Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bonds Europe: relâchement de la tension sur la dette italienne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
17/05/2018 | 19:18

Paris (awp/afp) - Le mouvement de tension qui pesait sur la dette italienne a fini par se relâcher jeudi, au moment où les négociations en Italie entre la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste) pour former un nouveau gouvernement sont entrées dans leur dernière ligne droite.

"Le marché a soufflé un peu parce qu'il y n'y a pas eu de mauvaises nouvelles supplémentaires", a commenté auprès de l'AFP Daniel Stefanetti, gérant obligataire de la société de gestion luxembourgeoise Ethenea.

Le mouvement de tension au cours de l'après-midi a été toutefois moins fort que celui de la veille et n'a pas entraîné dans son sillage les pays du sud de l'Europe.

L'Allemagne s'est en revanche détériorée parce que les investisseurs inquiets "qui avaient acheté allemand et vendu italien, ont probablement fait marche arrière", a estimé l'analyste.

"Hier, il y a eu un énorme choc, qui a entraîné beaucoup de nervosité mais ce qui était à l'origine de la vente massive c'était plutôt des rumeurs", a-t-il ajouté.

L'écart, très regardé en Italie, entre les taux d'emprunt italien et allemand à dix ans, s'est nettement accentué mercredi, "sa plus forte réaction depuis quelques années", selon l'expert.

Les chefs de file du M5S et de la Ligue, Luigi Di Maio et Matteo Salvini, se sont à nouveau réunis jeudi pour tenter de s'accorder sur les derniers arbitrages de leur programme commun, ainsi que sur le profil et le nom du futur chef de gouvernement.

Deux mois et demi après les législatives du 4 mars, les deux partis avaient annoncé mercredi soir avoir rédigé un "contrat pour le gouvernement du changement" dont plusieurs ébauches ont fuité ces derniers jours dans la presse, suscitant des craintes, même si ses responsables ont systématiquement assuré que celles publiées étaient "dépassées".

L'une d'elles notamment, qui évoquait la renégociation des traités européens et la possibilité de demander à la Banque centrale européenne (BCE) un effacement de dette de 250 milliards d'euros, a généré des inquiétudes sur les marchés.

La dette italienne pesait fin mars 2.302,3 milliards d'euros. Cela représente quelque 132% du Produit intérieur brut (PIB) du pays, le ratio le plus élevé en Europe derrière la Grèce.

- Remontée des taux -

"Tout cela reste très confus" et "les investisseurs vont attendre de voir si le gouvernement se forme et quel sera son programme", a souligné M. Stefanetti à propos des différents pistes de programmes évoquées.

Toutefois, "la toile de fond, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis, reste la remontée des taux d'intérêt", a estimé l'expert.

Car le retour de l'inflation, le faible niveau de chômage outre-Atlantique qui peut induire une hausse des salaires et la remontée du pétrole dans un contexte de forte demande et de tensions entre les États-Unis et l'Iran, ont tendance à tirer les taux d'emprunt vers le haut, a-t-il détaillé.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Italie a fini stable à 2,115% contre 2,117% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de l'Espagne était également quasiment stable à 1,408% contre 1,412%.

La tension était légère pour le taux de la Grèce à 4,444% contre 4,373%.

En revanche, le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a progressé à 0,640% contre 0,606%, tout comme celui de la France à 0,871% contre 0,843%.

En dehors de la zone euro, le taux d'emprunt britannique à dix ans a clôturé à 1,563% contre 1,517%.

A la clôture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis se stabilisait à 3,100% contre 3,096% mercredi, à l'instar de celui à 30 ans à 3,232% contre 3,217%. Le taux d'emprunt américain à deux ans s'établissait pour sa part à 2,564% contre 2,585%.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
17/08BONDS EUROPE : petite détente des taux des pays les plus solides de la zone euro
AW
17/08Jérôme Powell (Fed) à la conférence de Jackson Hole le 24 août
AW
16/08BONDS EUROPE : petit mouvement d'appétit pour le risque
AW
16/08EMPRUNT : KEB Hana Bank lève 100 mio CHF à 0,4075%, échéance 2023
AW
15/08BONDS EUROPE : aversion au risque sur le marché de la dette
AW
15/08EMPRUNT : Lloyds Banking lève 415 millions de francs à 1%, échéance 2025
AW
14/08BONDS EUROPE : répit pour les dettes des pays du sud de l'Europe
AW
14/08BONDS : la France a emprunté au total 6,165 milliards d'euros à court terme
AW
13/08BONDS EUROPE : forte tension sur les taux d'emprunt des pays du sud de l'Europe
AW
13/08BONDS : la France a emprunté 5,193 milliards d'euros à court terme
AW
Dernières actualités "Taux"
Publicité