Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Bitcoin : La déferlante “ETF” en approche

22/10/2021 | 17:53
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

“BITO” c’est sous ce ticker que l’ETF Bitcoin ProShares s’est présenté à la bourse de New York ce mardi 19 octobre. Maintenant c’est au tour de “BTF” de faire sa rentrée des classes. Et oui, il n’aura pas fallu longtemps pour qu’un deuxième fonds indiciel vienne se manifester dans la cour des grands. Le fonds Valkyrie Bitcoin Strategy a été lancé sur le Nasdaq aujourd'hui. Un troisième ETF porté par VanEck devrait également venir jouer des coudes avec ses concurrents dans les prochains jours. BITO aura été le premier à s'asseoir en classe, avant que ses camarades de jeu ne se ruent pour prendre place aux bureaux d’à côté. Et si la salle de classe était finalement un amphithéâtre… Coup d'œil sur l'ébullition du secteur.

Ces fonds indiciels sont des produits financiers adossés à un indice boursier et pour BITO, celui-ci permet d’investir sur des contrats à terme Bitcoin, une classe d’actif qui est adossée aux mouvements futurs de la devise numérique. L’ETF ProShares a connu un succès retentissant à Wall Street lors de son introduction, c’est pas moins de 1 milliard de dollars de volumes de transactions sur ce même jour pour une accumulation de 570 millions de dollars d’actifs. En revanche, à l'heure où j'écris ces lignes, BITO fait la grimace en revenant se positionner à son cours d’ouverture. Du côté du BTF, rien de révolutionnaire, il viendra marcher sur les plates bandes de son homologue en proposant un fonds négocié sur des contrats à terme. Si vous vous attendiez à un ETF “Spot market” c’est raté ! Pour l’anecdote, Valkyrie avait proposé le ticker “BTFD” en premier lieu, certains y voyaient dans l’acronyme la signification “Buy The F***ing Deep” mais la Securities and Exchange Commission a demandé un changement de nom pour l’ETF. 

Source : valkyrie-funds.com

Bien que l’ETF Spot soit pour l’instant balayé de la main par la SEC, les dossiers de demandes s’empilent. Mais pourquoi la SEC est-elle si réfractaire?

Premièrement, la différence entre un ETF à terme et un ETF spot aux Etats-Unis réside dans le cadre réglementaire. L’ETF Spot est régi par le processus de la Securities Act (1933) qui oblige les différentes bourses à se soumettre à un fastidieux formulaire (lien pour les plus curieux : Formulaire S-4) pour prouver notamment que le marché sous-jacent visé n’est pas assujetti à de la manipulation. L’ETF à terme lui, est régi par la loi de 1940 (Lien : ici) qui concerne les sociétés d’investissement et ne nécessite donc pas la même procédure. Celle-ci comprend notamment de :

  • S'enregistrer auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) afin d'assurer la surveillance. 
  • Respecter des règles anti-fraude strictes 
  • Ne pas recourir à un effet de levier excessif (emprunter pour augmenter le potentiel de rendement des investissements) ou à la vente à découvert (emprunter des actions pour les vendre), qui peuvent tous deux augmenter considérablement les risques d'investissement.
  • Divulguer régulièrement leurs avoirs, leurs stratégies et leurs conditions financières.

Les marchés “Spot” des actifs numériques sont pour l’instant en grande partie non encadrés, alors que les réglementations des marchés à terme permettent d’offrir une certaine “clarté “aux investisseurs. Pour notre fameux BITO c'est la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), une agence de régulation des bourses américaine qui fixe les règles car elle supervisait déjà les contrats à terme Bitcoin depuis quatre ans. La présence de la CFTC en tant que régulateur sur le marché à terme est sûrement une des causes de l’ouverture de l’ETF BITO. Pour rappel les contrats à terme sont des accords juridiques permettant d’acheter ou vendre un actif à prix déterminé à une date fixée dans le futur. Vous pourriez me dire : “Mais en soit, ça change quoi en tant qu’investisseur?”. 

Les ETF vont être cotés sur les contrats futures du CME (Chicago Mercantile Exchange) au lieu de suivre le prix actuel de l’actif sous-jacent. De fait, ni le BITO ni le BTF ne suivront le même prix que le Bitcoin. Pas de panique ce n’est pas un système de Ponzi ! Les contrats à terme Bitcoin sont élaborés pour suivre le taux de référence Bitcoin (BRR), un indice de prix basé sur le prix commercial moyen de plusieurs bourses BTC comme Kraken, Coinbase, Bitstamp… Pour faire simple, dans le cadre du BTC chaque contrat à terme à une date d’expiration et donc un renouvellement des contrats est nécessaire. Lorsque les dates d’échéances approchent alors les traders en achètent d’autres à une date d’expiration plus lointaine, ce qui entraîne naturellement des coûts. Ce processus un peu plus complexe qu’un ETF Spot a été estimé comme “donner plus de sécurité à l’investisseur” par la SEC. Un ETF Spot permettrait cependant de supprimer une bonne partie des coûts liés à ce  processus et de suivre le prix de l’actif directement au comptant,  ainsi que de supprimer toute la complexité associée à l’acquisition et au stockage de cryptomonnaies dans un portefeuille sur un exchange (Bien que des améliorations notables soient faites de ce côté ces dernières années).

La SEC ne semble pas être pressée d’accepter les ETF Spot mais l’apparition de ces produits sur des contrats à terme est déjà un pas majeur pour l’industrie des cryptomonnaies. Peut-être, verrons-nous dans quelques temps un ETF Spot être accepté par la SEC. Dans ce sens, c'est le fonds Grayscale qui gère un montant de 38,7 milliards de dollars en Bitcoin qui souhaite convertir son fonds en ETF Spot ou encore la société d’investissement Invesco qui a retiré sa demande d’ETF Futures pour créer un ETF Spot. Certains voient dans les cryptomonnaies un phénomène de bulle spéculative menant à la ruine les investisseurs qui s’y frottent, mais force est de constater que le développement et l’adoption de ces actifs dépassent les frontières du marché des petits spéculateurs avides de richesses. 


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BITCOIN (BTC/EUR) 0.07%50051.655886 Cours en temps réel.113.08%
BITCOIN (BTC/USD) -0.08%56533 Cours en temps réel.98.34%
COINBASE GLOBAL, INC. -3.32%284.71 Cours en différé.0.00%
INVESCO LTD. 3.55%22.75 Cours en différé.26.05%
NASDAQ COMP. 0.83%15381.319749 Cours en temps réel.18.36%
S&P 500 1.42%4577.1 Cours en différé.20.15%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader