Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Le prélèvement à la source ouvre une voie royale à la SCPI

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/01/2019 | 16:26
Le 1er janvier 2019 a été marqué par un big bang fiscal historique en France : la mise en œuvre du prélèvement à la source pour le paiement des impôts. Mais en quoi consiste cette nouvelle réforme et quel est son impact sur votre épargne ? Pourquoi elle est très favorable à un investissement immobilier en parts de SCPI de rendement plus qu’à l’achat immobilier locatif ?

Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?

Le prélèvement à la source consiste à prélever les impôts directement sur les salaires, les pensions et tous les autres revenus. Après trois années de préparation, il est entré en vigueur au 1er janvier 2019. Ce prélèvement à la source s’adapte en temps réel à la nouvelle situation du contribuable en cas de changements personnels ou professionnels.

Comme toute réforme, le prélèvement à la source a ses partisans et ses opposants, cependant, la majorité des Français se dit favorable quant à son application. Ce mécanisme est d’ailleurs effectif dans la quasi-totalité des pays occidentaux depuis plusieurs décennies, et a eu des effets bénéfiques notamment sur le recouvrement des impôts, malgré l’effet psychologique négatif sur le pouvoir d’achat. En effet, le revenu qui vous sera versé à la fin du mois de janvier 2019 sera plus bas que celui du décembre 2018, mais déjà net d’impôt, ce qui reste in fine la même chose.

Le prélèvement sur les salaires et les pensions semble être bien assimilé par les Français, de même que pour celui sur les revenus issus des placements financiers. Qu’en est-il des revenus fonciers, tant appréciés par les Français ?

Pourquoi les SCPI de rendement s’en sortent mieux que l’immobilier locatif en direct ?

Dans le cadre du prélèvement à la source, l’impôt foncier sera prélevé sous forme d’acomptes mensuels ou trimestriels. Libre au contribuable de choisir la fréquence de ces prélèvements automatiques. Le montant de l’acompte sera calculé sur la base des revenus de l’année précédente et régularisé en fin d’année.

On arrive ici au principal écueil pour les investissements immobiliers au travers d’appartements locatifs. En effet, l’investissement locatif en direct engendre des aléas divers et variés tels que les loyers impayés ou la vacance locative. Si votre locataire a décidé de quitter son logement, vous ne percevrez forcément plus de loyer mais vous serez tout de même prélevé de votre impôt le temps d’en retrouver un nouveau ! Vous vous acquitterez donc d’un impôt non du le temps de régulariser votre situation le temps de régulariser votre situation auprès de l’administration fiscale, une démarche qui s’annonce fastidieuse, laborieuse et excessivement chronophage. Idem, pour tout ce qui engendre un déficit foncier : les travaux, les ravalements et les taxes foncières dont le coût est difficile à prévoir et varie d’une année à l’autre. Acheter un appartement pour le louer va ressembler à un véritable chemin de croix.

Dans le cadre d’une acquisition en parts de SCPI de rendement, les épargnants reçoivent leur loyer de manière régulière et lissée de la part de la société de gestion à date fixe. Ce mécanisme de perception du revenu immobilier vient parfaitement s’accorder au prélèvement à la source. Grâce à la SCPI, l’investisseur n’avait déjà plus d’implication dans la gestion de son placement immobilier, grâce au prélèvement à la source, il sera maintenant aussi déchargé de sa déclaration de revenus fonciers sans avoir à subir de mauvaise surprise.

Rappel des avantages de la SCPI de rendement
 
1. Les SCPI offrent une forte mutualisation locative avec une multitude de locataires, ce qui permet de minimiser les variations de loyers.

2. Le patrimoine de chaque SCPI est parfaitement diversifié au niveau sectoriel (bureaux, boutiques, hôtels, cliniques, entrepôts, crèches, etc.) et géographique (France, Europe, international), ce qui offre de multiples opportunités d’investissement.

3. Les actifs détenus par des sociétés civiles de placement immobilier sont souvent loués dans le cadre des baux fermes et longs, pouvant courir pendant 9, 15 ou 20 ans, ce qui assure aux épargnants un loyer sur 15 ou 20 ans avant reconduction ou arbitrage de la part de la société de gestion.

