Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : La recherche de catalyseurs haussiers patine

24/05/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Les marchés européens font du surplace en mai, pendant que les autres places financières restent branchées sur courant alternatif. Les valeurs technologiques américaines ont terminé sur une performance hebdomadaire symboliquement positive après quatre semaines consécutives dans le rouge. Il est toujours facile de trouver de la volatilité sur les cryptomonnaies et sur les matières premières. Le début de semaine s'annonce légèrement haussier en bourse.

Les amateurs de statistiques boursières et d'analyse technique auront sans doute noté que le CAC 40 fait du surplace depuis le début du mois de mai. Il y a bien eu quelques soubresauts journaliers, mais au final, le bilan du vendredi est particulièrement soporifique : 6385 points le vendredi 7 mai au soir. 6385 points le vendredi 14 mai à la cloche et 6386 points vendredi 21 mai à la clôture. Un point de hausse en trois semaines de bourse, on a connu mieux.

Une partie des bonnes nouvelles est déjà dans les cours. Les investisseurs ont intégré le rebond des résultats des sociétés cotées, permis par la réouverture des économies après l'épisode pandémique. Enfin pendant l'épisode pandémique serait plus approprié, puisque les économies les plus avancées quittent une zone rouge dans laquelle évoluent encore bon nombre de pays.

Le commerce international se préoccupe peu de savoir qui est rétabli et qui souffre encore : la violente reprise économique a créé un appel d'air énorme pour les marchandises. Des plus basiques, comme les matières premières, aux plus sophistiquées, comme les puces électroniques. De quoi aboutir à des situations cocasses. Vous avez peut-être acheté une Peugeot 308 avec des compteurs à aiguille parce que le constructeur a dû composer avec la pénurie de tableaux de bord digitaux. Hier, un professionnel du BTP m'a raconté qu'il est forcé d'utiliser, sur ses chantiers, du bois noble en charpente puisque tout le résineux a filé à l'Anglaise (à l'Américaine, pour être exact).

Tout cela a un coût. Et l'addition est plutôt salée. Ce qui explique les craintes de surinflation. Dans certains pans de l'économie, le stade des craintes a déjà été dépassé. La banque centrale américaine, qui donne le "la" à Wall Street et par ricochet aux autres marchés du monde, a décidé de laisser filer les prix à court terme, pour ne pas obérer la reprise économique. Un jeu jugé dangereux par une partie du marché, qui craint que la Fed n'ait à agir trop brutalement pour éviter d'être débordée. Dans son commentaire hebdomadaire, l'économiste Arthur Jurus, de Landolt & Cie, souligne que la banque centrale est sciemment irresponsable. Il fait référence au prix Nobel d'économie Paul Krugman, qui soulignait qu'une banque centrale "doit promettre de manière crédible d'être irresponsable" pour optimiser sa communication et son impact sur les marchés. Jusqu'à présent, cette stratégie n'a pas trop mal fonctionné, mais la Fed sait qu'elle aura fort à faire quand les séries de surinflation se succèderont dans les mois qui viennent.

L'ambiance cette semaine est prudemment optimiste. Le weekend a encore été marqué par des cryptomonnaies très nerveuses, alors que la pression exercée par Pékin sur le secteur continue d'alimenter la chronique. Dernier exemple en date, les mineurs de cryptoactifs quittent la Chine, où ils sont persona non grata, pour d'autres horizons. L'omniprésence du bitcoin et de ses petits camarades dans les médias, jusque dans ces colonnes je le concède, contribue à en faire un actif que les financiers regardent désormais au quotidien, qu'ils en possèdent ou pas. C'est une forme d'institutionnalisation, au même titre que son acceptation comme moyen de paiement par quelques entreprises en quête de coup de communication.

