Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Matières premières : Le mea culpa d'un gérant de fonds pétrolier texan qui a tout perdu

22/04/2021 | 12:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Le fondateur d'une société texane d'investissement dans le secteur du pétrole et du gaz, qui a levé environ 31 millions de dollars, a mis fin à ses activités ce mois-ci et a reconnu, dans une interview accordée à Reuters, qu'il avait perdu l'argent des investisseurs dans de mauvais choix. Il s'est mis à la disposition de la justice, qui enquêteraient sur les activités de celui qui cherche à faire son mea culpa.

Christopher Bentley, qui a fondé Bellatorum Resources LLC en 2016 et levé des fonds auprès d'environ 150 personnes fortunées, a fermé ses portes le 9 avril et a contacté les procureurs américains. Son entreprise a acheté des droits dans les champs de schiste du Texas. Le Federal Bureau of Investigation et le ministère de la Justice examinent les dossiers de la société, a déclaré Bentley dans l'interview de mardi.

Si l'on considère les spectaculaires échecs d'investissements de cette année, celui de Bellatorum est modeste. Cette année, la faillite de l'investisseur en actions à fort effet de levier Archegos Capital a infligé aux investisseurs des milliards de dollars de pertes. Mais Bellatorum se distingue par le mea culpa de son fondateur, qui a envoyé un courriel aux investisseurs et a décidé de se dénoncer aux autorités

Trop confiant

Accablé par ses échecs, cet ancien salarié du secteur de l'énergie et ex-US Marine de 40 ans a admis avoir réalisé de mauvais investissements et s'être retrouvé pris dans des conflits d'intérêts, avoir trop dépensé pour les frais généraux de l'entreprise et ne pas avoir engagé de professionnels pour le conseiller. Il a déclaré avoir perdu une partie de son propre argent dans cette aventure.

"J'étais excessivement confiant, pensant que si je parvenais à réaliser ne serait-ce qu'un home run, tout s'arrangerait", a déclaré Bentley au sujet de la dissimulation des problèmes financiers du fonds aux investisseurs et aux employés. "J'ai continué à creuser le trou. Je me suis rendu parce que je ne pouvais plus vivre dans le mensonge."

L'achat et la vente de droits miniers, une activité d'environ 2,1 milliards de dollars par an aux États-Unis, a décollé dans la zone de schiste autour de 2016 lorsque l'activité de forage a bondi, a déclaré Andrew Dittmar, analyste en fusions et acquisitions d'Enverus. Mais l'activité s'est effondrée l'an dernier, les transactions s'étant taries avec la demande de pétrole.

Bentley avait emprunté de l'argent en utilisant les actifs du fonds dans un effort de dernière chance pour générer suffisamment de liquidités pour payer les distributions aux investisseurs. Au lieu de cela, il a utilisé une partie des liquidités pour financer les opérations quotidiennes de Bellatorum et couvrir les distributions aux premiers investisseurs du fonds, a-t-il déclaré à Reuters.

"J'ai commis de graves erreurs dans le but de maintenir l'activité", a-t-il déclaré aux investisseurs dans un courriel daté du 9 avril et consulté par Reuters. Les deux plus grands fonds de la société n'ont presque plus d'actifs, a-t-il dit, après qu'il ait emprunté 6,6 millions de dollars sur ces actifs et que le prêteur les ait saisis plus tôt cette année.

Détournement ou pas ?

Jeff Voelkel, un investisseur dans le troisième et plus petit fonds de Bellatorum qui a examiné ses registres, a déclaré que moins de la moitié des 2,6 millions de dollars que 40 investisseurs ont mis dans le fonds a été utilisée pour acheter des actifs, le reste étant apparemment consommé par les dépenses

Voelkel a décrit Bentley comme étant "ouvert et communicatif" depuis le courriel du 9 avril, mais a ajouté : "Seul le temps nous dira s'il a siphonné quelque chose pour lui-même".

Bentley a souligné à Reuters qu'il n'avait pas détourné de fonds, disant qu'il avait vendu ses propres actifs et mis de l'argent dans la société. Mais il a admis avoir travaillé nuit et week-end pour cacher les pertes à ses employés et aux investisseurs. Le personnel de Bellatorum, 21 employés à son apogée, n'était pas au courant de ses actions, a-t-il dit

"Je ne leur ai pas permis d'avoir accès aux informations. C'est pourquoi ils ne travaillaient pas longtemps pour moi", a-t-il déclaré


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.07%68.2 Cours en différé.32.01%
S&P GSCI PETROLEUM INDEX 0.34%238.4913 Cours en différé.33.75%
S&P GSCI SILVER INDEX 0.24%1341.65 Cours en différé.3.78%
WTI -0.07%64.833 Cours en différé.34.68%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Mat. Premières"
07/05Les marchés voient le verre à moitié plein après les chiffres de l'emploi
AW
07/05Nucléaire-Les USA prêts à lever de nombreuses sanctions, l'Iran veut plus
RE
07/05Le pétrole en modeste hausse après l'emploi américain pourtant décevant
AW
07/05Goldman Sachs lance des paris boursiers liés aux cryptomonnaies
AW
07/05USA  : +266.000 emplois non agricoles en avril
CF
07/05Le pétrole aborde la fin de semaine à l'équilibre
AW
07/05Les prix du cuivre et du minerai de fer atteignent des records
AW
07/05Les Bourses européennes en ordre dispersé vendredi
AW
07/05ARCELORMITTAL  : le géant de l'acier veut des barrières pour les producteurs non européens
07/05Tokyo a repris son souffle
AW
Dernières actualités "Mat. Premières"