Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

PFIZER, INC.

(PFE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Le nouveau variant Omicron se répand sur la planète

29/11/2021 | 06:25
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

La Haye (awp/afp) - Le nouveau variant du coronavirus, Omicron, continuait dimanche soir à se propager dans le monde entier, avec de premiers cas au Canada, semant l'inquiétude et poussant de plus en plus de pays à fermer à nouveau leurs frontières aux voyageurs étrangers.

Dernier en date, le Canada a annoncé dimanche deux cas chez des personnes ayant voyagé récemment au Nigeria et qui ont été placées à l'isolement à Ottawa.

Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l'arrivée durant la semaine écoulée du variant Omicron a été jugée "préoccupante" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Identifié en Afrique du Sud, il a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières à l'Afrique australe alors qu'ils venaient parfois à peine de se rouvrir au monde.

L'OMS est venue au secours des pays africains, demandant "que les frontières restent ouvertes". Se jugeant déjà "punie" pour avoir révélé l'existence du variant, l'Afrique du Sud a demandé la levée "immédiate et urgente" des restrictions de voyage. Le Malawi a dénoncé des restrictions de voyage relevant de "l'afrophobie".

Dans l'immédiat, le prestigieux hôpital Bambino Gesù de Rome a publié une première "image" du nouveau variant, qui montre qu'il présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta actuellement dominant.

"D'autres études nous diront si cette adaptation est neutre, moins dangereuse ou plus dangereuse", ont précisé les chercheurs.

Les cas se sont en tout cas multipliés, notamment en Europe.

Aux Pays-Bas, les autorités sanitaires ont annoncé que 13 passagers arrivés d'Afrique du Sud vendredi à Amsterdam étaient porteurs du variant.

La gendarmerie locale a du reste annoncé dimanche soir avoir arrêté, dans un avion qui s'apprêtait à décoller, deux passagers qui avaient "fui" un hôtel où étaient confinés des passagers en provenance d'Afrique du Sud et positifs au Covid.

Deux cas signalés au Danemark venaient aussi d'Afrique du Sud, tout comme et les trois cas confirmés en Allemagne et le cas "probable" annoncé dimanche soir par la Suisse.

Le Royaume-Uni a aussi annoncé dimanche un troisième cas, venu d'Afrique australe.

Israël, où un cas a été confirmé chez un voyageur revenu du Malawi, interdit à partir de dimanche soir l'entrée des étrangers et imposer test PCR et quarantaine même à ses ressortissants vaccinés.

Deux cas ont été confirmés en Australie chez deux passagers vaccinés venus d'Afrique australe, le jour où le pays fermait ses frontières à neuf Etats d'Afrique australe.

Outre le Canada, Israël et l'Australie, la présence du variant Omicron est confirmée en Afrique du Sud, au Botswana, à Hong Kong, et dans plusieurs pays d'Europe (Belgique, Allemagne, Italie et République tchèque).

Réunion d'urgence

Face à cette propagation, le Royaume-Uni a convoqué pour lundi "une réunion d'urgence" des ministres de la Santé du G7, dont il exerce la présidence tournante.

En France, la détection du variant Omicron est "très probablement une question d'heures", a estimé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le nouveau variant B.1.1.529 représente un risque "élevé à très élevé" pour l'Europe, selon l'agence de santé de l'Union européenne.

Avant même son apparition, le continent affrontait une flambée épidémique liée au variant Delta, avec le rétablissement de restrictions sanitaires pas toujours bien acceptées comme aux Pays-Bas, dans les Antilles françaises ou en Suisse. Ce pays a néanmoins largement validé dimanche un pass Covid.

En Autriche, des dizaines de milliers de personnes ont défilé ce week-end contre l'obligation vaccinale.

Selon le groupe d'experts de l'OMS, les données préliminaires suggèrent que le variant Omicron présente "un risque accru de réinfection". Jamais un variant n'avait provoqué autant d'inquiétude dans le monde depuis l'émergence de Delta, déjà très contagieux.

Sur tous les continents, notamment en Europe, nombreux sont les Etats qui se ferment à des pays d'Afrique australe dont l'Afrique du Sud, le Botswana, le Zimbabwe, la Namibie, le Lesotho, l'Eswatini, le Mozambique, mais aussi la Zambie, le Malawi ou l'Angola selon les cas. Ils durcissent aussi les règles d'entrée pour tous les voyageurs.