Ce matin, le marché des matières premières corrige après un tour de vis de Pékin, qui a convoqué dimanche plusieurs dirigeants de grandes entreprises du secteur des métaux pour leur faire comprendre qu'ils devaient éviter les excès de zèle sur les prix. Je ne sais pas exactement comment le message a été passé, mais les comptes-rendus font état d'un discours plutôt ferme.

Le CAC40 accroche les 6400 points à l'ouverture, sur un gain de 0,2%. Plusieurs places financières comme Zurich et Francfort font relâche pour ce lundi de Pentecôte.

Les temps forts économiques du jour

L'indice d'activité de la Fed de Chicago sera publié à 14h30.

La paire euro / dollar évolue peu à 1,2184 USD. Sur le marché de l'or, l'once est stable à 1883 USD. Le pétrole rebondit légèrement, à 66,90 USD le baril de Brent et à 64 USD le baril WTI. La dette américaine offre un rendement de 1,62 % sur 10 ans. Le Bitcoin se reprend légèrement après nouvelle chute, à 35 323 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Accor : Citigroup relève son objectif de cours de 29 à 35 EUR.
  • Cairn Energy : HSBC passe de conserver à acheter en visant 205 GBp.
  • Capgemini : Citigroup relève son objectif de cours de 160 à 185 EUR.
  • Diageo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 3600 à 3800 GBp.
  • Genuit : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 610 à 630 GBp.
  • Hennes & Mauritz : RBC passe de performance sectorielle à surperformance en visant 250 SEK.
  • Morphosys : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 90 EUR.
  • Nordic Entertainment : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 550 à 590 SEK.
  • Premier Foods : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 110 à 130 GBp.
  • ThyssenKrupp : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 9,60 EUR.
  • Unicredit : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 12 EUR.

En France

Annonces importantes

  • Le succès de l'A321LR donne des idées à Airbus, qui développerait une version à long rayon d'action de son A220, selon le patron de la compagnie Breeze.
  • L'assemblée générale d'EssilorLuxottica valide les administrateurs et le quatuor majeur Leonardo Del Vecchio (président), Francesco Milleri (directeur général), Paul du Saillant (directeur général délégué) et Stefano Grassi (directeur financier).
  • Le kit de dépistage COVID-19 à domicile empowerDX d'Eurofins reçoit une autorisation d'utilisation d'urgence pour les enfants âgés de trois ans et plus.
  • Solutions 30 refait coter son action ce matin alors que les commissaires aux comptes ne donnent pas d'opinion. Le rapport annuel est publié sans cette certification. Les détails ici et la position de la société sur EY là.
  • Le conseil de surveillance de Tarkett recommande à l'unanimité l'offre à 20 EUR.
  • Don't Nod renforce son conseil de Julien Barès, qui représente Tencent Games.
  • Drone Volt pourrait fournir jusqu'à 700 drones sur 12 mois à son distributeur américain Aquiline.
  • CNIM, Bleecker et Artea ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Les autorités de la concurrence de l'UE lancent enquête préliminaire sur Coca-Cola.
  • The Boeing Company prévoit un nouveau bond de sa production de 737 MAX à la fin de 2022.
  • La compagnie PT. Garuda Indonesia va lancer une vaste restructuration qui pourrait diviser par deux sa flotte.
  • La Biélorussie détourne un vol Ryanair pour arrêter un opposant.
  • Moderna va demander début juin l'autorisation en Europe de son vaccin pour les adolescents.
  • Les vaccins Pfizer et AstraZeneca efficaces contre le variant indien.
  • Air India se fait voler les données de 4,5 millions de ses clients.
  • Virgin Galactic a réussi samedi son premier vol habité suborbital depuis sa nouvelle base dans le Nouveau-Mexique.
  • Siegfried victime d'une cyberattaque.
  • Principales publications de résultats. Nordson, CSPC Pharmaceutical, Zymergen, Kainos

