec l'apport de capitaux et qu'elles ne dépendent plus de l'Etat tout en permettant, par leur mécanisme de revente des crédits, de continuer d'aider au financement de prêts immobiliers à très long terme.

Ces entreprises "ont besoin de beaucoup de capital" alors qu'elles disposent pour l'instant d'environ 3 milliards de dollars chacune ce qui est "irresponsable", a affirmé Steven Mnuchin.

Elles nécessitent un capital d'un montant "plus proche de 100 milliards de dollars que de 6 milliards", a poursuivi M. Mnuchin.

Pour cela il envisage que Fannie Mae et Freddie Mac puissent garder et accumuler une partie de leurs profits (actuellement intégralement versés au Trésor) mais il faudra aussi "faire appel à l'apport de capitaux par des tierces parties".

Cette recapitalisation, qui va de pair avec la privatisation de ces compagnies, devrait leur fournir un coussin de capitaux capable d'éponger une partie des pertes en cas de nouvelle catastrophe immobilière.

Le Trésor ne veut plus en effet de garantie générale implicite de l'Etat -ce qui avait conduit au plan de sauvetage-, mais entend établir une "garantie explicite et déjà financée" qui s'exercera sur certaines obligations hypothécaires.

Depuis que le marché immobilier s'est redressé, Fannie Mae et Freddie Mac --dont les noms ne sont que l'adaptation phonétique de leurs acronymes comme Federal National Mortgage Association (FNMA) pour Fannie Mae--, ont retrouvé de juteux profits qui ont pris directement le chemin du Trésor.

Ces entités ont ainsi reversé quelque 300 milliards de dollars de bénéfices au Trésor depuis leur nationalisation.

afp/rp


© AWP 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
FEDERAL NATIONAL MORTGAGE ASSOCIATION -0.36%0.867 Cours en différé.6.08%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FEDERAL NATIONAL MORTGAGE ASSOCIATION
2021L'entreprise britannique Workspace affiche des pertes, mais prévoit une reprise après d..
ZR
2020La Federal National Mortgage Association fournit des indications sur les ventes pour l'..
CI
2019IMMOBILIER : Fannie Mae et Freddie Mac peuvent encore faire faillite (Mnuchin)
AW
2019Fannie Mae et Freddie Mac pourraient être privatisés par Washington
AW
2019USA : vers une réforme du financement du marché immobilier
AW
2018Federal National Mortgage Association annonce les résultats des bénéfices consolidés po..
CI
2017ROSS MCEWAN : RBS va verser $5,5 mds pour solder un litige aux USA
RE
2017USA : projet pour privatiser Fannie et Freddie Mac
AW
2017USA-Mnuchin contre une privatisation de Fannie Mae, Freddie Mac
RE
Plus d'actualités
Données financières
CA 2021 29 000 M - 25 556 M
Résultat net 2021 - - -
Dette nette 2021 - - -
PER 2021 87,0x
Rendement 2021 -
Capitalisation 4 993 M 4 993 M 4 400 M
Capi. / CA 2021 0,17x
Capi. / CA 2022 0,18x
Nbr Employés 7 700
Flottant -
Graphique FEDERAL NATIONAL MORTGAGE ASSOCIATION
Durée : Période :
Federal National Mortgage Association : Graphique analyse technique Federal National Mortgage Association | Zone bourse
Graphique plein écran
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 2
Dernier Cours de Cloture 0,87 $
Objectif de cours Moyen 0,50 $
Ecart / Objectif Moyen -42,5%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Hugh R. Frater Chief Executive Officer & Director
David C. Benson President
Chryssa C. Halley Vice President-Corporate Tax
Sheila Colleen Bair Chairman
Kimberly H. Johnson Senior Vice President & Chief Risk Officer