Dimanche, l'Angola, lui-même placé sur liste rouge par le Royaume-Uni, est devenu le premier pays d'Afrique australe à suspendre ses vols dans la zone.

Les Philippines ont annoncé la suspension des vols en provenance de pays où le variant a été détecté.

Au Royaume-Uni, de nouvelles restrictions entreront en vigueur mardi, avec le retour du port du masque et un durcissement des mesures d'entrée sur le territoire.

L'Arabie saoudite a allongé la liste des pays avec lesquels elle suspend ses liaisons, les portant à 14. Le Koweït et le Qatar - important hub aérien - ont aussi annoncé des restrictions respectivement envers neuf et cinq pays africains.

Quant au Maroc, il a annoncé dimanche la suspension de tous les vols directs pour deux semaines.

"Course contre la montre"

Aux Etats-Unis, qui venaient de se rouvrir au monde début novembre, les frontières seront fermées à partir de lundi aux voyageurs venant de huit pays d'Afrique australe.

Du côté des fabricants de vaccins, AstraZeneca comme Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax se sont déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche Omicron.

Il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence du nouveau variant, a souligné vendredi l'OMS.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a estimé à "deux à trois semaines" le délai nécessaire aux laboratoires pour déterminer s'ils doivent adapter leur vaccin, appelant dimanche à redoubler de précautions sanitaires pour "gagner du temps" durant cette "course contre la montre".

afp/al


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ASTRAZENECA PLC -1.11%8744 Cours en différé.0.85%
PFIZER, INC. -2.33%52.79 Cours en différé.-10.60%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur PFIZER, INC.
11:19ALBERT BOURLA : Un vaccin annuel préférable à des rappels fréquents, selon Pfizer
RE
22/01ALBERT BOURLA : Coronavirus-Un vaccin annuel préférable à des rappels fréquents-Pfizer
RE
21/01Pfizer Inc. et OPKO Health, Inc. font le point sur la demande d'autorisation de mise su..
CI
21/01L'évaluation de Moderna est revenue sur terre et est devenue plus raisonnable, selon Bo..
MT
21/01Le vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech reçoit l'aval de l'OMS pour les enfants de 5 à 11..
MT
21/01Le vaccin COVID-19 de Pfizer reçoit l'aval de l'OMS pour les enfants de 5 à 11 ans
MT
21/01Le Japon autorise le vaccin COVID-19 de Pfizer/BioNTech pour les enfants
MT
21/01BOURSE DE WALL STREET : USA-Les valeurs à suivre à Wall Street (actualisé)
RE
21/01BOURSE DE PARIS : Le Nasdaq n'y arrive plus
21/01L'actionnaire d'Unilever demande une amélioration des performances après l'échec de l'o..
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur PFIZER, INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 81 972 M - 72 267 M
Résultat net 2021 22 216 M - 19 586 M
Dette nette 2021 27 397 M - 24 154 M
PER 2021 13,8x
Rendement 2021 3,00%
Capitalisation 296 Mrd 296 Mrd 261 Mrd
VE / CA 2021 3,95x
VE / CA 2022 3,12x
Nbr Employés 78 500
Flottant -
Graphique PFIZER, INC.
Durée : Période :
Pfizer, Inc. : Graphique analyse technique Pfizer, Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique PFIZER, INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 23
Dernier Cours de Cloture 52,79 $
Objectif de cours Moyen 57,79 $
Ecart / Objectif Moyen 9,46%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Albert Bourla Chairman, Chief Executive & Operating Officer
Susan Silbermann President & General Manager-Pfizer Vaccines
Frank A. D'Amelio Chief Financial Officer & EVP-Global Supply
Mikael Dolsten Executive VP, President-Research & Development
Lidia L. Fonseca Executive VP, Chief Digital & Technology Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
PFIZER, INC.-10.60%296 303
JOHNSON & JOHNSON-3.40%434 036
ROCHE HOLDING AG-4.87%319 830
ABBVIE INC.-2.53%233 325
ELI LILLY AND COMPANY-11.98%220 356
NOVO NORDISK A/S-14.11%219 146