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCOR 1.90%29.49 Cours en temps réel.-2.26%
AIRBUS SE 1.06%114.48 Cours en temps réel.26.18%
APPLE INC. 0.34%143.43 Cours en différé.8.09%
ARTEA -3.55%13.6 Cours en temps réel.28.18%
ASTRAZENECA PLC -1.22%8607 Cours en différé.18.92%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.29%0.72471 Cours en différé.-5.64%
BITCOIN - EURO 3.76%35727.6 Cours en temps réel.45.78%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR 3.96%41912.67 Cours en temps réel.39.44%
BLEECKER 0.78%130 Cours en temps réel.-4.41%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.12%1.36399 Cours en différé.-0.09%
CAC 40 1.17%6628.8 Cours en temps réel.18.04%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.27%0.78209 Cours en différé.-0.53%
CAPGEMINI SE -0.23%193.15 Cours en temps réel.52.68%
CITIGROUP INC. -0.53%66.94 Cours en différé.8.56%
CNIM GROUPE -0.39%12.65 Cours en temps réel.-12.71%
COCA-COLA EUROPACIFIC PARTNERS PLC 0.20%49.1 Cours en temps réel.24.21%
CSPC PHARMACEUTICAL GROUP LIMITED 0.96%9.49 Cours en clôture.19.67%
DIAGEO PLC 0.76%3507.8176 Cours en différé.20.95%
DON'T NOD ENTERTAINMENT S.A. 0.00%Cours en clôture.0.00%
DRONE VOLT 2.31%0.1547 Cours en temps réel.-46.00%
ESSILORLUXOTTICA 0.17%172.16 Cours en temps réel.34.76%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.08%1.17289 Cours en différé.-4.00%
EUROFINS SCIENTIFIC SE -1.68%124.3 Cours en temps réel.84.23%
GENUIT GROUP PLC -0.27%727 Cours en différé.22.11%
HENNES & MAURITZ AB 2.09%177.8 Cours en différé.1.20%
HSBC HOLDINGS PLC 4.25%375.25 Cours en différé.-5.04%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.22%0.013537 Cours en différé.-0.82%
KAINOS GROUP PLC -1.51%1958 Cours en différé.63.22%
LONDON BRENT OIL 0.98%75.28 Cours en différé.43.56%
MODERNA, INC. 2.53%434.04 Cours en différé.315.47%
MORGAN STANLEY -0.33%98.3 Cours en différé.43.44%
MORPHOSYS AG -1.67%41.75 Cours en différé.-54.72%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.37%0.70218 Cours en différé.-2.29%
NORDIC ENTERTAINMENT GROUP AB (PUBL) -0.25%486.4 Cours en différé.6.24%
NORDSON CORPORATION 0.00%240.72 Cours en différé.19.80%
PFIZER, INC. -0.63%43.92 Cours en différé.20.08%
PREMIER FOODS PLC -0.17%118.8 Cours en différé.18.76%
PT. GARUDA INDONESIA (PERSERO) TBK -1.77%222 Cours en clôture.-44.78%
RYANAIR HOLDINGS PLC 0.73%16.61 Cours en temps réel.1.45%
S&P 500 -0.08%4354.19 Cours en différé.18.02%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX 0.00%392.031 Cours en différé.48.02%
SOLUTIONS 30 SE 0.35%8.66 Cours en temps réel.-18.16%
TARKETT -0.24%20.4 Cours en temps réel.42.01%
TENCENT HOLDINGS LIMITED -0.92%450 Cours en clôture.-20.21%
TESLA, INC. 1.26%739.38 Cours en différé.4.78%
THE BOEING COMPANY -0.47%208.51 Cours en différé.-2.13%
THYSSENKRUPP AG 2.45%8.708 Cours en différé.4.60%
UNICREDIT S.P.A. 2.80%10.564 Cours en différé.34.36%
VIRGIN GALACTIC HOLDINGS, INC. 1.78%25.19 Cours en différé.6.15%
WTI 1.08%71.5 Cours en différé.46.62%
ZYMERGEN INC. -0.45%13.36 Cours en différé.0.00%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader