Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'éducation des filles évoquée lors du premier rassemblement national des Talibans depuis leur prise de pouvoir

30/06/2022 | 15:57

Au moins un participant à un rassemblement organisé par les talibans et réunissant 3 000 chefs religieux et ethniques masculins de tout l'Afghanistan a appelé jeudi à la réouverture des écoles secondaires pour filles.

C'était le premier rassemblement de ce type à avoir lieu depuis que le groupe islamiste a pris le contrôle du pays en août.

En mars, les Talibans sont revenus sur leur annonce de l'ouverture des lycées pour les filles, déclarant qu'ils resteraient fermés jusqu'à ce qu'un plan soit établi conformément à la loi islamique pour leur réouverture.

Cette volte-face a laissé des élèves en larmes et a suscité la condamnation des agences humanitaires, des groupes de défense des droits et des diplomates.

"Ils apprendront et seront un bon guide pour leurs enfants dans la société", a déclaré Sayed Nassrullah Waizi, de la province centrale de Bamiyan, en demandant l'ouverture des écoles.

Il n'était pas clair quel soutien ce sentiment recevrait ou comment une décision sur la question pourrait être prise.

Les gouvernements internationaux, en particulier Washington, ont déclaré que les talibans devaient changer de cap en matière de droits des femmes pour faire reculer l'application des sanctions qui ont gravement entravé le secteur bancaire.

L'Afghanistan traverse une crise économique profonde, car des milliards de réserves de la banque centrale ont été gelés et des sanctions internationales ont été appliquées au secteur bancaire après la prise de contrôle par les Talibans.

Le premier ministre par intérim du pays a déclaré dans un discours prononcé lors du rassemblement dans la capitale Kaboul que celui-ci visait à relever les défis et à renforcer l'administration.

"L'Émirat islamique d'Afghanistan tente de résoudre tous les problèmes ... ce gouvernement a été atteint après beaucoup de sacrifices, nous devons travailler ensemble pour le renforcer", a déclaré Mohammad Hasan Akhund.

Certains médias locaux ont rapporté des bruits de tirs continus à proximité du rassemblement. Un porte-parole de l'administration talibane a déclaré qu'il n'y avait aucun problème, que la sécurité était très élevée et que les bruits de coups de feu étaient dus à une erreur des gardes de sécurité.

Le rassemblement semblait similaire à une "loya jirga", une forme traditionnelle de prise de décision en Afghanistan que certains dirigeants, dont l'ancien président de la république Ashraf Ghani, ont utilisée.

Des groupes de la société civile ont critiqué le manque de participation des femmes. Le vice-premier ministre intérimaire des Talibans a déclaré que la participation des femmes avait lieu car les membres masculins de leur famille y assistaient.

Les États étrangers ont appelé à un gouvernement afghan inclusif. Les rôles ministériels clés sont occupés par des membres des Talibans à titre intérimaire et le groupe a exclu les élections.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
13:11SUISSE TOURISME : les défis continuent de s'amonceler
AW
13:05La styliste japonaise Hanae Mori est décédée à l'âge de 96 ans
RE
12:56Valereum met fin au minage de bitcoins pour se concentrer sur la bourse de Gibraltar
ZR
12:37L'Allemagne reprend ses vols militaires vers le Mali
RE
12:16L'Allemagne reprend ses vols militaires vers le Mali
RE
12:12Analyse - L'Algérie confiante surfe sur la vague du gaz
ZR
12:10MARKETMIND : Des marchés laissés dans l'incertitude
ZR
12:09Trois morts dans de violentes intempéries en Corse
RE
11:53Le point sur les changements de recommandations à Paris
RE
11:46La société chinoise Geely veut que la moitié de ses ventes de véhicules soient électriques en 2023 - PDG
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"