Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Total SE    FP   FR0000120271

TOTAL SE

(FP)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Total : Des associations alertent à nouveau sur les projets ougandais de Total

20/10/2020 | 19:41
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Deux projets pétroliers menés par Total entraînent des violations des droits de plus de 100.000 personnes en Ouganda et en Tanzanie, accusent les associations françaises Amis de la Terre France et Survie dans un rapport publié mardi.

Dans un communiqué publié mardi soir, le groupe français déclare que le projet Tilenga en Ouganda a été conçu "avec le souci primordial de minimiser et d’atténuer les impacts sur les communautés locales".

"Aucune personne n’a eu à quitter sa terre avant de recevoir une compensation appropriée pour les terres comme pour les cultures", dit le groupe qui précise discuter avec les autorités ougandaises d’un "système de paiement intérimaire pour prendre en compte le temps écoulé entre les évaluations et le versement effectif des indemnisations avant le transfert de possession des terrains concernés".

Total "récuse à nouveau les accusations d’atteintes aux droits humains et réaffirme qu’il ne tolère ni ne contribue à aucune agression, menace physique ou juridique, contre ceux qui exercent leur droit à la liberté d’expression, à manifester et se réunir pacifiquement, y compris lorsqu’ils agissent en tant que défenseurs des droits humains".

Les Amis de la Terre France et Survie avaient porté l'affaire devant la justice en 2019, mais le tribunal de grande instance de Nanterre s'était déclaré en début d'année incompétent pour la juger.

Leur rapport, publié avant une audience en appel prévue le 28 octobre, précise que "la problématique d'accaparement des terres est au centre des violations subies par les communautés affectées".

Ces violations, ajoutent les deux associations, portent à la fois sur le droit de propriété mais également sur les droits à un niveau de vie suffisant, à l'alimentation, à l'éducation, à la santé, à un logement décent, à la vie et à la sûreté, à la liberté d'expression et à un consentement libre, préalable et informé.

Dans le cadre de leur action en justice, aux côtés de quatre associations ougandaises, Les Amis de la Terre France et Survie tentent de faire appliquer la loi française sur le devoir de vigilance obligeant légalement les maisons-mères des multinationales établies en France à prévenir les violations des droits humains et les dommages environnementaux liés à leurs activités dans le monde entier.

"Un an tout juste après (l'assignation) en justice, et malgré nos alertes appelant à prendre des mesures urgentes pour faire cesser les violations et éviter qu'elles ne se reproduisent à plus grande échelle, la situation s'est aggravée en Ouganda", écrivent-elles dans leur rapport.

"Il y a plus que jamais urgence à agir. Ce sont maintenant plusieurs dizaines de milliers de personnes qui sont impactées et qui ont commencé à perdre leurs moyens de subsistance avant même de percevoir la moindre compensation", ajoutent les deux associations, dont le rapport repose notamment sur une enquête de terrain réalisée en juin et septembre "dans différents districts impactés en Ouganda".

Evoquant des "déplacements massifs de population" liés au deux projets de Total - à savoir le projet Tilenga d'exploitation de gisements ougandais et un projet d'oléoduc -, les associations reprochent notamment au groupe pétrolier d'imposer des restrictions aux communautés "dans l'usage de leurs terres agricoles, dont elles dépendent pour survivre, et ce bien avant d'avoir reçu leurs compensations". (Benjamin Mallet et Sarah White édité par Henri-Pierre André)


© Reuters 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TOTAL SE
28/11FRANCE : Elisabeth Borne espère un reflux du chômage en 2021
RE
27/11TOTAL : BlackRock passe sous les 5% de DDV
CF
27/11TOTAL : Le Mozambique dit ne pas être informé des projets GNL d'Exxon/Total
RE
27/11FRANCE : Appel à la grève à la raffinerie Total de Donges
RE
27/11La soif de biocarburants cale pour la première fois en 20 ans
AW
26/11TOTAL : BlackRock dépasse les 5% des votes
CF
26/11Dinde, Black Friday et Devinette au programme
26/11TOTAL : Eren sécurise le financement de centrales éoliennes au Brésil
RE
26/11EN DIRECT DES MARCHES : Orange / Atos, Alstom, Unibail, Europcar, CGG, Slack, De..
25/11Exxon et Total renégocient leur accord dans le GNL au Mozambique
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TOTAL SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 126 Mrd - 105 Mrd
Résultat net 2020 -6 845 M - -5 722 M
Dette nette 2020 38 856 M - 32 480 M
PER 2020 -17,0x
Rendement 2020 6,90%
Capitalisation 119 Mrd 118 Mrd 99 102 M
VE / CA 2020 1,25x
VE / CA 2021 1,12x
Nbr Employés 107 776
Flottant 91,1%
Graphique TOTAL SE
Durée : Période :
Total SE : Graphique analyse technique Total SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TOTAL SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 23
Objectif de cours Moyen 47,87 $
Dernier Cours de Cloture 45,10 $
Ecart / Objectif Haut 29,8%
Ecart / Objectif Moyen 6,14%
Ecart / Objectif Bas -48,0%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Patrick Pouyanné Chairman & Chief Executive Officer
Jean-Pierre Gerard Claude Sbraire Chief Financial Officer
Marie-Noelle Semeria Chief Technology Officer
Patrick Artus Independent Director
Marie-Christine Coisne-Roquette Lead Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TOTAL SE-23.37%118 487
GAZPROM-27.57%57 880
PUBLIC JOINT STOCK COMPANY ROSNEFT OIL COMPANY-16.26%57 341
EQUINOR ASA-16.32%54 125
PAO NOVATEK-19.70%48 945
ENI SPA-38.02%36 657