Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La Russie élargit ses objectifs de guerre en Ukraine alors que le bilan des combats s'alourdit

21/07/2022 | 03:42
Russia's attack on Ukraine continues, in the Kharkiv

Les forces armées ukrainiennes ont déclaré jeudi qu'elles avaient tué 111 soldats russes dans le sud et l'est au cours de la journée écoulée, alors que les commentaires du ministre russe des affaires étrangères montraient que les objectifs du Kremlin s'étaient accrus au cours de cette guerre de cinq mois.

Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré mercredi à l'agence de presse d'État RIA Novosti que les "tâches" militaires de la Russie en Ukraine vont désormais au-delà de la région orientale de Donbas.

M. Lavrov a également déclaré que les objectifs de Moscou s'étendront davantage si l'Occident continue à fournir à Kiev des armes à longue portée telles que les systèmes de roquettes d'artillerie à haute mobilité (HIMARS) fabriqués aux États-Unis.

"Cela signifie que les tâches géographiques s'étendront encore plus loin de la ligne actuelle", a-t-il déclaré.

L'administration installée par la Russie dans la région ukrainienne partiellement occupée de Zaporizhzhia a déclaré que l'Ukraine avait mené une frappe de drone sur une centrale nucléaire dans cette région, mais que le réacteur n'avait pas été endommagé.

Reuters n'a pas pu vérifier ce rapport de manière indépendante. Les responsables ukrainiens n'ont pas fait de commentaire immédiat.

L'armée ukrainienne a fait état de bombardements russes lourds et parfois mortels au milieu de ce qu'ils ont dit être des tentatives largement ratées des forces terrestres russes pour avancer.

Au cours des 24 heures précédentes, les forces ukrainiennes ont déclaré avoir détruit 17 véhicules, dont certains étaient blindés, et avoir tué plus de 100 soldats russes.

Dans une publication sur Facebook, les forces ont déclaré qu'elles ne voyaient aucun signe que les Russes étaient en train de créer des groupes d'attaque spéciaux pour lancer une nouvelle offensive.

Reuters n'a pas pu vérifier de manière indépendante les récits du champ de bataille.

LES ÉTATS-UNIS S'OPPOSENT AUX ANNEXIONS

L'invasion de la Russie a fait des milliers de morts, déplacé des millions de personnes et rasé des villes, notamment dans les zones russophones de l'est et du sud-est de l'Ukraine. Elle a également fait grimper les prix mondiaux de l'énergie et des denrées alimentaires et accru les craintes de famine dans les pays plus pauvres, l'Ukraine et la Russie étant toutes deux d'importants producteurs de céréales.

Les États-Unis estiment que les pertes russes en Ukraine ont atteint jusqu'à présent environ 15 000 tués et peut-être 45 000 blessés, a déclaré mercredi le directeur de la CIA, William Burns.

La Russie classe les décès militaires comme des secrets d'État, même en temps de paix, et n'a pas fréquemment mis à jour ses chiffres officiels de pertes au cours de la guerre.

Les États-Unis, qui avaient déclaré mardi qu'ils voyaient des signes que la Russie se préparait à annexer formellement le territoire qu'elle a saisi en Ukraine, ont promis qu'ils s'opposeraient à l'annexion.

"Encore une fois, nous avons été clairs sur le fait que l'annexion par la force serait une violation flagrante de la Charte des Nations Unies, et nous ne permettrions pas qu'elle soit incontestée. Nous ne la laisserions pas impunie", a déclaré Ned Price, porte-parole du département d'État, lors d'un briefing quotidien régulier mercredi.

La Russie a annexé la Crimée à l'Ukraine en 2014 et soutient des entités séparatistes russophones - les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk (DPR et LPR) - dans ces provinces, connues ensemble sous le nom de Donbas.

LAVROV

M. Lavrov est la plus haute personnalité à parler ouvertement des objectifs de guerre de la Russie en termes territoriaux, près de cinq mois après que le président russe Vladimir Poutine ait ordonné l'invasion du 24 février en niant que la Russie avait l'intention d'occuper son voisin.

Poutine a alors déclaré que son objectif était de démilitariser et de "dénazifier" l'Ukraine - une déclaration rejetée par Kiev et l'Occident comme un prétexte pour une guerre d'expansion de style impérial.

M. Lavrov a déclaré à RIA Novosti que les réalités géographiques avaient changé depuis que les négociateurs russes et ukrainiens ont tenu des pourparlers de paix en Turquie fin mars, qui n'ont débouché sur aucune avancée.

"Maintenant, la géographie est différente, c'est loin d'être seulement la RPD et la RPL, c'est aussi les régions de Kherson et de Zaporizhzhia et un certain nombre d'autres territoires", a-t-il dit, faisant référence aux territoires bien au-delà du Donbas que les forces russes ont entièrement ou partiellement saisis.

CHANTAGE" À L'ÉNERGIE

Pendant ce temps, l'inquiétude que les livraisons de gaz russe envoyées par le plus grand gazoduc d'Europe puissent être interrompues par Moscou a incité l'Union européenne à dire aux États membres de réduire leur consommation de gaz de 15 % jusqu'en mars comme mesure d'urgence.

"La Russie nous fait du chantage. La Russie utilise l'énergie comme une arme", a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, décrivant une interruption totale des flux de gaz russe comme "un scénario probable" auquel "l'Europe doit être prête".

M. Poutine avait auparavant prévenu que les livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream 1, qui a été fermé pendant 10 jours pour maintenance, risquaient d'être encore réduites. Le gazoduc doit redémarrer jeudi.

La Russie, le plus grand exportateur de gaz au monde, a nié les accusations occidentales d'utiliser ses approvisionnements en énergie comme un outil de coercition, affirmant qu'elle a été un fournisseur d'énergie fiable.

Quant à son pétrole, la Russie n'enverra pas d'approvisionnements sur le marché mondial si un plafond de prix est imposé en dessous du coût de production, a déclaré mercredi l'agence de presse Interfax citant le vice-premier ministre Alexander Novak.

Les diplomates de l'UE réunis à Bruxelles ont convenu d'une nouvelle série de sanctions contre Moscou, notamment l'interdiction d'importer de l'or de Russie et le gel des avoirs du principal créancier, la Sberbank. Mais le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a qualifié ces sanctions d'insuffisantes.

"La Russie doit ressentir un prix beaucoup plus élevé pour la guerre afin de la forcer à rechercher la paix", a déclaré Zelenskiy dans une allocution vidéo diffusée tard dans la nuit.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.86%87.93 Cours en différé.9.98%
META PLATFORMS, INC. -3.67%136.41 Cours en différé.-59.44%
ROSSETI, -0.26%0.6039 Cours en clôture.-45.86%
SBERBANK 0.16%133.3 Cours en clôture.-54.60%
TRANSNEFT 0.20%123650 Cours en clôture.-22.13%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 2.94%58.437 Cours en différé.-22.70%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 0.28%18.54785 Cours en différé.38.96%
WTI 0.27%81.919 Cours en différé.8.46%
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:56Zone euro: L'inflation au niveau record de 10,0% sur un an en septembre
RE
11:55Allemagne: Le nombre de chômeurs augmente en septembre avec les réfugiés ukrainiens
RE
11:51UniCredit et Allianz échangent leurs participations dans des unités croates
RE
11:50Espagne: la dette publique du 2e trimestre révisée à la baisse, à 116,1% du PIB
AW
11:44Italie: l'inflation s'emballe en septembre, atteignant 8,9%
AW
11:43Le rouble russe atteint son plus haut niveau depuis 8 ans par rapport à l'euro, le marché attendant les sanctions.
ZR
11:42Zone euro-L'inflation au niveau record de 10,0% sur un an en septembre
RE
11:41Zone euro-Taux de chômage inchangé à 6,6%
RE
11:40France: l'inflation ralentit à nouveau en septembre, à 5,6%
AW
11:39China qdii quota $159.7 bln at end-sept - fx regulator...
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"