Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Nestlé Waters: retour à l'équilibre attendu pour la nappe phréatique de Vittel

17/01/2020 | 10:37
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Épinal (awp/afp) - Une nappe phréatique déficitaire à Vittel (Vosges), dans laquelle puisent le groupe Nestlé Waters et trois communes, devrait retrouver l'équilibre entre 2021 et 2027 grâce à un protocole d'engagement présenté jeudi à Epinal.

Ce document, examiné lors d'une commission locale de l'eau (CLE), prévoit entre autres la rationalisation des prélèvements industriels et publics, la création d'un observatoire des ressources en eau souterraine et la rétrocession de forages à Nestlé Waters (marques Vittel, Contrex, Hépar, Perrier...).

"Nous escomptons une reconstitution de la nappe entre 2021 et 2027", a annoncé Marc Hoeltzel, de l'Agence de l'eau Rhin-Meuse.

Environ trois millions de m3 d'eau sont prélevés chaque année dans la nappe des grès du Trias inférieur (GTI), située à 100 m de profondeur, par trois communes - Vittel, Contrexéville et Bulgnéville - et trois industriels, dont Nestlé Waters.

Ce réservoir d'eau, de très bonne qualité et faiblement minéralisée, présente un déficit annuel d'un million de m3 et se renouvelle lentement.

L'eau puisée dans cette nappe par Nestlé Waters, qui emploie un millier de salariés sur ses sites de Vittel et Contrexéville, est vendue exclusivement à l'export sous la marque "Bonne source", principalement en Allemagne et en Suisse.

La multinationale a annoncé avoir baissé ses prélèvements annuels à 630'000 m3 fin 2019, envisageant de les réduire à 600'000 m3 en 2020.

"Il est nécessaire et impératif de préserver la nappe. On veut à la fois préserver l'environnement et l'emploi", a assuré le président du conseil départemental des Vosges, François Vannson.

Pour rétablir l'équilibre de la nappe phréatique, un projet de canalisations souterraines avait été adopté par la CLE en juillet 2018.

Entre 500'000 et un million de m3 d'eau potable, pompés dans des captages distants d'une dizaine de kilomètres, devaient être acheminés par canalisations jusqu'aux trois communes, permettant ainsi à Nestlé Waters de poursuivre ses prélèvements. Des associations environnementales et des riverains avaient dénoncé "une privatisation de l'eau".

Ce scénario, "qui ne faisait pas consensus", a expliqué le préfet, Pierre Ory, a été abandonné à l'issue d'une concertation au cours de laquelle "un certain nombre de principes ont été clairement réaffirmés comme la priorité d'usage aux habitants, la réduction des prélèvements et la nécessité de retrouver l'équilibre quantitatif de cette nappe".

En octobre, une solution alternative, reposant sur la répartition des prélèvements selon les ressources disponibles, avait été étudiée lors d'un comité de bassin.

afp/al


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
12:14Remise du Covid, la Chine vaccine sans urgence
AW
11:59Les restaurants rouvriront bientôt en Israël, promet Netanyahu
RE
11:29COVID : les ordres de santé appellent tous les soignants à se faire vacciner
AW
11:29L'Ethiopie reçoit ses premières 2,2 millions de doses de vaccin
AW
10:48Pékin demande à Washington de lever les obstacles à la coopération
RE
10:21CHINE : les exportations attaquent 2021 sur les chapeaux de roue
AW
10:05Une start-up israélienne promet de recharger des voitures électriques en cinq
AW
09:59RPTLEAD 2-Birmanie-Les manifestations reprennent après des raids nocturnes
RE
09:30Le pape François à Mossoul, ancien bastion irakien de l'Etat islamique
RE
08:01Trop cher, à Paris le Quartier latin fait fuir ses librairies
AW
Dernières actualités "Sociétés"