Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

France-Le PSG au coeur d'une polémique liée au réchauffement climatique

06/09/2022 | 16:55

PARIS, 6 septembre (Reuters) - Une boutade "déplacée" de l'entraîneur du PSG, Christophe Galtier, sur les déplacements en avion de son équipe en plein débat sur la "sobriété" énergétique suscite un tollé politique en France, où la Première ministre invite à "prendre pleinement conscience" du réchauffement climatique.

C'est une sortie ironique de Christophe Galtier - et le fou rire de l'attaquant Kylian Mbappé à ses côtés -, lors d'une conférence de presse lundi à la veille du match de la Ligue des Champions face à la Juventus, qui a déclenché le tir de barrage.

Alors qu'on l'interrogeait sur les déplacements fréquents du PSG en jet privé, le dernier en date samedi dernier pour une rencontre contre Nantes, l'entraîneur a lâché :

"Pour être très honnête avec vous, on en a parlé ce matin avec la société qui gère les déplacements et on est en train de voir si on ne peut pas faire les déplacements en chars à voile."

Selon des analyses rendues publiques en 2021 par un collectif d'ONG baptisé "Transport et Environnement", un jet privé, sur un trajet de 500 kilomètres, émet 4,5 à 14 fois plus de CO2 qu'un avion de ligne, et 50 fois plus qu'un train.

Le directeur de TGV-Intercités, Alain Krakovitch, avait interpellé les dirigeants du Paris-Saint-Germain dimanche sur Twitter, à la suite d'un instantané du vol nantais posté par le milieu de terrain Marco Verratti sur les réseaux sociaux.

"Paris-Nantes est en moins de 2 heures en TGV Inoui. PSG, je re-re-renouvelle notre proposition d’offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs : sécurité, rapidité, services et eco mobilité."

La controverse a pris un tour plus politique depuis la conférence de presse au coeur du litige.

Ainsi, dès lundi, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a réagi en ces termes sur Twitter : "M. Galtier, vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et plus responsables - on en parle ?"

"Ce n'est pas risible, et c'est ça qui est choquant dans leurs propos, c'est d'en faire quelque chose qui est anecdotique", a renchéri mardi sur CNEWS la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, jugeant que Christophe Galtier était allé "beaucoup trop loin".

"Ce réchauffement climatique n'est plus une abstraction, c'est quelque chose qui a des conséquences sur notre quotidien, ce sont des feux de forêt, c'est une sécheresse très forte, ce sont des inondations et chacun doit prendre sa part de cet effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre", a-t-elle souligné.

ELISABETH BORNE INTERVIENT

Pour Bruno Le Maire, le rire de Kylian Mbappé n'était guère "opportun" et l'ironie de son entraîneur, "déplacée".

"J'adore Mbappé, il peut tous nous arriver à n'importe que moment d'avoir un fou rire au moment le moins opportun, et je pense que c'était le moment le moins opportun pour avoir un fou rire", a dit le ministre de l'Economie et des Finances sur BFM TV et RMC Info.

"Il faut que tous, quoi que ça puisse nous coûter dans nos comportements, dans nos réflexions, que nous prenions le réchauffement climatique très au sérieux", a-t-il insisté.

La Première ministre, Elisabeth Borne, leur a fait écho mardi après-midi, en marge d'un déplacement dans un commissariat à Paris, en insistant sur "la réalité" des enjeux climatiques.

"Je pense que c'est important qu'ils réalisent dans quel monde on est, qu'ils prennent conscience qu'il y a une crise climatique qui n'est plus une hypothèse pour demain mais qui est une réalité maintenant", a-t-elle dit aux journalistes.

Dans un concert de critiques, les députés (La France insoumise) Clémentine Autain et François Ruffin ont déploré, pour l'une sur Twitter une "deconnexion des urgences (...) consternante", pour l'autre sur France Inter l'existence de vols privés Paris-Nantes. "C'est une nécessité de ramener les élites les pieds sur terre", a-t-il dit.

Rare voix dissonante, le député (Les Républicains) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a défendu l'ancien entraîneur de l'OCG Nice.

"On a le droit un peu à l'humour (...). C'est de l'ironie, je n'en ferais pas une histoire", a-t-il réagi sur RTL.

"La réaction est peut-être maladroite, mais là n’est pas l'essentiel, regardons les vrais problèmes et comment on les surmonte, pas sur des polémiques un peu stériles", a-t-il ajouté.

Le PSG, qui effectue tous ses déplacements, y compris les trajets les plus courts, en avion, n'a pas fait de commentaire.

Une source au sein du club a cependant déclaré que le PSG négociait depuis six mois avec la SNCF mais que la société refusait d'organiser des voyages de nuit pour les retours de match.

(Rédigé par Sophie Louet avec la contribution de Myriam Rivet et Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2022
Dernières actualités "Économie"
13:28Les contrats à terme du TSX restent calmes alors que les investisseurs attendent la réunion de la BoC
ZR
13:26Les partis civils et les militaires soudanais signent un accord-cadre pour une nouvelle transition politique
ZR
13:23Pétrole russe: Le plafonnement du prix du G7 entre en vigueur, le Kremlin minimise l'impact
RE
13:23Corée du Nord-Nouveaux tirs d'artillerie près de la frontière maritime avec la Corée du Sud
RE
13:20La production indienne de sucre devrait baisser de 7 %, ce qui pourrait affecter les exportations.
ZR
13:14La livre sterling glisse alors que l'impulsion donnée par les nouvelles règles COVID de la Chine s'estompe.
ZR
13:12L'Ukraine dit être visée par une nouvelle attaque de missiles russes
RE
13:11Ferragamo propose à 760 employés des bons d'achat pour faire face à l'inflation
ZR
13:09La banque centrale du Vietnam relève le plafond de la croissance du crédit pour 2022
ZR
13:09Commerce-Les avantages fiscaux aux véhicules électriques au menu des discussions UE-USA
RE
Dernières actualités "Économie"