Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Patrick
Rejaunier

Analyste marchés

263
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Zonebourse : Stock picking à privilégier

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
01/10/2012 | 18:29
Chers clients,

Les places européennes ont pâti la semaine dernière de statistiques décevantes, de part et d’autre de l’Atlantique, qui confirment le ralentissement économique. Un regain d’inquiétudes au sujet de l’Espagne a amplifié le mouvement baissier des marchés. Pourtant le pays a finalement dévoilé un budget 2013 orienté vers une baisse des dépenses. Le résultat des stress tests des banques n’aura pas apporté de surprise puisque les besoins devraient avoisiner les 60 milliards d'euros comme l’anticipait le marché.


Indices

Cette semaine débute sous le signe d’une reprise technique en Europe. Le DAX ou les indices américains résistent bien et demeurent à proximité de leur moyenne mobile à 20 jours alors que le CAC40 sous performe. Ce dernier a en effet cassé vendredi en clôture une zone de soutien majeure vers 3370 points qu’il reconquiert aujourd’hui. Nous estimons que les indices devraient osciller horizontalement ces prochaines séances sans grande amplitude dans l’attente du chômage américain de vendredi et de la saison des résultats trimestriels qui débutera la semaine prochaine aux Etats-Unis.


Matières premières

Le pétrole se situe en baisse dans le sillage des anticipations de repli de l’activité mondiale notamment en Chine. Le prix du baril à Londres cote 112 USD alors que le WTI s’affiche à 92 USD. L’ensemble des matières agricoles et des matériaux servant de base pour l’industrie reprennent de la vigueur ce qui justifie le rebond du CRB.

Tendance haussière du CRB

 


Les métaux précieux à l’image de l’once d’or à 1770 USD demeurent également sur leurs plus hauts et offrent toujours un réel intérêt pour les investisseurs à la recherche de diversification. L’argent imite la trajectoire du métal doré en revenant sur le pic des 34.50 USD.


Analyse sectorielle

Dans la zone euro, les anticipations de bénéfices pour 2012 ont globalement été revues à la baisse sur la semaine écoulée, notamment les entreprises en lien avec les matières premières (extractions minières, parapétrolières) ou le secteur de la construction.

Techniquement, trois secteurs sont bien orientés : les médias, l’alimentation et boissons ainsi que la santé. Deux autres secteurs donnent des signaux de vente : les télécoms et les sociétés de tourisme et de loisirs. La situation actuelle peu encourageante devrait entraîner une surpondération des actifs défensifs au détriment des valeurs cycliques, plus volatiles.


Marchés des changes

Les incertitudes sur le Vieux continent et plus particulièrement en Espagne font baisser l’euro. En effet, la monnaie unique a subi un net recul contre les devises majeures ; la parité, face au billet vert, cote à proximité des 1.29 USD. La volatilité a repris de la vigueur face à la monnaie helvétique puisque la parité EUR/CHF revient sous 1.21 après avoir touché les 1.22. Notons toujours la fermeté du yen, ce qui pourrait inciter la Banque centrale japonaise à agir massivement.


Statistiques économiques

La situation financière espagnole et les tergiversations allemandes sur des projets européens comme l’union bancaire auront entraîné le retour d’un consensus vendeur momentané. Seules, quelques bonnes statistiques américaines sur l’immobilier et la confiance des consommateurs ont été saluées par le marché.

Cette semaine, l’actualité économique sera marquée par la publication des chiffres du chômage américain pour le mois de septembre ainsi que par la réunion des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Les investisseurs seront également attentifs à l’ISM services, l’enquête ADP et aux commandes industrielles.


Stock-picking à privilégier

Les marchés sont rentrés en phase de réflexion, prétexte à une consolidation. Cette période de transition pourrait s’avérer plus longue qu’une simple étape de prises de bénéfices et les indices devraient se maintenir dans une zone de congestion relativement encadrée.

Cette stabilité pourrait favoriser une gestion de stock-picking qui, aidée par notre outil de Market Sreener, sélectionne un panel restreint de dossiers aux qualités fondamentales irréprochables. Le portefeuille Investisseur s’appuie sur cette thématique et a vu son différentiel de performance augmenter par rapport à l’indice parisien des que les marchés ont commencé à reprendre un peu de volatilité et de nervosité à la baisse.


L'équipe Zonebourse
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 2.80%5047.03 Cours en temps réel.-17.87%
DAX 2.69%13025.52 Cours en différé.-4.24%
GOLD -2.09%1983.46 Cours en différé.33.60%
SILVER -2.94%28.145 Cours en différé.57.78%

Patrick Rejaunier
© Zonebourse.com 2012
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
alphahunt - Il y a 7 ans arrow option
Le secteur de la Chimie a curieusement bien resiste, lorsque l'on sait que la construction et l'automobile sont deux marche importants.
Comment les eps attendus ont-ils evolue recemment?
  
  
alphahunt - Il y a 7 ans arrow option
Well well well
04 October 2012 13:04, updated 04 October 2012 13:25

FRANKFURT, Oct 4 (Reuters) – BASF the world's largest chemicals maker, will cut costs at its construction chemicals unit and sell a Swiss business due to a decline in demand from Southern Europe and Britain, the company said on Thursday.

Cutbacks at its sales organisation and some production sites in Southern Europe and Britain will affect about 400 jobs, but BASF added it aimed to offer employees other positions within the group wherever possible.

"After the burst of the real estate bubble, construction activity in Portugal and Spain has plummeted below 50 percent of the pre-crisis level and continues to decline," BASF said in a statement.

"Investment into construction projects in Greece has shrunk to less than 60 percent of its former volume also due to the public debt crisis. In Italy, construction shows weakness over the course of 2012," it added.

BASF is planning to divest the Winterthur, Switzerland-based MEYCO Equipment business, which makes concrete spraying machines for tunneling and mining.
  
  
  • Publier
    loader