4. La gestion locative des actifs immobiliers est assurée par un gestionnaire professionnel, agréé par l’Autorité des marchés financiers, qui sélectionne attentivement des locataires solides et solvables.

5. Les locataires des SCPI sont généralement des entreprises nationales ou internationales de renom avec une vraie solidité financière.
 
Comment sélectionner les meilleures SCPI de rendement pour un investissement immobilier réussi ?

Pour optimiser et réussir parfaitement votre placement d’épargne, l’idéal est de mixer plusieurs SCPI de rendement entre elles selon le capital à investir. C’est d’ailleurs ce que recommande Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI, experte de ce placement d’épargne immobilière. Pour un capital à investir de 100 000 euros à 300 000 euros, trois SCPI déjà bien diversifiées peuvent suffire, quant aux montants supérieurs, il est préférable envisager quatre à six SCPI de rendement pour une meilleure mutualisation.
Aujourd’hui, la meilleure manière de procéder est de prendre directement contact avec un portail SCPI indépendant, comme La Centrale des SCPI qui centralise toutes les SCPI du marché. Ainsi, grâce au conseil de ses consultants experts, vous serez en mesure de composer un portefeuille de SCPI avec un seul interlocuteur. Vous bénéficierez en plus d’un bilan patrimonial gratuit pour évaluer le montant de votre future retraite.

Avantage non négligeable à se rapprocher de cette plateforme - les experts en SCPI connaissent sur le bout des doigts la fiscalité et vous livrent les meilleures astuces pour doper votre rendement. Comme nous l’indique Grégorie Moulinier, associé fondateur de La Centrale des SCPI :
« Il ne faut pas aujourd’hui se priver d’investir sur les SCPI européennes car elles ne subissent aucuns prélèvements sociaux ».

Aussi, pour vous assurer un revenu immobilier compensatoire et maintenir votre pouvoir d’achat à la fin du mois, il est souhaitable d’orienter une partie de son épargne asphyxiée sur un livret réglementé ou un contrat d’assurance vie en fonds en euros sur l’achat de parts de SCPI de rendement.

N’hésitez pas à contacter les coachs immobiliers à La Centrale des SCPI et interrogez-les quant à la meilleure répartition pour votre investissement immobilier en parts de SCPI. A titre indicatif, ils sont joignables 6j/7 au 01 44 56 00 23 ou sur www.centraledesscpi.com.
Aujourd’hui, la SCPI s’impose en tête du podium des investissements immobiliers locatifs et se révèle être la grande gagnante de la réforme fiscale liée au prélèvement à la source avec des rendements autour de 6% net pour les meilleures SCPI du marché. Il est peut-être temps de dire au revoir à votre conseiller bancaire.

Quel est le meilleur portail SCPI de France, la réponse en images en cliquant sur ce lien : https://www.centraledesscpi.com/guide-des-scpi/la-scpi-en-video/comment-investir-en-scpi/917-meilleur-portail-scpi-france.html
 

Avertissement
L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial. Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

 



Article Sponsorisé
 
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
09:52RETAIL ESTATES : 25/06/2019 - Investissement supplémentaire de 97 millions d'EUR dans l'acquisition de 56 immeubles commerciaux aux Pays-Bas avec un revenu locatif net de 6,79 millions d'EUR
PU
09:47LUCIBEL : Les leaders mondiaux de l'industrie des télécommunications se rassemblent pour créer la Light Communications Alliance
PU
09:46Le système de retraite suisse en difficulté (étude UBS)
AW
09:46KLÉPIERRE : placement d'un emprunt obligataire
CF
09:45ALTAMIR : et Apax Partners cèdent leurs actions ALTRAN à CAPGEMINI
AO
09:42EIFFAGE : Le Stade Pierre-Mauroy signe la Charte éco-responsables
PU
09:38ILIAD : Berenberg n'est plus à l'achat, cible sabrée
CF
09:36La lutte anti-fraude à la TVA rapporterait 2 milliards d'euros d'ici 2022
RE
09:36Bourse Zurich: Nestlé et les bancaires plombent les indices
AW
09:36CASINO : changement de président pour Monoprix
CF
Dernières actualités "Toute l'info"