Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info
 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Obligations à la carte : durabilité, flexibilité et moindres coûts

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
13/12/2019 | 08:50

Si les investisseurs pouvaient faire trois vœux concernant les obligations dans lesquelles ils investissent, quels seraient-ils? "Davantage de flexibilité pour pouvoir rapidement profiter des opportunités, des coûts réduits pour pouvoir conserver une plus grande partie des revenus, et bien évidemment un investissement durable", suggère Laura Jalabert, en charge des ETFs et fonds indiciels sur la Romandie et le Tessin, chez BlackRock Suisse. Et de présenter la dernière innovation en matière d’ETF obligataires ESG: un ETF durable qui investit dans des obligations à haut rendement.

Mme Jalabert, le rôle et l’importance des obligations ont évolué dans le portefeuille des investisseurs. Comment percevez-vous cela du point de vue actuel?

Laura Jalabert: Pendant des dizaines d’années, nombreux étaient les investisseurs qui considéraient les obligations comme une classe d'actifs plutôt «ennuyeuse». Elles servaient d’élément stabilisateur, source de revenus réguliers. À la différence du portefeuille d’actions, le portefeuille d’obligations était souvent peu diversifié, et rares étaient les investisseurs procédant à des interventions stratégiques. Aujourd’hui, avec le bas niveau persistant des taux d'intérêt dans la plupart des économies développées, la situation a considérablement changé. Les obligations des segments de marché les plus divers sont parfois utilisées à des fins stratégiques de manière très flexible.

Dans quelle mesure cette modification des exigences des investisseurs participe-t-elle à l’évolution fulgurante des ETF obligataires?

Laura Jalabert: La présence croissante des obligations dans les structures de portefeuilles sophistiquées et donc la hausse de la demande, notamment celle des investisseurs institutionnels, constitue le principal moteur de l’évolution fulgurante des ETF obligataires. Aujourd’hui déjà, le marché pèse plus d’un billion de dollars américains dans le monde, et devrait connaître une croissance exponentielle dans les cinq prochaines années selon BlackRock. Ainsi, le volume total du marché des ETF pourrait dépasser deux billions de dollars américains à l’horizon 2024.[1]  Cette perspective tient essentiellement à l’environnement de faibles taux d’intérêt: les investisseurs sont de plus en plus contraints de continuer à diversifier systématiquement leur portefeuille obligataire et de procéder à des ajustements de manière flexible dans le but de tirer parti des rares opportunités ou d’éviter les risques.

Et c’est ainsi que les ETF sont devenus un véhicule de placement aujourd’hui parfaitement adapté aux investisseurs obligataires?

Laura Jalabert: Oui, car les ETF offrent la possibilité de construir des positions de portefeuille de manière rapide, transparente et peu coûteuse. Trois caractéristiques qui sont de nos jours très demandées sur le marché obligataire. Les coûts jouent en effet un rôle essentiel lorsque les revenus deviennent une denrée rare difficile à trouver. Ces dernières années, nous avons élargi de manière systématique notre gamme d’ETF obligataires. Les ETF d’iShares permettent aux investisseurs d’accéder dès aujourd’hui à des segments obligataires plus rentables, comme les pays émergents ou le haut rendement. Par ailleurs, les ETF durables d’iShares permettent également de représenter les secteurs les plus divers du marché obligataire dans son propre portefeuille.

La durabilité des investissements se retrouve de plus en plus dans le catalogue d’exigences des investisseurs. Observe-t-on également une hausse de la demande des investisseurs du côté des obligations?

Laura Jalabert: Bien entendu. Nous sommes convaincus qu’un nombre accru d’investisseurs souhaitent un investissement durable qui tient compte des critères ESG. Au-delà des investisseurs institutionnels pour lesquels les facteurs ESG deviennent de plus en plus une composante essentielle des appels d’offres, un changement de paradigme s’observe également chez les investisseurs privés. Les ETF nous permettent d’offrir des possibilités d’investissement répondant aux critères ESG et qui ne se différencient guère des indices obligataires classiques en ce qui concerne les caractéristiques d’investissement telles que la duration moyenne ou la notation. Ainsi, la question n’est maintenant plus de savoir pourquoi il faut investir de manière durable, mais pourquoi ne pas le faire. Les ETF obligataires ESG pouvant alors parfaitement s’intégrer dans les structures d’allocation d’actifs des portefeuilles. De notre côté, nous stimulons cette évolution par des innovations.

La dernière en date: le premier ETF ESG investissant dans des obligations à haut rendement sur le marché suisse provient d’iShares. Qu’est-ce qui se cache derrière cela?

Laura Jalabert: Si les investisseurs souhaitent aujourd’hui effectuer des investissements obligataires plus diversifiés qu’auparavant, tout en investissant de manière durable, ils ont besoin d’aller voir au-delà des obligations souveraines et des obligations d’entreprises investment grade. Intégrées à un portefeuille, les obligations à haut rendement permettent précisément de générer des revenus supérieurs pour les investisseurs, avec des risques de défaut et de crédit naturellement à l’avenant. C’est pourquoi nous avons désormais élargi notre gamme d’ETF obligataires ESG pour y inclure des obligations à haut rendement, en plus des obligations des marchés émergents.

