Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  London Stock Exchange  >  IDE Group Holdings plc    COR   GB00B4NJ4984

IDE GROUP HOLDINGS PLC

(COR)
  Rapport
Cours en différé. Temps Différé London Stock Exchange - 18/02 09:00:00
3.6 GBp   --.--%
05/02CARMAT : obtient une approbation complète de la FDA
CF
26/01L'Italie suspendue à l'élection régionale en Emilie-Romagne
AW
2019CARMAT : A suivre aujourd'hui
AO
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteur

L'Italie suspendue à l'élection régionale en Emilie-Romagne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
26/01/2020 | 04:02

Ajoute participation à la mi-journée. Commentaire d'électeur

BOLOGNE (awp/afp) - L'Italie a les yeux braqués dimanche sur l'Émilie-Romagne, riche région du nord dont l'élection régionale a valeur de test national, la fragile coalition au pouvoir redoutant qu'une victoire de l'extrême-droite dans ce bastion de gauche n'entraîne une chute du gouvernement.

Les représentants de la majorité formée par le Parti démocrate (PD, gauche) et les 5 Étoiles (M5S, anti-establishment) ont eu beau marteler que ce scrutin n'aurait aucune incidence sur le gouvernement, le chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini a prévenu: si son parti l'emporte en Émilie-Romagne, il exigera dès lundi des législatives anticipées.

Fort des sondages montrant la Ligue en tête des intentions de vote à 30%, et premier parti d'Italie, le souverainiste espère qu'un retour des Italiens aux urnes sera synonyme pour lui de reconquête du pouvoir.

La gauche est aussi sous la menace dimanche d'une défaite dans une autre région, la Calabre (sud), qu'elle détient mais où la candidate de centre droit (Forza Italia), soutenue par l'extrême-droite, est favorite.

Région prospère du centre-nord de la péninsule, baignée par l'Adriatique, l'Emilie-Romagne a longtemps été un bastion inexpugnable de la gauche dont les valeurs prévalent toujours dans ses villes, même si la droite a fait de sérieuses incursions dans ses villages et ses campagnes.

"Ces dernières années, les couleurs politiques marquées pour telle ou telle région ont eu tendance à s'estomper, notamment avec l'arrivée du Mouvement 5 Etoiles, les cartes ont été rebattues et c'est intéressant car on ne sait plus à l'avance à quel résultat s'attendre", à déclaré à l'AFP Andrea Setti, 34 ans, employé de banque qui a voté dimanche à Bologne.

La participation facteur clé

Les derniers sondages publiés avant le silence médiatique imposé par la loi ont montré que la droite, menée par la Ligue, était au coude-à-coude avec le Parti démocrate en Emilie-Romagne.

Quelque 3,5 millions d'électeurs sont appelés à voter dimanche entre 07H00 (06H00 GMT) et 23H00 pour élire leur exécutif régional.

Une des clés du scrutin sera la participation. A la mi-journée elle était de 23,67%, soit plus du double de celle enregistrée au même moment lors des régionales de de 2014 (10,88%).

Soutenue par l'ancien chef du gouvernement Silvio Berlusconi, la candidate d'extrême-droite Lucia Borgonzoni, 43 ans, a été éclipsée par Matteo Salvini qui a sillonné la région, inondant les médias sociaux d'images le montrant en train de déguster les spécialités locales que sont le jambon de Parme et le parmesan.

Le leader d'extrême-droite a mis la gauche en colère samedi en rompant le silence préélectoral par un tweet sur l'"avis d'expulsion" qu'il ira remettre au gouvernement en cas de victoire.

Dans le camp adverse, le président de région sortant et candidat de la gauche Stefano Bonaccini lui a opposé pendant sa campagne la bonne gestion et les résultats économiques de la région qui affiche un taux de chômage de 5,9% (contre 9,7% au plan national) et une croissance de 2,2% en 2018.

L'élu de gauche pourrait aussi profiter de la dynamique anti-salvinienne créée par les Sardines, mouvement de jeunesse né dans la région il y a deux mois et rapidement devenu un symbole national de la protestation contre l'extrême-droite.

Certains analystes affirment toutefois que nombre d'entreprises familiales et artisanales locales sont mécontentes et se sentent les laissées-pour-compte de la mondialisation.

D'autres expliquent que la gauche traditionnelle a abandonné ceux qu'elle cherchait autrefois à défendre pour satisfaire d'autres intérêts.

"S'accrocher au pouvoir"

Pour la première fois, la Ligue a triomphé en Émilie-Romagne aux élections européennes de mai, devenant le premier parti régional avec près de 34% des voix, dépassant les 31% du PD.

Le principal facteur de stabilité de la majorité au pouvoir en Italie, affaiblie par les divisions, est la crainte commune d'un retour prématuré aux urnes qui pourrait permettre à Matteo Salvini de revenir aux affaires.

Le gouvernement "s'accrochera au pouvoir à court terme", a déclaré Agnese Ortolani, analyste à l'Economist Intelligence Unit.

Mais une victoire de la Ligue accroîtrait les tensions au sein de la majorité, le PD reprochant alors probablement au M5S d'avoir refuser de présenter un candidat unique, divisant ainsi le vote anti-Salvini.

Les experts estiment qu'un tel résultat pourrait provoquer l'effondrement du M5S, rongé par les luttes internes et dont une quinzaine de parlementaires ont fait défection ces dernières semaines.

Le chef du M5S, Luigi Di Maio, a démissionné mercredi pour tenter d'éviter une crise, mais les observateurs estiment que cela pourrait ne pas être suffisant.

ide-fio/phv

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur IDE GROUP HOLDINGS PLC
05/02CARMAT : obtient une approbation complète de la FDA
CF
26/01L'Italie suspendue à l'élection régionale en Emilie-Romagne
AW
2019CARMAT : A suivre aujourd'hui
AO
2019Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 13 septembre 2019
AO
2019CARMAT : a reçu une approbation conditionnelle de la FDA
CF
2019CARMAT : approbation conditionnelle de la FDA pour lancer une étude clinique de ..
AO
2019L'Inde ouvre plus grand la porte aux investissements étrangers
AW
2019Résumé des principales informations économiques du lundi 13 mai 2019
AW
2018IDE GROUP HOLDINGS PLC : RIGHTS ISSUE: 1 new share @ 0.025 GBP for 10 existing s..
FA
2014CUPID PLC : Détachement de dividende final
FA
Plus d'actualités
Données financières (GBP)
CA 2018 -
EBIT 2018 -
Résultat net 2018 -
Dette 2018 -
Rendement 2018 -
PER 2018 -
PER 2019 -
Capi. / CA2018 -
Capi. / CA2019 -
Capitalisation 14,4 M
Graphique IDE GROUP HOLDINGS PLC
Durée : Période :
IDE Group Holdings plc : Graphique analyse technique IDE Group Holdings plc | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique IDE GROUP HOLDINGS PLC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
 
Recommandation moyenne -
Nombre d'Analystes
Objectif de cours Moyen
Dernier Cours de Cloture 0,04  
Ecart / Objectif Haut -
Ecart / Objectif Moyen -
Ecart / Objectif Bas -
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Andy George Parker Executive Chairman
Andrew Ian Smith Executive Director
Sebastian White Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
IDE GROUP HOLDINGS PLC-18.18%19
ACCENTURE0.85%134 854
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION12.43%133 466
TATA CONSULTANCY SERVICES1.92%115 866
AUTOMATIC DATA PROCESSING, INC.6.31%78 255
VMWARE, INC.6.61%66 332