Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Indices  >  Nasdaq  >  NASDAQ Comp.    COMP   XC0009694271

NASDAQ COMP.

(COMP)
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunautéHeatmapComposition 
SynthèseToute l'actualitéActualités des composants de l'indiceAnalyses Zonebourse

Taux : détente avec aggravation du bilan épidémique chinois

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
13/02/2020 | 19:29
A Wall Street, tout monte, les marchés obligataires -refuges contre le risque- mais également les actions, avec un nouveau record absolu pour le Nasdaq.
Cela semble totalement contradictoire vu l'actualité : force est de constater que coexistent deux façons appréhender l'aggravation de l'épidémie de 'Covid-19'.
Les T-Bonds se détendent assez logiquement, de -2Pts vers 1,607%, mais les actions ne baisent pas pour autant !

Wall Street semble complètement étanche face aux mauvaises nouvelles venues de Chine : les autorités chinoises sont revenues à leur méthode initiale de comptabilisation des personnes 'positives' au test de contamination au Covid-19 (conformément aux recommandations de l'OMS) et le 'correctif' à la hausse est brutal avec près de 15.000 nouveau cas recensés.
Loin d'avoir dépassé son pic mercredi dernier, l'épidémie se répand et s'accélère en Chine, mais également à Singapour... et le Japon vient d'officialiser le 1er décès sur son propre sol.
La province chinoise du Hubei, épicentre de l'épidémie du COVID-19, a fait état mercredi de 250 nouveaux décès, le pire bilan quotidien depuis le début de la pandémie... et ce n'est pas la seule région touchée par l'épidémie.

Les fermetures d'usines sont prolongées, des compagnies aériennes suspendent le trafic Chine/étranger ou USA/Chine jusqu'à fin avril.

Bruxelles maintient néanmoins ses prévisions de croissance pour la zone Europe en 2020.
Les Bunds se détendent ce soir de -2Pts à -0,396% et nos OAT de -1,7Pt à -0,152% (et -0,176% au meilleur du jour).
Détente de -2Pts également sur les BTP italiens à 0,902% et de -1,2Pt sur les Bonos espagnols.

Les Bunds ignorent apparemment la hausse des prix à la consommation en Allemagne: ils ont augmenté de 1,7% en janvier en rythme annuel, un taux d'inflation en hausse par rapport à celui de 1,5% observé le mois précédent, d'après Destatis qui confirme donc son estimation préliminaire de fin janvier.

Après +0,1 point le trimestre précédent, le taux de chômage en France (hors Mayotte) au sens du BIT s'inscrit en nette baisse au quatrième trimestre 2019, passe de 8,5% à 8,1% de la population active, selon les données de l'Insee (mais c'est au prix d'un nombre de radiations record de 400.000 personnes, le retour à l'emploi ne compte que pour 20% de la baisse apparente du chômage) et en métropole, il s'établit à 7,9%.

La journée a également été ponctuée par la publication des inscriptions hebdo au chômage qui progressent marginalement, de +2.000 à 205.000 (la moyenne sur 4 semaines reste inchangée à 212.000).
Les prix à la consommation ont augmenté de seulement 0,1% en janvier par rapport au mois précédent, d'après le Département du Travail US, alors que les économistes prévoyaient une hausse de 0,2% en moyenne.

En donnée 'core (hors énergie et produits alimentaires) l'inflation ressort à +0,2%, un niveau conforme au consensus de marché.

Par rapport à janvier 2019, l'indice des prix a augmenté de 2,5% en données brutes -soit le taux annualisé le plus élevé observé depuis celui d'octobre 2018- et de 2,3% hors éléments volatils le mois dernier.

Pour bien comprendre l'apparente invulnérabilité de Wall Street aux mauvaises nouvelles et la fermeté des marchés obligataires, il convient de noter que la FED a injecté près de 49Mds$ sous forme de 'repo' ce matin (injection quotidienne) et 30Mds$ sous forme de prises en pension à 14 jours... alors que les opérateurs en réclamaient pratiquement le double (59Mds$) !
Outre Manche, les Gilts se sont nettement dégradés (+4Pts environ vers 0,65%) sur l'annonce de la démission du ministre de l'économie, peu avant la présentation d'un budget de relance conçu par Boris johnson.




Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur NASDAQ COMP.
27/03Wall Street : entre 'fait accompli' et allègements précaution
CF
27/03Wall Street dans le rouge vendredi, mais en nette hausse sur la semaine
AW
27/03Wall Street dans le rouge vendredi, mais en nette hausse sur la semaine
AW
27/03Coup d'arrêt à Wall St après trois séances de hausse
RE
27/03Wall Street dans le rouge vendredi, mais en nette hausse sur la semaine
AW
27/03La peur du coronavirus fait plonger les actions
RE
27/03Point marchés-La peur du coronavirus fait plonger les actions
RE
27/03Le point hebdo de l'investisseur : Le temps des paradoxes
27/03Wall Street : une tonalité rouge vif en fin de matinée
CF
27/03A Wall Street, le Dow Jones repart à la baisse après trois séances de hausse
AW
Plus d'actualités
Graphique NASDAQ COMP.
Durée : Période :
NASDAQ Comp. : Graphique analyse technique NASDAQ Comp. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique NASDAQ COMP.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Heatmap :