Quels sont les avantages des ETF ESG à haut rendement d’iShares?

Laura Jalabert: Avec des durations, des notations et des rendements escomptés comparables, nos ETF ESG sur des obligations d’entreprises à haut rendement permettent aux investisseurs de réduire l’empreinte carbone de leurs portefeuilles obligataires de plus de 50% par rapport à un placement via des indices de référence standard[2], et ce sans augmentation des coûts liés au total des frais sur encours par rapport aux autres ETF à haut rendement d’iShares correspondants.[3] Nos différents ETF ESG à haut rendement offrent aux investisseurs un accès au marché obligataire mondial en dollars américains ou en euros avec une notation non investment grade.

Comment les portefeuilles de ces ETF sont-ils construits?

Laura Jalabert: La base est constituée d’un indice haut rendement traditionnel, duquel on retire dans un premier temps, selon des règles clairement définies, les entreprises actives dans des secteurs d’activité controversés comme la fabrication d’armes militaires, les jeux de hasard ou la production de charbon vapeur. Dans un second temps, l’on filtre également les entreprises qui affichent un score ESG MSCI de BB ou moins ou ont été évaluées par MSCI avec un score de controverse de 0. À l’inverse, les entreprises qui font figure de pionnier dans leur secteur en ce qui concerne des facteurs écologiques et sociaux ainsi que leur comportement voient leur capital augmenter. Ces entreprises sont pondérées en fonction de leur capitalisation boursière et constituent ainsi un portefeuille plus attrayant du point de la durabilité, et notamment des émissions de CO2.

Merci pour cet entretien, Mme Jalabert.

 

Article Sponsorisé

 

[1] Source: BlackRock GBI, Bloomberg, état: juin 2019

[2] Source: Bloomberg, état au 30 août 2019

[3] Source: BlackRock, état au 30 août 2019

Avertissement en matière de risques

Un investissement dans les produits mentionnés dans ce document n’est pas nécessairement adapté à tous les investisseurs. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne devraient pas constituer le seul critère lors de la sélection d’un produit. Les cours des investissements peuvent monter ou descendre, et l’investisseur est susceptible de ne pas récupérer le montant qu’il a investi. Votre revenu n’est pas fixe et il est susceptible de fluctuer. La valeur des investissements exposés à des devises étrangères peut être affectée par les mouvements des taux de change. De plus, les bases de taxation et les niveaux des abattements fiscaux peuvent être modifiés.

BlackRock n’a pas examiné la pertinence de ces produits à la lumière des besoins individuels des investisseurs ou de leur propre tolérance au risque. Les données publiées ici sont fournies à titre indicatif. Tout investissement doit être fait sur la base du prospectus spécifique qui peut être obtenu auprès du gérant. Le présent document est fourni à titre indicatif et ne constitue ni un conseil d’investissement, ni une offre ou une sollicitation d’achat des produits mentionnés. Ce document ne peut pas être distribué sans l’accord de BlackRock.

Information spécifique au fonds

iShares $ High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF USD (Acc)

Risque de concentration, Risque de counterpartie, Risque de crédit, Risque lié aux marchés émergents, Risque lié aux capitaux propres, Risque environnemental, social et de gouvernance (ESG): , Risque de liquidité, Risque lié aux titres de qualité inférieure (Non-Investment Grade), Risque lié aux petites entreprises

iShares $ High Yield Corp Bond ESG UCITS ETF USD (Dist)

Risque de concentration, Risque de counterpartie, Risque de crédit, Risque lié aux marchés émergents, Risque lié aux capitaux propres, Risque environnemental, social et de gouvernance (ESG): , Risque de liquidité, Risque lié aux titres de qualité inférieure (Non-Investment Grade), Risque lié aux petites entreprises

Description des risques des fonds

Risque de concentration

Le risque d'investissement est concentré sur des secteurs, pays, devises ou sociétés spécifiques. Cela signifie que le Fonds est plus sensible à tout événement localisé d'ordre économique, de marché, politique ou réglementaire.

Risque de counterpartie

l’insolvabilité de tout établissement fournissant des services tels que la conservation d’actifs ou agissant en tant que contrepartie à des instruments dérivés ou à d’autres instruments peut exposer la Classe d’Actions à des pertes financières.

Risque de crédit

Il est possible que l'émetteur d'un actif financier détenu par le Fonds ne lui verse pas les revenus dus ou ne lui rembourse pas le capital à l'échéance. Lorsqu’une institution financière se retrouve dans l’incapacité de remplir ses obligations financières, les autorités compétentes peuvent déprécier ou convertir (p. ex. « bail-in ») les actifs financiers de ladite institution afin d’assurer sa sauvegarde.

