Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Londres se joint à la mission US de sécurité maritime dans le Golfe

05/08/2019 | 23:55
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Ajoute communiqué du Pentagone)

LONDRES, 5 août (Reuters) - La Grande-Bretagne a annoncé lundi sa participation à la mission navale de sécurisation des eaux du Golfe pour protéger les navires marchands dans le détroit d'Ormuz.

L'opération est conduite par les Etats-Unis sur fond de tensions croissantes entre Washington et Téhéran.

"Le Royaume-Uni est déterminé à faire en sorte que sa marine marchande soit protégée des menaces illégitimes et pour cette raison nous avons décidé aujourd'hui de nous joindre à cette nouvelle mission de sécurité maritime dans le Golfe", a annoncé le ministre de la Défense, Ben Wallace.

A Washington, le département américain de la Défense a salué la décision britannique. "Il s'agit d'un défi international et nous avons hâte de collaborer avec la Royal Navy et d'autres partenaires et alliés qui partagent l'objectif commun d'assurer la libre circulation du commerce", a dit une porte-parole du Pentagone dans un communiqué.

Le mois dernier, les gardiens de la Révolution iranienne ont arraisonné un pétrolier britannique, le Stena Impero, à proximité du détroit d'Ormuz, lui imputant des violations du code maritime.

Deux semaines plus tôt, les forces britanniques avaient saisi près de Gibraltar un tanker iranien accusé d'avoir violé les sanctions imposées à la Syrie.

Deux bâtiments de la marine britannique sont actuellement déployés dans le Golfe, un destroyer, le HMS Duncan, et la frégate HMS Montrose.

Un cinquième du commerce mondial de pétrole transite par le détroit d'Ormuz. (Guy Faulconbridge; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Jean Terzian)


© Reuters 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
HMS HOLDINGS CORP. 0.01%36.975 Cours en clôture.0.61%
HMS NETWORKS AB (PUBL) -0.70%353 Cours en différé.36.73%
LONDON BRENT OIL -0.22%74.06 Cours en différé.41.35%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:57La Fed s'attend désormais à relever les taux dès 2023
RE
21:52Le dollar grimpe après les projections de la Fed sur l'inflation
AW
21:34Des secteurs doivent être épargnés par les cyberattaques, dit Biden à Poutine
RE
21:33USA : certaines pressions sur l'inflation vont "s'inverser avec le temps"
AW
21:30POWELL-NOUS FERONS NOTRE POSSIBLE POUR ÉVITER UNE RÉACTION DES Marchés
RE
21:30Powell-nous entamerons le "tapering" quand nous jugerons que l'économie a accompli des progrès supplémentaires substantiels
RE
21:29Powell-nous pensons que l'évolution de l'inflation implique des facteurs temporaires qui se dissiperont, mais le calendrier est incertain
RE
21:23La france annonce 3.058 nouveaux cas de coronavirus
RE
21:12Powell-si les anticipations d'inflation augmentaient contrairement à notre scénario de base, nous agirions pour les faire baisser
RE
21:11Le Salvador conserve le dollar comme monnaie légale et demande l'aide de la Banque mondiale pour le bitcoin.
Dernières actualités "Economie & Forex"