Risque lié aux marchés émergents

Les marchés émergents sont en général plus sensibles aux troubles économiques et politiques que les marchés développés, ainsi qu’à des facteurs tels qu’un « risque de liquidité » plus élevé, des limitations à l’investissement ou au transfert d’actifs et des échecs/retards de livraisons de titres ou des paiements au Fonds.

Risque lié aux capitaux propres

La valeur des actions ou titres liés à des actions est sensible aux mouvements de marché boursier quotidiens ainsi qu’à l'actualité politique et économique, aux résultats des entreprises et aux événements significatifs d’entreprises.

Risque environnemental, social et de gouvernance (ESG):

L'indice de référence n'exclut les sociétés exerçant certaines activités incompatibles avec les critères ESG que si ces activités dépassent des seuils fixés par le fournisseur de l'indice. Les investisseurs doivent donc effectuer une évaluation éthique personnelle de la sélection ESG de l'indice de référence avant d'investir dans le fonds. Une telle sélection ESG peut avoir une incidence négative sur la valeur des investissements du fonds, par rapport à la valeur des investissements d’un fonds qui n’effectuerait pas ce type de sélection.

Risque de liquidité

La liquidité est faible quand les achats et les ventes ne suffisent pas pour négocier facilement les investissements du Fonds.

Risque lié aux titres de qualité inférieure (Non-Investment Grade)

Les titres de créances dont la qualité de crédit est moins bonne que celle des investissements de « bonne qualité » (investment grade) sont plus sensibles aux variations de taux d'intérêt et présentent des « risques de crédit » plus élevés que des titres de créances ayant une meilleure qualité.

Risque lié aux petites entreprises

Habituellement, les actions des petites sociétés affichent des volumes de transactions moins élevés et des variations de prix plus grandes que celles de plus grandes sociétés.

Information réglementaire

Publié par BlackRock Investment Management (UK) Limited (entité agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority). Siège social: 12 Throgmorton Avenue, Londres, EC2N 2DL. Société enregistrée en Angleterre sous le numéro 2020394. Tél. : 0044 (0) 207 743 3000. Pour votre protection, les conversations téléphoniques sont fréquemment enregistrées. BlackRock est une marque commerciale de BlackRock Investment Management (UK) Limited.
La performance passée ne préjuge pas de la performance présente ou futur. La valeur des investissements et le revenu en résultant peuvent baisser comme augmenter et ne sont pas garantis. L’investisseur n’est dès lors pas assuré de récupérer son investissement initial. Les niveaux et les assiettes d’imposition peuvent varier au fil du temps.


Les ETF iShares sont domiciliés en Irlande, en Suisse et en Allemagne. Le représentant suisse est BlackRock Asset Management Schweiz AG, Bahnhofstrasse 39, CH-8001 Zurich et l'agent payeur pour les ETF iShares étrangers qui sont enregistrés en Suisse est State Street International GmbH, Munich, succursale de Zurich, Beethovenstrasse 19, CH-8002 Zurich . Le prospectus, le pospectus incluyant la convention liée au fonds, le document d'information clé pour l'investisseur, les statuts, ainsi que les rapports annuels et semestriels tant qu'actuels que les précédents sont disponibles gratuitement auprès du Représentant Suisse. Les investisseurs souhaitent s'informer sur les risques spécifiques au fonds en lisant le prospectus et le document d'information clé pour l'investisseur.

© 2019 BlackRock, Inc. Tous droits réservés. BLACKROCK, BLACKROCK SOLUTIONS, iSHARES, BUILD ON BLACKROCK, ET SO QUE DOIS-JE FAIRE AVEC MON ARGENT sont des marques commerciales déposées ou non de BlackRock, Inc. ou de ses filiales aux États-Unis ou ailleurs. Toutes les autres marques commerciales commercialisées à leurs propriétaires respectifs.

 

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
10:26GOVERNMENT OF GRAND DUCHY OF LUXEMBOURG : Xavier Bettel au World Economic Forum
PU
10:24BNP PARIBAS : annonce plusieurs nominations
CF
10:23HOCHTIEF : Le Moyen-Orient pèse sur l'entreprise
10:22LE BELIER : table sur une croissance de ses ventes en 2020
AO
10:21CENTRALE DES CRÉDITS AUX PARTICULIERS (BNB) : davantage de crédits hypothécaires et moins de défauts de paiement
PU
10:21MR BRICOLAGE : l'Assemblée générale approuve le projet de transfert sur Euronext Growth
AO
10:18BAYER : nouveau directeur informatique en juin
CF
10:16SUNRISE COMMUNICATIONS : et Vodafone annoncent leur accord de partenariat
PU
10:15ASML : Oddo BHF remonte son objectif de cours
CF
10:11STMICRO : Oddo BHF reste à l'achat après les annuels
CF
Dernières actualités "Toute l'info"